January 27, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

Welcome back home soon, Dr Navin Ramgoolam !

0 0
Read Time:6 Minute, 34 Second

Le retour du Dr Navin Chandra Ramgoolam au pays est imminent. Il a obtenu le feu vert de son médecin traitant à New Delhi, le Dr Randeep Guleria, pour regagner son île natale. L’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste avait mis le cap sur la capitale indienne le mois dernier pour son admission d’urgence à l’ICU de l’All India Institute of Medical Sciences (AIIMS) après avoir été positif à la Covid-19 à la clinique Wellkin le 3 septembre dernier.

C’est ce mercredi 5 octobre que l’équipe médicale, composée des Drs Randeep Guleria et Neeraj Nischal, a examiné Navin Ramgoolam une dernière fois avant de lui donner son feu vert de pouvoir voyager et rentrer à Maurice. Selon le Dr Randeep Guleria, comme rapporté sur la page Facebook du leader rouge, N.Ramgoolam Gen-Next, « Dr Ramgoolam has recovered from COVID-19. He has the green light to fly back to Mauritius. He is advised to stay at home, limit his activity and hold no public engagement during the recovery process. He is advised to gradually increase his activity to normal over the next few weeks. » Il nous revient que l’ex-chef du gouvernement mauricien atterrira à Plaisance dans les jours qui viennent.

Transparence sur l’état de santé des hommes publics

Partout dans le monde, un sujet qui a souvent fait débat est la santé des dirigeants politiques car comment concilier le secret médical et la transparence démocratique. Sachant l’importance de toute information y relative puisqu’elle est une question de gestion d’affaires étatiques et publiques, les citoyens ont le droit de savoir de quoi il en retourne. Dans le cas qui nous concerne, même si leDr Ramgoolam n’a aucune responsabilité au sein de l’exécutif, il faut saluer et reconnaître la transparente communication sur sa santé depuis qu’il a été testé positif à la Covid-19. Sur les réseaux sociaux, les détails publiés ont permis aux Mauriciens et à ses partisans tout particulièrement de prendre connaissance des derniers développements, surtout quand l’on connaît les graves risques de la pandémie pour toute personne contaminée par ce virus mortel. Des textes que nous avons relevés sur sa page Facebook suivie par plus de cent mille internautes n’ont pas manqué de dissiper tout doute et de rassurer ses fidèles:

« Ce soir (Ndlr : mercredi 8 septembre 2021), nous venons vers vous pour un point sur la situation et tenons avant tout à nous excuser pour n’avoir pas pu vous informer régulièrement sur la santé et l’évacuation sanitaire du Dr. Navin Ramgoolam. Merci pour votre indulgence dans ces circonstances atténuantes… Cependant, nous remercions la grande famille de la presse mauricienne d’avoir relayé les informations ponctuelles à nos compatriotes.»

En effet, l’état de santé du Dr. Navin Ramgoolam est allé en s’améliorant durant ces six derniers jours, ce qui a encouragé l’équipe médicale à considérer son départ afin de “make assurance double sure”, soit le soigner complètement du Covid-19, mais aussi effectuer un check up, n’ayant pas pu voyager durant ces sept dernières années.

Dr. Ramgoolam atterrira à New Delhi aux petites heures demain matin (9 septembre) et sera traité à l’hôpital ALL INDIA INSTITUTE of MEDICAL SCIENCES,AIIMS. Il est accompagné d’une équipe médicale composée de médecins mauriciens et indiens ainsi que de Dhaneshwar Damry, représentant la famille.Mme Veena Ramgoolam ainsi que le Dr. Ramgoolam remercient chaleureusement tous les Mauriciens, l’équipe médicale de Wellkin, l’État indien représenté par l’ambassadrice Mme K.N Singla, le Premier ministre et son bureau, la Haute commission mauricienne à New Delhi, le Dr Farhad Aumeer, les membres du PartiTravailliste et chaque personne ayant contribué à la facilitation de ce voyage. On peut lire davantage ceci sur FB: « Nous vous informerons de l’évolution et vous remercions de garder une place spéciale pour le Dr. Navin Ramgoolam dans vos pensées et prières. »

