August 8, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Un «méga scandale» pour un méga projet à Les Salines

0 0
Read Time:2 Minute, 43 Second

Lors d’une visioconférence entre les actionnaires de Patel Engineering Ltd, promoteur du projet Neotown à Port-Louis EN MAI 2011, il fut révélé qu’un terrain évalué à Rs 15 milliards fut loué à bail pour un loyer annuel de Rs 15 millions.

C’est un scandale qui fera pâlir l’affaire MedPoint, affirma l’opposition. Il concernait les conditions dans lesquelles l’Etat avait octroyé à bail un terrain situé à Les Salines, dans la région de Caudan, à une compagnie indienne. Le bénéficiaire admettait qu’il avait obtenu ce terrain de grande valeur commerciale pour un montant symbolique et se vante d’avoir arraché bien d’autres avantages. Le MMM annonçait, pour sa part, une campagne pour dénoncer le « deal ».
Les promoteurs du projet, Patel Engineering Ltd, comptaient ériger sur les 60 arpents de terre qu’ils avaient obtenue à l’entrée sud de Port-Louis une ville intégrée baptisée Neotown. Le site s’étend du jardin Robert Edward Hart jusqu’au Caudan Waterfront. Il aurait abriter un Tourist Heritage Centre, des centaines d’appartements, un front de mer, une marina, des bureaux et des centre commerciaux.

Tandis que les détails du bail étaient inconnus du public mauricien, c’est par le biais du procès-verbal d’une vidéoconférence réunissant des actionnaires de Patel Engineering Ltd que le voile fut levé sur les concessions faites par l’Etat mauricien. Le CEO de la compagnie, Rupen Patel, résume le deal en une phrase éloquente : « The land is available as a steal »Rupen Patel avanca des arguments convaincants pour prouver à ses actionnaires qu’il avait réussi un joli coup. « Le terrain est estimé à Rs 15 milliards, mais nous ne paierons qu’un loyer annuel de Rs 15 millions, soit 0,1% de la valeur du terrain ».

Le CEO de Patel Engineering Ltd livre des secrets qui intéresseront autant les Mauriciens que les actionnaires de sa compagnie : « The Government initially planned to develop the land for about 30 years and we told them that 30 years is not going to cut it we needed for 99 years. For the first time in Mauritius the Government changed its law, went to cabinet and gave somebody land on lease for 99 years.”

Ce ne futt pas tout. Rupen Patel expliqua que le gouvernement mauricien avait accédé à sa requête d’enlever toutes les restrictions en matière d’urbanisme. Ainsi, sa compagnie n’aura pas l’obligation de respecter les normes de construction, par exemple celles régissant la hauteur des immeubles ou encore celles limitant la surface de sol occupée par les bâtiments. En guise de boutade, le CEO dit que le seul droit qui lui fut refusé est celui de construire un lieu de culte.

Ce dossier figurait parmi les sujets prioritaires de l’opposition. Dans une déclaration faite à l’express le leader du MMM, Paul Bérenger, confirma qu’il faisait bien référence à l’affaire Neotown en annonçant que son parti allait dénoncer un méga-scandale. « C’est un énorme scandale et nous menons notre enquête sur le sujet. » En attendant la PNQ qui sera posée dans une quinzaine de jours, il faut cependant se contenter de l’information distillée par les Indiens.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %