March 3, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

CEB: La demande en fourniture a augmenté

Consommation d’eau et d’énergie

La demande en consommation d’electricite et d’eau en 2022 a accusé une hausse. Du moins, c’est ce qu’indiquent les dernières données rendues publiques par le bureau des statistiques de Maurice hier. De 2021 à 2022, les ventes d’électricité ont augmenté de 6,9%, passant de 2 524,3 GWh à 2 698,1 GWh et le prix de vente moyen était de Rs. 5,85 par kWh. Le pic de demande d’électricité en 2022 a été atteint en décembre : environ 491,6 MW pour Maurice et 7,6 MW pour Rodrigues. En ce qui concerne le secteur de l’eau, le volume total d’eau potable traitée par les différentes stations d’épuration a augmenté de 1,4%, passant de 315,2 millions de mètres cubes à 319,5 millions de mètres cubes. De 2021 à 2022, le volume total d’eau vendu est passé de 121,9 Mm3 à 127,4 Mm3, en hausse de 4,5%.

Production d’électricité

Le pic de demande d’électricité en 2022 a été atteint en décembre, soit environ 491,6 MW pour Maurice et 7,6 MW pour Rodrigues. Par rapport à 2021, la demande d’électricité de pointe a augmenté de 4,4% à partir de 470,8 MW pour Maurice, et a diminué de 3,8% à partir de 7,9 MW pour Rodrigues.

Quelque 3 119,2 GWh (268 205 tep) d’électricité ont été produits en 2022. Il convient de noter que 80,8% (2 520,8 GWh ou 216 788 tep) de l’électricité ont été produits à partir de sources non renouvelables, principalement le charbon et le mazout, tandis que les 19,2% restants (598,4 GWh ou 51 466 tep) provenaient d’énergies renouvelables, principalement de la bagasse. Le rapport de Statistics Mauritius démontre par ailleurs que la principale source d’énergie pour la production d’électricité était le mazout et le diesel (49,2%), suivis du charbon (31,5%) et des sources renouvelables (19,2%).

Entre 2021 et 2022, l’électricité totale produite a augmenté de 4,2%, passant de 2 992,1 GWh à 3 119,2 GWh. L’électricité produite à partir du charbon a diminué de 21,6% passant de 1 254,5 GWh à 983,9 GWh et celle issue du fioul et du diesel a augmenté de 40,3% passant de 1 093,6 GWh à 1 534,7 GWh. De plus, l’électricité produite à partir de sources renouvelables a diminué de 6,8%, passant de 642,2 GWh à 598,4 GWh. D’ailleurs, plusieurs changements ont été notés : le gaz de décharge a diminué de 9,5%, passant de 19,0 GWh à 17,2 GWh ; l’hydro a augmenté de 20,0% passant de 106,9 GWh à 128,3 GWh ; l’éolien a légèrement augmenté de 0,6% passant de 15,4 GWh à 15,5 GWh ; et la bagasse, qui comprenait les déchets de canne, a diminué de 19,1%, passant de 349,7 GWh à 283,0 GWh.

De plus, de 151,3 GWh de source d’énergie photovoltaïque utilisée pour produire de l’électricité, environ 154,5 GWh ont été utilisés en 2022, indiquant une hausse de 2,1%. Le Central Electricity Board (CEB) a produit 53,7% de l’électricité totale et les producteurs d’électricité indépendants (IPP), les 46,3 % restants. L’énergie thermique représente 90,4% de la production globale. 

Apport de combustible pour la production d’électricité

En 2022, le charbon (45,9%) était le principal combustible utilisé pour produire de l’électricité suivi du fioul (39,3%) et de la bagasse (14,6%). Entre 2021 et 2022, les apports de carburant ont diminué de 3,3% passant de 773 410 tep à 747 635 tep. Les apports de fioul ont augmenté de 37,7%, passant de 213 168 tep en 2021 à 293 636 tep en 2022 et ceux de charbon ont diminué de 20,5%, passant de 431 047 tep en 2021 à 342 825 tep en 2022. L’apport de bagasse pour produire de l’électricité est de 109 523 tep en 2022 contre 127 647 tep en 2021, en baisse de 14,2%.

