Read Time:4 Minute, 4 Second

Souillac et Surinam, deux villages du Sud, sont la cible d’un réseau de malfaiteurs depuis trois semaines. Ces derniers s’introduisent par effraction chez les habitants, sous prétexte de demander de l’argent ou de la nourriture, et tentent de soutirer des informations sur les résidents, pouvant les aider dans leur sale besogne. Certains habitants ont même été agressés verbalement quand ils ont refusé de leur donner de l’argent. Des habitants ont consigné des plaintes à cet effet aux postes de police des deux localités. Les officiers du Central Criminal Investigation Department (CCID) sud enquêtent.

À Souillac, les conversations tournent autour des incidents dont ont été victimes quelques habitants depuis la semaine dernière. En effet, des malfaiteurs se sont introduits de force chez eux pour demander de l’argent ou de la nourriture. Sauf qu’ils n’avaient pas l’air d’avoir de bonnes intentions. La famille Gopeenath à Souillac a été victime d’un des malfaiteurs dimanche. Selon Zad Gopeenath, un individu est entré par effraction dans sa cour vers 14 heures dimanche alors que sa mère se trouvait seule dans la maison. « Ce jour, je ne travaillais pas mais, vers 14 heures je suis sorti pour aller à la boutique du coin. C’est à ce moment précis qu’un individu est entré dans la cour. Ma mère est sortie pour voir et l’individu a demandé de l’argent et de la nourriture à ma mère. Le comportement de cet homme a toutefois intrigué ma mère. Il posait beaucoup de questions au sujet de notre famille, notamment de combien de membres est composée notre famille, entre autres. Ensuite, il a demandé à ma mère si elle avait une fille. Ma mère a toute de suite compris que l’individu avait de mauvaises intentions. Elle est alors retournée à l’intérieur », relate Zad. Ce dernier s’est rendu au poste de police de Souillac hier, pour déposer une plainte.

Par la suite, la famille Gopeenath a reçu la visite des éléments de la CCID sud qui l’ont demandé de faire une description de l’individu. Zad explique que le malfaiteur était un homme d’une quarantaine d’années. « L’homme mesurait environ 1 mètre 70 et avait l’apparence d’un sans domicile fixe (SDF) et tenait une bouteille de boisson gazeuse à la main. Il était brun et portait une barbe. Il a attendu que je sorte pour entrer dans la cour. Je pense qu’il surveillait notre maison depuis le matin », confie Zad.

Ce dernier souligne que cet individu n’est pas le seul à semer le trouble dans le village. « J’ai parlé à quelques habitants et j’ai pu comprendre qu’il y a réseau qui opère dans le sud. L’individu qui était chez moi était âgé d’une quarantaine d’année. Par contre, d’autres habitants ont reçu la visite surprise des malfaiteurs plus jeunes chez eux. D’ailleurs, ces habitants ont même été victime d’agression verbale », indique notre interlocuteur. Un conseiller du village de Souillac explique que ce phénomène dure depuis environ trois semaines. « Plusieurs habitants sont venus nous voir pour nous informer de ce problème. Des individus se permettent d’entrer dans leur cour sans autorisation. Certains habitants ont été victime d’agression verbale, d’autres de menaces car ils ont refusé de concéder à la demande des malfaiteurs. Nous menons une campagne auprès des habitants pour leur demander de maintenir la vigilance et de rapporter toute anomalie au poste de police de Souillac », affirme le conseiller.

Selon une source policière, une enquête a été initiée dans les localités concernées afin de mettre la main sur ces malfaiteurs. « Nous avons demandé aux habitants de prendre en photo les personnes suspectes qui s’introduisent par effraction chez eux. Cela faciliterait l’enquête et nous pourrons démanteler ce réseau », nous dit un policier de la localité.

À Surinam, il nous revient qu’outre les intrusions chez les gens, certains malfaiteurs passent à l’acte en pleine rue. La semaine dernière, un jeune homme a été victime d’un vol avec violence en pleine matinée à la rue Trois Tombes. Selon la victime, elle marchait le long de cette rue quand un individu l’a approché pour lui demander l’heure. Ne réalisant pas le danger qui le guettait, le jeune homme a retiré son téléphone portable de sa poche pour indiquer l’heure à l’individu. Mais, ce dernier a arraché le téléphone portable de ses mains. Ensuite, il a agressé physiquement sa victime en lui infligeant plusieurs coups de poing à la poitrine. Le malfaiteur a ensuite pris ses jambes à son cou. La victime, qui a subi plusieurs blessures, a été transportée à l’hôpital. Ensuite, il a déposé une plainte au poste de police de Souillac. Selon les dernières informations disponibles, le présumé voleur a été identifié.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Italie : Zlatan Ibrahimovic, le début de la fin ?
Next post A Camp Diable : Des chiens errants s’attaquent à des moutons et cabris
Close