June 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités Politique

AG: Pas de PNQ ni de question parlementaire à l’ordre du jour

Assemblée nationale

Pas de Private Notice Question (PNQ) ni de question parlementaire à l’ordre du jour de la prochaine réunion de l’Assemblée nationale en raison de la présentation, par le ministre des Finances, de l’Estimate of Supplementary Expenditure 2022-2023. Malgré l’absence d’interpellations parlementaires, l’ordre du jour de la séance de mardi prochain s’annonce quand même chargé car, en sus de ce budget supplémentaire de  Rs 5,4 milliards, dont chaque item sera épluché en comité, deux autres projets de loi passeront en deuxième lecture et feront donc l’objet de débats.

Il s’agit du Supplementary Appropriation (2022-2023) Bill, que pilotera également le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, et du Waste Management and Resource Recovery du ministre de l’Environnement, Kavydass Ramano, pour la conclusion des débats. Autre texte de loi que débattront les parlementaires, mardi prochain, le Mauritius Digital Promotion Agency Bill du ministre Balgobin qui passera en deuxième lecture, puis en comité avant d’être adopté en troisième lecture.

Un seul projet de loi sera présenté en première lecture. Il s’agit du Central Medical Procurement Authority Bill que pilotera le ministre de la Santé, Kailesh Jugatpal. Ce texte de loi, qui ne sera pas débattu mardi, mais qui le sera probablement lors de la séance du mardi 11 avril, porte sur la création d’un nouvel organisme gouvernemental, sous forme de corps paraétatique, pour s’occuper de l’achat de médicament pour les établissements de santé publics.

Pour ce qui est du Mauritius Digital Promotion Agency Bill, il s’agira d’une agence gouvernementale qui viendra remplacer le National Computer Board. Comme l’indique son nom, cette nouvelle agence aura pour principale mission de booster la croissance du secteur des TIC mais aussi d’élaborer une politique susceptible  de susciter une meilleure maîtrise des nouvelles technologies de l’information au sein de la population. Cette agence devra aussi conseiller le ministre de tutelle sur la formulation d’une politique nationale pour la promotion et le développement du secteur des TIC.

Leave a Reply

Your email address will not be published.