January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Wendy Alber, honneur à la diaspora !

1 0
Read Time:3 Minute, 43 Second

On parle de plus en plus des Mauriciens de la diaspora. Mais, on en sait très peu sur chacun d’entre eux. Wendy Alber, établie dans le sud de l’Allemagne, près de la frontière Franco/Suisse, n’a pas l’intention de rester cachée. Au contraire, en terre étrangère, elle a déjà montré ses talents cachés. A savoir l’art pictural.

Cette ancienne habitante de La-Tour-Koenig, à Port-Louis, étudiait au collège Saint Andrews. Elle y travailla même comme enseignante pendant 16 ans, pour ensuite quitter son île, en 2015, en compagnie de son mari et leurs deux enfants. Et elle travaille présentement comme enseignante des beaux-arts et est la responsable du Dept Art du « Freie Evangelische Schule Müllheim ».

Elle avait étudié les beaux-arts au Mauritius Institute of Education, de même qu’à l’université de Maurice. En fait, elle soutient avoir « rencontré mon autre moi. Une personne très spéciale qui se cachait au fond de moi. Et au travers de ma peinture, de mes coups de pinceaux, je suis arrivée à la comprendre. Et donc, à chaque fois que je me perds dans mes inspirations, c’est elle que je retrouve. Et qui m’aide à me comprendre. »

Certains y voient du symbolisme dans ses créations. Mais une chose est sûre, la foi joue un grand rôle dans son cheminement artistique. Surtout quand elle découvre que l’art peut être aussi thérapie. Elle se souvient : » Ce jour-là, on était en 2017,il faisait très froid. On était en plein hiver. J’avais la forêt noire en face de moi. Et soudain, j’ai eu une inspiration et j’ai peint les trois poires qui se trouvaient sur la table de la cuisine. Je ne sais pas pourquoi j’ai ajouté des rayons de soleil à l’une des poires. Parce que je passais par une phase dépressive et que j’avais besoin de chaleur humaine ? En tout cas, ce fut le début d’une phase créative, et positive. Mes tableaux reflètent donc mes états-d’âme. Ils me permettent de descendre tout au fond de moi. Ils sont le miroir de ma pensée et m’aident à remonter à la surface des choses. »

Cela lui a donné assez de confiance pour clamer qu’elle est une artiste. Et l’année suivante, le ton de ses peintures prenait une autre teinte. De plus, les paysages de son île prenaient définitivement leur place dans l’espace de ses créations. La peinture devenait comme un cordon ombilical entre elle et le pays natal. Ce qui lui fait dire que : « Colours are the mirror of my soul, the expression of my thoughts and the quest of my spirit ».

Les deux années de Covid lui ont permis de réfléchir sur l’orientation à donner à sa quête picturale. Mais ce qui est sûr, c’est que son île continuera à l’inspirer, même si elle vit en terre étrangère. Via des expositions virtuelles, elle croque donc Le Morne, et deux danseurs de sega, et envoie l’œuvre pour le compte du Artbox Project World, en Suisse, en 2021.Le tableau est accepté, même si elle n’avait soumis aucune documentation sur le projet. Preuve que les jurés se sont juste attardés sur son talent.

Depuis, elle a été constamment sollicitée, que ce soit pour une exposition virtuelle du MADS Milano Digital Art Gallery. Et l’occasion lui fut donnée d’exposer ses œuvres. D’autres galeries étrangères prirent contact avec elle, mais du fait du coût du fret, pour le transport de ses tableaux, elle avait préféré décliner ces invitations. Mais elle se sait désormais sur la bonne voie. Et surtout, elle sait que son île ne laisse pas les autres indifférents. Dans l’édition 2021 d’un magazine d’art Britannique, six pages lui sont accordées. Et Art Universal, l’encyclopédie de l’art, lui a aussi ouvert ses pages. Wendy Alber prend donc son envol, et pense même à avoir son propre agent en Allemagne. Et une exposition en solo lui trotte déjà dans la tête. Fort des prix reçus, dont le Power of creativity Art Prize, aux Emirats Arabes Unis, l’Olympic Art Prize en Italie et l’Exclusive and Extraordinary inspirational iconic leader Award, cette année dans son île natale, Wendy Alber garde cependant les pieds sur terre. Et renvoie ceux intéressés par son art sur ses sites : www.wendyartworld.com ou www.instagram.com/wendy_artworld.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.