May 21, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Agriculture verte…zoom sur les mesures prises

La promotion de l’Agriculture Verte est l’un des objectifs stratégiques du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire. Dans ce contexte, tous les organismes sous la tutelle du ministère de l’Agro-industrie sont pleinement engagés dans la promotion de l’agriculture verte et de l’agriculture durable. C’est ce qu’a déclaré Maneesh Gobin, Attorney General et ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire à l’Assemblée nationale hier. 

Selon lui, une série de mesures et d’actions ont été prévues pour la production de fruits et légumes dans le cadre de systèmes de production biologiques et d’autres systèmes de production durables qui résistent aux impacts du changement climatique. « Mon ministère a mis en place divers programmes pour encourager les agriculteurs à adopter des pratiques agricoles durables, à savoir des subventions pour l’achat de bio-engrais ; un régime d’agriculture protégée; et un système de récupération des eaux de pluie », a-t-il déclaré. 

Depuis 2014, quelque 273 planteurs ont bénéficié du régime d’agriculture protégée pour la construction de serres pour un montant de Rs 80,4 millions. Pour encourager davantage les producteurs à adopter ce mode de production, qui réduit considérablement l’utilisation d’insecticides et de pesticides, une exonération de la TVA est accordée sur l’achat de ceux-ci. Par ailleurs, le ministre indique qu’un programme de promotion des bioaliments sans produits chimiques est également mis en œuvre auprès des producteurs, des jeunes, des femmes ainsi que dans le secteur de l’hôtellerie. 

De plus, la Green Agricultural Certification of fresh Agricultural Produce est entreprise par le Mauritius Standards Bureau (MSB) suite au lancement de la certification MAURIGAP initiée par le ministère de l’Agro-industrie, en collaboration avec le ministère des PME et des Coopératives. Puis, un programme intégré de lutte antiparasitaire comprenant le lâcher de mouches des fruits stériles, la formation et la sensibilisation des planteurs et la distribution gratuite d’appâts contre les mouches des fruits est en cours de mise en œuvre.

En outre, poursuit Maneesh Gobin, les planteurs sont soutenus pour passer de l’agriculture conventionnelle à des systèmes de production durables. « Les agriculteurs sont sensibilisés à l’utilisation de la couverture de cultures de légumineuses comme engrais vert pour améliorer la qualité du sol et le rendement des cultures 15 semaines après la plantation, les pompes et les unités de réfrigération à énergie solaire, les techniques de conservation des sols et de l’eau, la permaculture, l’agroforesterie et l’agriculture naturelle à budget zéro sont également en cours d’exécution. La gestion intégrée de la fertilité des sols est promue pour réduire le volume d’engrais appliqués pour la production, notamment par le biais du compost, y compris le compost d’algues marines et les engrais biologiques, entre autres. L’apiculture est également encouragée afin de préserver la biodiversité et de renforcer l’écosystème », a fait ressortir le ministre.

Outre le soutien existant pour la communauté agricole, le FAREI a une unité dédiée au soutien des jeunes ainsi que des femmes. « Pour l’année 2023, il y a 17 clubs de jeunes qui ont été enregistrés dont 12 écoles secondaires. Les membres des clubs se composent de 440 garçons et 250 filles. Ces jeunes ont moins de 20 ans, ont reçu des formations et sont accompagnés pour initier des projets de jardins scolaires », a-t-il indiqué. Le FAREI soutient également le projet de jardins des écoles primaires en collaboration avec le ministère de l’Éducation. Le FAREI a fourni des connaissances et des compétences en jardinage à quelque 252 élèves du primaire.

D’emblée, Maneesh Gobin a souligné qu’à l’heure actuelle, 125 agriculteurs sont engagés dans la production de fruits et légumes par le biais de systèmes de production biologique et d’autres systèmes de production durables sur une superficie de 90 hectares (212 arpents). A cet égard, des engrais organiques ont été développés pour 15 cultures. Ainsi, la rotation des cultures et les cultures mixtes ainsi que les pratiques de conservation sont encouragées. « Mon ministère travaille également sur le prochain projet de loi organique afin de réglementer et de promouvoir l’agriculture verte », a-t-il précisé.

Enfin, Maneesh Gobin affirme que son ministère a toujours été aux côtés des agriculteurs pour renforcer leur capacité à faire face aux défis liés au changement climatique. Ainsi, quelque 123 sessions de formation et 24 000 visites de terrain ont été réalisées par les services de vulgarisation du FAREI. « Cela donne une indication du dévouement et de l’engagement de mon ministère à assurer une agriculture verte et un système alimentaire sûr pour un avenir plus sain pour la population », a-t-il conclu. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.