May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Wicked mind !

Wicked mind.C’est la lecture du contenu de l’article de Week-End (Éditions du 5 février) sur People’s turf Plc (PTP) et Jean-Michel Lee Shim qui nous fait penser à ce titre du chanteur Américain Chris Isaak.

Falsifiant les faits, l’auteur de l’article, qui veut uniquement faire plaisir au tandem MTC/MTCSL, fait passer ce dernier pour des victimes expiatoires, alors qu’ils ont tout simplement eu le traitement qu’ils méritaient de la part des organismes responsables. Comme ils n’ont jamais respecté les règles mises en place par l’hippodrome Côte d’Or International and Entertainment Complex Ltd (COIREC).

D’ailleurs, comme publié faussement par l’hebdomadaire, jamais PTP n’a demandé quoi que ce soit au MTCSL, ni par son CEO ou par son avocat. WeekEnd, peut-il donner le nom de cet « avocat de PTP » qui aurait demandé ces Rs 650000 ? Si le MTCSL rendrait son tablier, à qui la faute ? Qui n’a pas renouvelé sa licence auprès de la COIREC si ce n’est le MTCSL ? Alors que PTP a scrupuleusement respecté les conditions de cet organisme. Ainsi, dans le contrat de la COIREC, est agréé par PTP, il est clairement stipulé que « the lessor (PTP) has been grandet the contrôle and maintenance of The state land known as The Champ de Mars, free from any third party concession/leaseholds rights, or claims whatsoever, over all the existing race tracks and related moveable structure, ont en as is basis, By the Ministry of Housing and Land Use planning To provide for horse racing activities.”

Donc PTP n’est pas seulement dans son droit, mais aussi totalement dans la légalité la plus complète ! Les dangereux mensonges propagés par WeekEnd ne changent donc rien au fait que PTP a le droit d’entretenir la piste du Champ-de-Mars, en vue de la nouvelle saison des courses qui débute le 18 mars. Si le tandem MTC/MTCSL comptait retarder l’échéance, en inventant ces prétextes bidon, ils en seront quittes pour rentrer chez eux la queue entre les jambes !

Si donc PTP a le droit de maintenir et d’entretenir la piste du Champ-de-Mars, comment donc le tandem MTC/MTCSL peut maintenant vouloir changer la donne ? Ils avaient jusqu’au 18 septembre 2022 pour renouveler leur licence d’organisateur des courses vis-à-vis de cet organisme. Ce qu’ils n’ont pas fait. Ils doivent donc s’en
prendre à eux-mêmes, et non pas falsifier les faits! Selon eux, la COIREC devait attendre ces messieurs/dames, comme au bon vieux temps dont ils sont nostalgiques, pour leur octroyer leur licence à genoux.

Ce temps est révolu et ces menteurs patentés doivent comprendre qu’ils ne feront plus la pluie ni le beau temps comme ils l’ont fait au cours des 210 dernières années ! PTP a travaillé dur pour que le Champ-de-Mars soit sur la bonne voie pour l’organisation des courses. Et il est tout à fait légitime que la COIREC reconnaisse uniquement cette entité. D’ailleurs, de l’aveu même des entraîneurs, ce qu’a fait PTP pour l’entretien/maintenance de la piste est du jamais-vu. La piste n’a jamais été aussi bien entretenue ! Il n’y avait pas de magouilles, comme Weekend voudrait nous le faire croire. Qui établit encore une fois un lien entre le nom de Jean-Michel Lee Shim et les déceptions de MTC/ MTCSL. Jean-Michel Lee Shim a gagné honnêtement le droit d’être consultant de PTP. Et à ce titre, il est « entitled » à offrir son expertise dans le domaine de l’organisation des courses à cette compagnie. Le « consultancy » est exercé librement dans ce pays, et personne ne peut empêcher Lee Shim d’exercer son travail. Surtout qu’il possède une longue expérience dans le domaine des courses hippiques et sa passion pour les chevaux n’est un secret pour personne.

Pourquoi donc dire que c’est « le bailleur de fonds du Parti au pouvoir, le mouvement socialiste militant» ? Jean-Michel Lee Shim s’est d’ailleurs expliqué à cet effet à la radio. Soutenant avoir toujours aidé tout Parti politique qui sollicite son aide. D’autres hommes d’affaires le font aussi. Pourquoi, ce serait donc un péché qu’il a aidé le MSM ? Weekend, a-t-il trouvé une faille quand Dawood Rawat a aidé le Parti travailliste et le MMM ? Week-End ne sait-il pas qued’autres partis ont bénéficié de l’aide financière de compagnie du secteur privé, et que leurs responsables ont même reconnu ce fait. Pourquoi alors cela serait-il refusé à Jean-Michel Lee Shim, qui n’a rien fait d’autre que d’imiter ce que d’autres ont fait avant lui ?

Pire, Week-end sans vergogne en faisant croire que PTP/Jean-Michel Lee Shim pose des obstacles sur les roues du tandem MTC/MTCSL. Alors qu’ils ont eux-mêmes mis en contradiction avec le COIREC en ne demandant pas leur permis dans le délai prescrit. Et ils ont l’audace de dire que COIREC n’a pas l’expertise nécessaire pour entretenir la piste. Sachant parfaitement que cet organisme n’a JAMAIS fait de déclaration à cet égard ! C’est au contraire le MTC/ MTCSL, par l’entremise d’Anne-Sophie Julienne et Stephane de Chalain, qui « offrait » à PTP de partager la moitié des dépenses pour la maintenance et l’entretien, se montant à Rs 3,174, 769,92 !

C’est le MTC/MTCSL qui insistait pour que sa « proposal be considered by COIREC so that both (c’est nous qui soulignons.) horse racing organisers know where they stand ont 19 décembre 2022. ».À ce moment-là, MTC/ MTCSL ne voyait aucun inconvénient à la présence de PTP au Champ de Mars. Et si leur « proposition » de partager les frais pour l’entretien/maintenance de la piste avait été acceptée, tou Ti pou korek le la . C’est donc parce que PTP n’a pas marché dans la combine du MTC/MTCSL que Week-End rue dans les brancards ! Qui n’a pas oublié la déclaration de Jean-Michel Giraud, qui disait « pas de courses demain, ni après-demain, ni après après- demain » ? Le MTC/ MTCSL pensait qu’il avait seul l’expertise pour organiser des courses à Maurice. PTP est venu prouver le contraire, et de manière magistrale. Et ce, dans le respect des lois et règlements mis en place par les autorités !

Les lecteurs de Week-End risquent, encore une fois, de croire dans les mensonges véhiculés par ce journal. Il est donc du devoir de Mazavaroo de rétablir les faits, afin que le grand public sache la vérité. Nous le ferons systématiquement, à chaque fois que les menteurs patentés déformeront les faits. Dont acte !

Leave a Reply

Your email address will not be published.