Ventes et consommation d’électricité

En 2022, l’électricité totale vendue était de 2 698,1 GWh, dont le secteur domestique représentait la plus grande part (36,6%), suivi des secteurs commercial (35,6%) et industriel (26,3%). De 2021 à 2022, l’électricité vendue a augmenté de 6,9%, passant de 2 524,3 GWh à 2 698,1 GWh, tandis que le prix de vente moyen de l’électricité est resté à Rs 5,85 par kWh. La consommation d’électricité vendue par habitant est passée de 1 993,8 kWh en 2021 à 2 137,6 kWh en 2022, soit une augmentation de 7,2%.

En 2022, la consommation finale d’énergie est estimée à 958 285 tep. Le principal secteur consommateur d’énergie était le transport (53,2%), suivi des secteurs manufacturier et domestique, représentant respectivement 19,2% et 15,8% de l’énergie finale consommée. Le secteur du commerce et de la distribution et le secteur agricole représentaient respectivement 11,0% et 0,3% de la consommation finale. La consommation d’énergie finale a augmenté d’environ 19,1% passant de 804 824 tep en 2021 à 958 285 tep en 2022.

Eau

  • 4 105 Mm3 de pluies enregistrées

L’année dernière, Maurice a enregistré 4 105 millions de mètres cubes (Mm3) de pluies, ce qui représente une hausse de 8,7% par rapport aux 3 776 Mm3 enregistrés en 2021. Quelque 2 463 Mm3 (60%) des averses sont passées sous forme de ruissellement de surface, tandis que l’évapotranspiration et la recharge des eaux souterraines représentait respectivement 1 231 Mm3 (30%) et 411 Mm3 (10%). Les données indiquent qu’au cours de l’année 2022, la quantité moyenne de précipitations enregistrée autour de Maurice était de 2 201 millimètres (mm), soit une augmentation de 8,7% par rapport à 2 025 mm en 2021. Cela représente une augmentation de 9,1% par rapport à la moyenne à long terme (1991- 2020) de 2 018 mm.

Le mois le plus humide de 2022 a été avril avec une pluviométrie moyenne de 442 mm, ce qui représente une augmentation de 114,6% par rapport à la moyenne à long terme (1991-2020) de 206 mm. Octobre et novembre ont été les mois les plus secs avec une moyenne de 33 mm de précipitations, enregistrant un déficit de 54,8% et 61,2% par rapport à la moyenne à long terme (1991-2020) de 73 et 85 mm respectivement.

La pluviométrie moyenne enregistrée à Rodrigues, à Pointe Canon en 2022 était de 860 mm contre 1 029 mm en 2021, soit une baisse de 16,4%. La plus grande quantité de précipitations avec 149 mm a été enregistrée au mois de mars tandis que la plus faible a été enregistrée en décembre avec 13 mm.

Le niveau d’eau moyen en pourcentage pour tous les réservoirs variait de 41,2% à 96,0% en 2022. À noter que le niveau d’eau moyen est calculé comme le niveau moyen pendant un mois tandis que le niveau normal est la moyenne à long terme moyennée sur la période de 1990 à 1999.

Production et vente d’eau

En 2022, le volume total d’eau potable traité par les différentes stations d’épuration était de 319,5 Mm3, représentant une hausse de 1,4% par rapport à 315,2 Mm3 en 2021. La production moyenne des eaux de surface et des forages représentait respectivement 54,5% et 45,5% en 2022.

Le volume total d’eau vendu en 2022 était de 127,4 Mm3, dont environ 88,9% (113,2 Mm3) étaient constitués d’eau potable et les 11,1% restants d’eau non traitée. Quelque 87,5 Mm3 d’eau ont été vendus au tarif intérieur représentant 68,7% du volume total d’eau vendu. De 2021 à 2022, le volume total d’eau vendu est passé de 121,9 Mm3 à 127,4 Mm3, en hausse de 4,5 %. Le montant des recettes à percevoir sur les ventes d’eau pour l’année 2022 a augmenté de 8,2%, soit de Rs 1 513,5 millions perçus en 2021 à Rs 1 638,3 millions. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.