June 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités News

Amélioration des réservoirs – Rs 700 M pour les travaux de réhabilitation et de modernisation à la Ferme

De 2001 à 2005, les barrages de Mare aux Vacoas et de La Nicolière ainsi que la Digue Municipale ont été réhabilités pour un montant total d’environ Rs180 millions. Les travaux de réhabilitation et de modernisation du barrage de La Ferme démarreront en juillet ou août 2024, au coût de Rs 700 millions, et s’achèveront vers juin 2026. C’est ce qu’a dévoilé le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, à l’Assemblée nationale, cette semaine.

Mahen Seeruttun a rappelé que les services de conseil du Studio Pietrangeli d’Italie ont été retenus en 2020 pour examiner les rapports existants sur les travaux de mise à niveau du barrage de La Ferme ; faire des propositions pour les limites des réservoirs ; mettre à jour le rapport de conception, et réaliser des EIE, entre autres. « A ce jour, un montant de Rs159 167,25 a été versé au Consultant. Les travaux de modernisation et de réhabilitation devraient coûter environ Rs 700 millions et comprennent le rehaussement du barrage pour augmenter sa capacité de stockage de 11 520 000 m³ à environ 14 000 000 m³. Une partie du stockage sera utilisée pour accroître l’approvisionnement en eau potable des régions occidentales », a affirmé le ministre. 

« Après le barrage de La Ferme, il est prévu de réhabiliter le barrage du Piton du Milieu incluant son rehaussement pour augmenter la capacité de stockage puis le réservoir de Mare Longue », a d’emblée soutenu le ministre Mahen Seeruttun. Et d’ajouter que tous les projets de réhabilitation et de modernisation des barrages existants sont développés par des consultants internationaux qualifiés qui supervisent également leur mise en œuvre jusqu’à la phase finale.

Selon Mahen Seeruttun, l’importance primordiale des infrastructures d’approvisionnement en eau est soulignée à la fois par les investissements financiers dans l’amélioration des réservoirs et par les mesures stratégiques prises pour renforcer la résilience des infrastructures. « Cette double orientation répond non seulement au besoin immédiat de gestion des ressources en eau, mais garantit également la durabilité et l’adaptabilité à long terme des systèmes de réservoirs vitaux.

Entre 1997 et 1999, une étude d’analyse de la sécurité des barrages a été réalisée par la Water Resources Unit pour les barrages de Mare aux Vacoas, de Mare Longue, de Piton du Milieu, de la Nicolière, de La Ferme et de Riche en Eau ainsi que de la Digue Municipale.  L’étude a recommandé que la réhabilitation et la modernisation de ces infrastructures et l’augmentation de la capacité de stockage soient augmentées dans la mesure du possible », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le ministre avance qu’afin d’améliorer la résilience des infrastructures de ressources en eau notamment les barrages et les canaux d’alimentation, des provisions budgétaires sont prévues annuellement pour leur entretien et leur fonctionnement. Au cours de l’exercice 2023/2024, un montant de Rs25 millions a été prévu à des fins d’entretien, de nettoyage général et de dégagement des barrages et canaux d’alimentation ainsi que des réparations mineures de ces infrastructures. « L’importance des contrats de maintenance et des investissements dans la modernisation des réservoirs joue un rôle notable pour garantir un approvisionnement en eau fiable et renforcer la résilience des infrastructures critiques. Je suis informé que les contrats d’entretien des barrages et canaux d’alimentation sont exécutés dans le cadre de deux contrats qui couvrent le barrage des Midlands, celui de Piton du Milieu et le canal d’alimentation de La Nicolière ; et les barrages de Mare aux Vacoas, Mare Longue, Bagatelle, La Ferme et Arnaud respectivement.

Par ailleurs, un suivi de l’instrumentation installée sur les nouveaux barrages de Midlands et Bagatelle est effectué de manière régulière. Des inspections physiques des barrages et des canaux d’alimentation sont effectuées en plus des travaux d’entretien et en cas d’intempéries. Le bon fonctionnement des équipements électrochimiques des barrages de Midlands et de Bagatelle est par ailleurs sous-traité à des prestataires spécialisés. « Ces mesures contribuent à assurer la bonne santé et la résilience des infrastructures des ressources en eau qui sont au cœur de l’approvisionnement en eau », a-t-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.