January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Dr Kailesh Jagutpal : « 348 décès liés à la COVID-19 du 1er au 29 novembre 2021 »

0 0
Read Time:8 Minute, 44 Second

La Covid-19 et ses nombreuses conséquences ne cessent d’être à l’agenda du Parlement à l’heure du Private Notice Question (PNQ). Ce fut encore le cas hier avec l’énième PNQ de Xavier-Luc Duval sur la pandémie. Cette fois le député de la circonscription no 18 a voulu savoir le nombre de décès enregistré à Maurice du 1er au 29 novembre de 2021 en comparaison avec ceux de 2020.

Le Leader de l’Opposition voulait aussi savoir le nombre de décès attribués à la COVID-19, en indiquant le nombre de personnes décédées qui ont été entièrement vaccinées et avec quels vaccins. De même que le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus ayant reçu une dose de rappel à cette date. Dans le cadre de cette PNQ, Xavier-Luc Duval voulait savoir aussi le nombre de dose de vaccins Sinopharm offert ou à être vendu à l’Afrique, et à quel prix. Le nouveau variant Omircron fut aussi à l’ordre du jour de la question de XLD qui a demandé s’il a été détecté à Maurice et s’il est possible d’accorder une prime, soit un 14e mois de salaire, à tous ceux travaillant dans les institutions de santé publique.

Avant de répondre, le ministre Kailesh Jagutpal a tenu à rendre hommage au Dr Ashraf Pooloo, pédiatre et qui est mort dans la soirée du lundi à mardi de la Covid-19. « Permettez-moi tout d’abord d’exprimer nos plus sincères condoléances, de ce côté-ci de l’Assemblée, à la famille de feu le Dr Asharf Pooloo, consultant en charge de la pédiatrie à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo. Son décès et chaque fois que nous perdons un de nos travailleurs de la santé, nous rappelle la tâche difficile de nos FRONTLINERS et leur dévouement à leur devoir. En tant que ministre de la Santé et du Bien-être, je continuerai à offrir mon soutien inconditionnel à mon personnel, que ce soit dans les centres de traitement ou au niveau administratif. Ils pourront toujours compter sur moi pour les défendre contre les esprits malveillants qui n’hésitent pas à s’en prendre ouvertement et inutilement à eux dans le seul but d’obtenir des gains politiques mesquins et futiles », a indiqué le ministre dans sa réponse.

Pour le ministre c’est un fait que le monde traverse des moments difficiles et éprouvants. En effet, depuis près de deux ans maintenant le monde entier tente de s’adapter constamment pour faire face à la pandémie. « Maurice a basé sa réponse préventive sur la nécessité d’adhérer strictement aux mesures sanitaires et à la vaccination. Malgré l’émergence constante de nouveaux variants, ces deux mesures ont montré leur efficacité et restent salvatrices. Notre population est aujourd’hui pleinement consciente des différentes mesures sanitaires qu’elle doit adopter pour se protéger du virus », a indiqué le ministre Jagutpal.

Pour ce dernier Maurice a également réussi à vacciner très largement sa population et aujourd’hui, dans une certaine mesure, nous sommes en avance sur certains pays développés en matière de couverture vaccinale. « Mon ministère, grâce à son mécanisme de surveillance scientifique, se tient également au courant des derniers protocoles de traitement. Mon ministère s’est déjà procuré de nouveaux médicaments disponibles sur le marché qui ont montré une meilleure efficacité. Mon ministère a également commandé à l’avance des médicaments nouvellement développés, comme Ronapreve de Roche Manufacturing Ltd, qui ne fournit que les gouvernements. Notre stratégie de pré-commande est basée sur les preuves scientifiques disponibles », a rappelé le ministre de la Santé, dont c’est la 6e PNQ d’affilée depuis la reprise des travaux à l’Assemblée Nationale.

À la question de savoir combien de personnes sont décédées durant la période du 1 au 29 2021, le ministre a indiqué que le nombre total de décès enregistrés s’élève à 1 686. « Le nombre total de décès pour les 29 jours de la période correspondante de l’année dernière était de 855. Comme je l’ai déjà expliqué dans ma réponse dans la PNQ du 19 novembre 2021, les statistiques doivent être analysées et comparées sur le long terme, c’est-à-dire sur au moins 6 mois pour que la tendance soit pleinement saisie. Comme pour toute pandémie, les pays connaîtront un pic avant que la pandémie ne s’éteigne. L’île Maurice a connu une augmentation du nombre de cas de COVID-19 au cours des dernières semaines. Cependant, le nombre de cas a commencé à diminuer. Il est donc malvenu de se concentrer sur les statistiques dans un délai ponctuel », a répondu le ministre.

Ce dernier a déploré que des insinuations ont été faites à plusieurs reprises sur le fait que le ministère de la Santé ne fournissait pas les vrais chiffres. « Je tiens à réaffirmer que les statistiques sont collectées au niveau de chaque hôpital et envoyées à mon ministère chaque jour. De même, les statistiques des établissements de santé privés sont également transmises quotidiennement pour permettre la compilation des chiffres au niveau national », a renchéri le ministre.

