February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Rs 259 millions pour revoir le système de drainage et de canalisation

Inondations dans la capitale

La célébration, jeudi 30 mars, du dixième anniversaire des graves inondations qui avaient frappé la capitale, le samedi 30 mars 2013, et qui avaient fait onze morts, n’était pas sans rappeler les grosses pluies qui se sont abattues sur la capitale dans le sillage du passage du cyclone Freddy causant de nouvelles inondations. Face à pareilles catastrophes, les autorités ont décidé de prendre le taureau par les cornes afin d’éviter de nouveaux drames humains. La municipalité de Port-Louis et la Land Drainage Authority sont montées en première lignes et annoncent la préparation d’un plan directeur.

Au niveau de la mairie on explique que les grosses pluies qui ont suivi le passage du cyclone Freddy ont montré que les drains ont bien fonctionnée mais qu’ils ne pouvaient contenir le volume d’eau qui descendait de la montagne. Les drains débordaient et le surplus d’eau envahissait la chaussée. Depuis, la municipalité a retenu les services d’un consultant qui travaille sur un plan directeur qui comprendra, entre autres mesures, la construction de nouveaux drains. Le consultant a déjà désigné les lieux où ces drains devront être aménagés ainsi que le type de drain qui convient à la capitale.

Une ville sur-urbanisée

Port-Louis, fait-on remarquer, est une ville coincée, d’un côté par la montagne et de l’autre par la mer. Les ruisseaux qui ont été construits pour canaliser les eaux pluviales vers la mer datent de l’époque de la colonisation française et ne répondent plus aux besoins d’une ville sur-urbanisée. De plus Port-Louis étant la capitale, la densité du bâti ne facilite pas les choses. D’où la nécessité de repenser tout le système de canalisation. Pour ce faire, la municipalité de Port-Louis travaille de concert avec la Land Drainage Authority (LDA). Celle-ci a mis à la disposition de la mairie un budget de Rs 259 millions pour repenser tout le système de drainage de l’eau de pluie provenant des montagnes qui entourent la capitale.

Au niveau de la LDA on propose dans un premier temps d’augmenter la capacité hydraulique des ruisseaux existants. Ces ruisseaux seront agrandis  verticalement en rehaussant les murs, car il n’est pas possible de les approfondir et de travailler horizontalement en raison du niveau de la mer. La LDA propose également que l’eau qui descend de la montagne soit captée et canalisée autrement en construisant un long ruisseau à l’arrière de la ville soit en rase montagne. Ce ruisseau passera à l’arrière des zones résidentielles, contournant les maisons qui se trouvent à flanc de montagne, pour aller se jeter dans la mer.

Il va sans dire que ce sera un travail de longue haleine mais qui, de l’avis des experts de la LDA, est la seule solution viable pour empêcher que l’eau qui descend de la montagne déborde les drains et inondent les rues de Port-Louis.

Leave a Reply

Your email address will not be published.