April 23, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Édito – Autosuffisance alimentaire

Le parti Lalit est un des rares partis politiques à avoir milité pour l’autosuffisance alimentaire. Et il avait raison. Car, la récente flambée des prix, tant dans les supermarchés que chez les vendeurs de légumes, démontre que si nos gouvernements, tous les régimes s’entend, n’avaient pas donné le feu vert pour la conversion des terres agricoles, nous ne nous serions pas retrouvés à la merci des importateurs de légumes et fruits.

En fait, prenant exemple sur les Seychelles, un des premiers à avoir attiré des grosses fortunes, en leur vendant des villas IRS, l’Etat a permis aux sucriers de convertir beaucoup de leurs terres en pelles à dollars, euros et autres devises étrangères. Dans les discours budgétaires qui présentaient ce nouveau pactole, on disait que ce nouveau créneau allait faire rentrer des devises dans le pays.

Or, si à travers la taxe, l’Etat récolte une ristourne sur les villas IRS et autres « gated community », force est aussi de constater que les terres qui servaient auparavant à planter la canne et autres légumes ont laissé place à du béton. Sans que quiconque n’ait fait provision pour l’agriculture. D’ailleurs, le temps où le sucre était l’épine dorsale de notre économie est révolu. Les sucriers misent aujourd’hui sur la vente de villas, de « gated community » et de terrains de golfs, quand ce ne sont pas de nouveaux hôtels qui sont « earmarked », alors que notre littoral est hyper saturé !

Et donc, si Lalit a été le seul à évoquer l’urgence d’une autosuffisance alimentaire, quid des partis extraparlementaires ? Ne parlons pas des quatre partis mainstream, car c’est durant leur mandat au pouvoir que le MSM, le MMM, le Ptr et le PMSD ont implémenté cette mesure de conversion des terres agricoles à des fins commerciales. Ils sont donc coupables de ce qui se passe aujourd’hui pour les ménages. J’entends un homme dire aujourd’hui : »Mo rant dan sipermarse, mo boure ».Tellement les prix sont chers, et inabordables pour le portefeuille des petites gens.

Le pays est en campagne électorale, et Pravind Jugnauth promet une pension « uniforme » de Rs 13500 pour tous les retraités et autres bénéficiaires. Si on ne lui demande pas où il va trouver l’argent, alors que la dette publique a considérablement augmenté, quid de  l’autosuffisance alimentaire ? A quoi servirait une pension de Rs 13500 pour une personne âgée si elle ne peut pas manger des légumes, achetés à un prix abordable ? Mais il n’y a pas que le Premier ministre. Que font les partis de l’alliance Ramgoolam sur ce dossier sensible?

Nous n’avons presque plus de terres agricoles, qui auraient servi à planter suffisamment de légumes, sans qu’on ait besoin de nous fier sur l’Agricultural  Marketing Board, une faillite totale en matière de gestion de corps paraétatique. Et dont les responsables, sous tous les régimes, ne sont jamais venus de l’avant avec un plan qui nous aurait prémunis contre toute hausse de prix des légumes. Et le pire, c’est que les nominés politiques qui dirigent ce board ne sont jamais inquiétés. Les Mauriciens se plaignent de la hausse vertigineuse des prix des légumes ? Pa gagn traka, on exporte deux conteneurs de Rodrigues et le problème est réglé…sur le court terme !

A  long terme, il faut un plan d’ensemble qui court sur dix ans. Afin que si d’autres guerres se déclaraient à l’étranger, on aurait de quoi manger sans se soucier du prix du fret. Car, la terre nourricière serait là pour nous sauver. Mais tel n’est pas le cas. Parce que dans les quatre partis mainstream, on a plus misé sur le bétonnage que sur la terre bio. Et c’est pourquoi nous nous retrouvons avec des consommateurs qui « pe plor disan ».Une autre amie me disait : »Maha Shivaratree pe vini, bann marsan legim toultan ogmant pri sa lepok la. ».Alors qu’ils savent que les pélerins jeûnent et ont besoin d’un menu végétarien.

A part Lalit, qui donc a pensé à l’urgence, mais aussi à la nécessité, de garder des terres pour des besoins agricoles. Et sur une grande échelle. Car, la population aussi augmentant, le Premier ministre exhortant même les couples à procréer !, il faudra penser à la nourrir. Mais pourquoi au lieu de promesses sur les pensions, le gouvernement, et les partis d’opposition aussi, ne proposent pas un plan pour une autosuffisance alimentaire pour la population ?

Saluons quand même l’infatigable Eric Mangar, dont le Mouvement pour l’Autosuffisance Alimentaire, était déjà un « eye opener ».Eric avait vu grand, mais on ne peut pas dire qu’il ait été soutenu dans son initiative. Ce qu’il postulait il y a plus de trente ans de cela, est devenu un besoin vital aujourd’hui .Au fait, a-t-il jamais été décoré pour ce travail de pionnier ?

Sedley Assonne

Leave a Reply

Your email address will not be published.