Le nombre de personnes décédées à cause de la COVID-19 du 1 au 29 novembre 2021, selon les statistiques au niveau du ministère de la santé s’élève à 348. De ce nombre, 156 ont été entièrement vaccinés avec notamment AstraZeneca : 16, soit 0,02% des personnes vaccinées avec le même vaccin. Covaxin : 44, soit 0,09%, Johnson & Johnson : 8, soit 0,007% et Sinopharm : 88, soit 0,04%. Entre le 1er au 29 novembre 2021, le taux de mortalité des personnes non vaccinées était de 15,6 pour 100 000 habitants alors que le taux de mortalité des personnes vaccinées avec Sinopharm est de 7,2 pour 100 000 habitants. Ce qui prouve clairement, selon le ministre l’efficacité du vaccin.

Pour ce qui est de la dose de rappel, le ministre a informé la Chambre que la 3e dose est administrée depuis septembre 2021 et qu’à ce jour, 94 846 personnes ont été vaccinées, dont 33 713 personnes âgées de 60 ans et plus ont reçu leur dose de rappel. Conformément à la stratégie de vaccination, une priorité de prise en compte est accordée, premièrement, aux personnes de première ligne telles que le personnel de santé, tant du secteur public que privé, les praticiens médicaux et dentaires et le personnel des pharmacies. Deuxièmement, aux patients présentant des comorbidités telles que les cancéreux, les dialysés, ceux ayant eu recours à la transplantation rénale, les personnes souffrant de maladies respiratoires graves, les immunosuppresseurs et les trisomiques. Troisièmement, les femmes enceintes.

« Sur 230 000 personnes âgées de 60 ans et plus, 206 487 ont déjà été entièrement vaccinées. L’efficacité du vaccin est valable pour au moins six mois. Compte tenu de la période d’efficacité vaccinale, je tiens à préciser que le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus qui ont été entièrement vaccinées du 26 janvier au 31 mai 2021 s’élève à 29 303. Comme je viens d’en informer l’Assemblée, 33 713 personnes âgées de 60 ans et plus ont déjà reçu leur dose de rappel », a répondu le ministre de la Santé.

Pour ce qui est de la vente ou les dons de vaccins aux autres pays, le Dr Jagutpal soutient que le gouvernement a toujours fourni une assistance aux pays amis de la région. Dans ce contexte, compte tenu de la situation critique en Inde, surtout la pénurie d’oxygène dans ce pays pour le traitement des patients, le gouvernement a fait don de 200 concentrateurs d’oxygène à l’Inde. Ceux-ci ont été envoyés en Inde par un vol spécial d’Air Mauritius le 28 avril 2021. De même, cette année, 100 bouteilles d’oxygène et des équipements de protection individuelle ont également été donnés à Madagascar. Dans le même esprit, le gouvernement a aussi décidé d’aider les pays de la région dans leur stratégie de vaccination. Par conséquent, le ministère des Affaires étran- gères, de la Coopération régionale et du Commerce international coordonne l’assistance bilatérale avec le Rwanda qui a exprimé son intérêt à recevoir à la fois les vaccins Sputnik V et Sinopharm. 60 000 doses de Sputnik V ont déjà été envoyées à Kigali et 50 000 doses de vaccins Sinopharm sont acheminées par avion. Par ailleurs, le Zimbabwe a exprimé son intérêt à recevoir des vaccins Sinopharm. 60 000 doses de ces vaccins ont été envoyées à Harare le 22 novembre 2021.

« Compte tenu de nos liens amicaux avec ces pays et dans un esprit de coopération régionale, le gouvernement n’a jamais envisagé la question du paiement des vaccins ou d’autres équipements et fournitures », a encore une fois renchérit le ministre Jagutpal. En ce qui le variant Omicron, il n’a pas été détecté à Maurice sur la base des exercices de séquençage qui ont été faits à ce jour.

« Cependant, un plan de préparation a été finalisé au niveau de mon ministère pour détecter le variant Omicron. La capacité moyenne actuelle pour les tests de COVID-19 du Central Health Laboratory (CHL) est de plus de 2 000 par jour. Le nombre maximum de tests effectués par le CHL en une seule journée est de 3 800. La capacité locale pour effectuer le séquençage est prouvée. Deux plateformes sont disponibles pour le séquençage, à savoir Ion Torrent et Nanopore Technologies. 200 échantillons peuvent être séquencés localement par mois », a indiqué le ministre en réponse à Xavier-Luc Duval.

Par ailleurs les tests PCR sont régulièrement effectués pour le diagnostic du SRAS-CoV-2, puisque Omicron, comme les autres mutations du virus, peuvent être détectées par le test PCR actuellement utilisé par le Central Health Laboratory, qui utilise les gènes E et N pour le diagnostic. Depuis le 29 novembre, le ministère de la Santé a également inclus le gène S dans le panel de tests PCR afin de surveiller l’échec de la cible du gène S (SGTF). « L’échec de la cible du gène S indique la présence d’une variante. Tous les échantillons présentant un échec de la cible du gène S seront ensuite séquencés de manière plus approfondie pour connaître le type de virus variant », soutient le ministre.

En ce qu’il s’agit d’un 14e mois de salaire aux frontlines, le ministre a soutenu que le gouvernement a versé ce mois-ci un montant important représentant les arriérés du Pay Research Bureau Report 2021 pour les mois de janvier à octobre 2021 et pour le mois de novembre 2021. « En ce qui concerne la prime du 14e mois, la question ne relève pas de mes préroga- tives », a-t-il rappelé.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %