Read Time:5 Minute, 4 Second

Lors d’une émission sur une radio privée, le Dr Arvin Boolell, fraîchement installé au poste de leader de l’opposition, ne s’est pas fait prier pour pointer un doigt accusateur en direction de l’hebdomadaire Mazavaroo et de M. Jean Michel Lee Shim. Répondant à certaines questions de ses hôtes, le chef de file du Ptr sur les bancs de la minorité parlementaire aurait accusé dans un premier temps M. Lee Shim d’avoir circulé outrancièrement de l’argent et d’ajouter ceci dans ce sens, je cite : «  Ou conné ki manière Mazavaroo pé circuler ? ». Le Dr Arvin Boolell devait même ajouter qu’il a des preuves de ce qu’il a avancé.

Où sont vos preuves M. Arvin Boolell ?
Au tout début de l’émission si les journalistes n’avaient pas pris le nom d’Arvin Boolell, je me serais contenté d’accepter que de tels propos venaient d’un pseudo-politicien. Mais, venant de ce monsieur qui a plus de 30 ans de carrière sur le plan politique au niveau national et qui, quelque temps de cela, a été le chef de la diplomatie mauricienne, les jeunes ont amplement raison de se dégoûter de la chose politique. Reprenons quelques interventions. Le Dr Arvin Boolell a énuméré les trois raisons de la défaite de l’alliance Nationale lors des dernières élections générales dont a il a été un des rescapés eu égard à cette débâcle. Parmi, il a fait référence à une circulation et une distribution à outrance de l’argent pour épater les électeurs. Mais, il n’avance rien en termes de preuve pour étayer ses dires. Il se cache derrière ce qu’il appelé le « build-up » d’un case fort pour casser l’élection de la nouvelle majorité. Il a bien dit qu’il n’est pas un homme de loi mais c’est élémentaire et connu de tous que sans preuve, on ne peut rien faire. De plus, il tire à boulets rouges sur M. Lee Shim, qui serait selon lui, celui qui a fait circuler l’argent et il devait aussi faire mention de Mazavaroo. C’est tout à l’honneur de M. Lee Shim de pouvoir publier un hebdomadaire en bonne et due forme pour informer la population de tout ce qui touche à la chose politique.

C’est un fait indéniable que le Ptr, son leader et les membres de ce parti ne connaissent rien en communication. Mazavaroo est une publication sans reproches. Si ce titre dérange tant M. Arvin Boolell, c’est qu’il a reconnu la force de frappe de cette publication qui a publié que des faits, des états d’âme du Parti travailliste, qui auraient fait reculer le pays si Navin Ramgoolam et son équipe auraient gagné les élections. Qui plus est, M. Arvin Boolell n’a jamais cru dans la parution d’un organe de presse pour vendre le produit travailliste. Au cas contraire, lui-même et ses proches auraient pu cotiser pour lancer un titre de campagne pour circuler leur manifeste électoral, défendre en fond et en large le projet de société qu’ils voulaient offrir aux Mauriciens en ce début de l’entame du deuxième cinquantenaire d’existence de notre statut d’état indépendant. Mais, rien n’y fit. Il suffit de voir l’accueil qu’a reçu M. Lee Shim mercredi dernier lors de sa visite auprès des sinistrés des « longères » de la Baie du Tombeau, victimes d’un incendie qui a ravagé et réduit en cendres des dizaines de maisons des gens vivant dans des situations précaires. Où étaient le Parti travailliste, le Dr Navin Ramgoolam, le Dr Arvin Boolell et les autres députés de ce parti, au pouvoir de 1995 à 2000 et 2005 à 2014 pour se pencher sur le cas des plus démunis ? Mis à part quelques projets cosmétiques et puis rien. Un aéroport flambant neuf ne se digère pas. Par contre, seuls, face à des critiques et des attaques les plus acerbes, M. Lee Shim et son équipe de Mazavaroo ont fait chuter un Ptr sans conviction, dépassé, avec en son sein, des profiteurs et des arnaqueurs politiques. Les noms de ces pseudo-politiciens ont été archi-cités mais pour permettre à Arvin Boolell de réfléchir, je citerai quand même les Assirvaden, Sithanen, Bachoo, Faugoo, Dayal, Khamajeet, Jeetah, Bundhoo, Sayed-Hossen, Anquetil, Mohamed, Jeeha, Seetohul, Martin et leurs alliés, les Duval : Richard et Xavier-Luc, Khodabaccus, Abbas Mamode entre autres.

M. Lee Shim et Mazavaroo ne doivent rien au Ptr. Au contraire …
Que l’île Maurice entière reconnaisse la contribution de M. Lee Shim et de la publication Mazavaroo qui ont permis tout un peuple de se défaire d’une alliance qui aurait emmené le chaos à travers le pays. Et M. Lee Shim et Mazavaroo n’ont pas de leçons morales, sociales ou encore politiques à prendre des politiciens passéistes, égoïstes et qui n’ont rien à voir le mot humanisme.

M. Arvin Boolell, allez régler vos différents avec votre leader, qui bien que défait deux fois, commande toujours le Ptr. Personne, même rempli de défauts selon les membres de son propre parti, (traité de langta par Anil Bachoo pour ne citer que ça à titre d’exemple), Navin Ramgoolam tient toujours la gageure haute. Un dernier sujet de réflexion qui vous aidera à cerner l’avenir : M. Lee Shim ne compte pas se présenter devant l’électorat pour vivre comme des hypocrites sur les deniers publics.

À force de me répéter, M. Lee Shim est là pour partager et non pas pour se faire la malle. Comme tous ces anciens et les députés travaillistes actuels qui se sont joints à la politique que pour jouir de leur pension parlementaire. M. Arvin Boolell, après une session de mûre réflexion, je souhaite vivement que vous serez en mesure de jauger où se situe la ligne entre des gens comme MM. Lee Shim, Cassam Dhunny et Rachid Meerun et les membres du Parti travailliste. Mes respects.

Sen. Krisnah GOOJHA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Face au refus de quitter l’île Chagos:Ollivier Bancoult compte avoir recours à la Cour Internationale Criminelle
Next post Sur le marché local:-Prix des légumes en baisse: Vous pouvez maintenant remplir votre ‘tente bazar’
Close