Le lendemain de son arrivée à New Delhi, toujours sur la page Facebook Ramgoolam Gen-Next, les internautes qui ont suivi de près l’évolution de l’état de santé de l’ex-PM ont pu s’informer de qui s’est passé 24h après son arrivée à l’AIIMS. « Pour clarifier la situation et vous rassurer, sachez que le protocole sanitaire pour un patient COVID ayant été évacué par avion exige que le patient soit mis sous observation intense avec les équipements post-traumatiques de pointe afin de le stabiliser.

C’est pour cette raison que le Dr Ramgoolam a été transféré de l’avion au“Trauma Centre du Covid Department” de l’hôpital AIIMS à New Delhi. Son état de santé est en nette progression par la grâce divine et pour s’occuper, il a même demandé de lui apporter des livres et biographies du monde. NCR et l’équipe autour de lui tiennent à remercier la population encore une fois pour son soutien permanent. “

Le destin devrait faire le reste

Le 20 septembre, Navin Ramgoolam a dû être un homme très heureux de pouvoir quitter l’AIIMS après une douzaine de jours d’hospitalisation. « Today Dr. Navin Ramgoolam has been temporarily released from AIIMS hospital to reduce risks of hospital infections and given the considerable improvement observed by his medical team. He will be staying in a nearby hotel under a regular monitoring. We shall keep you informed regularly & thank you all for your thoughts and prayers. »

C’est à la veille du 121e anniversaire de la naissance de son père, le regretté Sir Seewoosagur Ramgoolam, Père de la nation, qu’il a été testé negative à la Covid-19. « Dr. Ramgoolam has been tested Covid Negative today ! He has been shifted out of the ICU to an independent room. He is stable & is taking normal food. He has been out of bed and moving around. He is showing very good signs of recovery. »

Pour rappel, Navin Chandra Ramgoolam, GCSK, FRCP, après de longues années au Royaume-Uni, où il a fait des études de médecine et de droit, est rentré à Maurice en 1990 pour se jeter dans l’arène politique. Il a participé aux élections générales pour la 0première fois en 1991 et le leader du PTr sera élu en tête de liste à Pamplemousses-Triolet, mais sur le plan national, son alliance avec le PMSD sera battue à plate couture (57-3) face à l’alliance MSM-MMM. Il sera leader de l’opposition.En décembre 1995, en alliance avec le MMM, les rouges du Dr Ramgoolam écriront l’histoire en prenant leur revanche sur le sort car c’est sur ce même score de 60-0 qu’ils avaient perdu le pouvoir en 1982. Ramgoolam succèdera à Anerood Jugnauth comme Premier ministre et c’est ce dernier qui le fera mordre la poussière en 2000.

En 2005 et en 2010, Navin Ramgoolam retrouvera le maroquin premier-ministériel, ce qui fait qu’il aura dirigé le pays durant trois mandats (1995-2000, 2005-2010, 2010-2014). Aux deux dernières élections générales, le leader du Parti travailliste ne sera pas élu, d’abord dans sa circonscription de prédilection, le No.5, puis au No.10 en novembre 2019 où il avait tenté un difficile pari. L’ancien chef du gouvernement a fêté ses 74 ans le 14 juillet dernier. Surnommé “Lion” par les inconditionnels rouges, NCR va entamer après sa convalescence de quelques mois un retour en force sur l’échiquier politique, s’il.plait à Dieu. Si physiquement, il aura à composer avec une prudence et un suivi médical rigoureux, Navin ne s’est pas départi de son mental et psychique qui résistent à l’épreuve du temps. Calculateur et fin stratège, il saura comment équilibrer l’équation entre la poursuite de sa carrière et sa succession. Le destin devrait faire le reste.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %