November 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Zone rouge : Le poids des regards devient insupportable pour des habitants du Sud

0 0
Read Time:2 Minute, 28 Second

Encore un village du Sud vient s’ajouter à la zone rouge. Après Tyack, Rivière-des-Anguilles, Batimarais, Saint-Aubin et Bénarès, il s’agit, cette fois-ci, de Camp-Diable. Annonce faite, hier, vendredi 7 mai, par le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal (voir encadré). Dans ces régions, des habitants se disent las des regards suspicieux voire accusateurs à leur encontre. Témoignages.

«Les gens des autres endroits nous regardent comme si nous étions contaminés, c’est gênant», lance Julie Nanette. Cette habitante de Tyack se dit moralement fatiguée par les regards auxquels elle est confrontée lorsqu’elle doit sortir de sa localité. «Je veux que les gens arrêtent de nous critiquer, cela nous blesse.»

Même son de cloche du côté de Kevin Rayapen, qui est domicilié à Rivière-des-Anguilles. Depuis que cette région a été placée en zone rouge suivant la détection de cas de Covid-19, il dit ne plus mettre le pied dehors. «Je ne sors plus, j’ai peur d’attraper ce virus.» Et le poids des regards accusateurs ne fait qu’augmenter son stress. Certes, il est conscient qu’il ne pourra éternellement rester chez lui. «Je vais devoir sortir tôt ou tard, mais je dois tout d’abord avoir le courage d’affronter ces regards.»

Toutefois, à en croire Mervyn Seevalingum, ce n’est qu’une question de temps avant que la situation ne se décante et que l’on passe à autre chose. «A un moment, les gens vont oublier les régions touchées par la Covid-19», avance cet habitant de La Flora. C’était la même chose l’année dernière, fait-il valoir. «Les Vacoassiens en étaient eux aussi victimes.»

Camp-Diable doublement confiné

A Camp-Diable, où cinq cas de Covid-19 ont été détectés, les autorités serrent la vis. Ce village est passé en zone rouge depuis hier. Selon le ministre Kailesh Jagutpal, bien que se trouvant à côté des cinq villages décrétés zone rouge depuis le vendredi 30 avril, «Camp-Diable sera une zone rouge en lui-même», nul ne pourra en sortir pour se rendre dans l’autre zone rouge».

Concrètement, a fait savoir le DCP Krishna Jhugroo, les habitants de Camp-Diable ne pourront sortir de leur localité pour se rendre à Tyack, Rivière-des-Anguilles, SaintAubin, Batimarais et Bénarès, et vice versa. Des barrages routiers ont été placés aux entrée et sortie du village. Et même les détenteurs d’un permis spécial ne pourront avoir accès au village.

Seuls les services de distribution de produits essentiels, tels que le gaz et les produits alimentaires, pourront y circuler. La police sera très stricte, a fait savoir le DCP Jhugroo.

Plus de 600 tests PCR ont été effectués hier à Camp-Diable et la campagne de dépistage se poursuivra ce samedi. Des tests seront aussi menés à Saint-Aubin et Tyack. Le nombre de cas actifs de Covid-19 à Maurice s’élève à 48.

PAR CHARLENE HIPPOLYTE

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %