December 3, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Edito : Un certificat de moralité pour tout aspirant politicien !

0 0
Read Time:5 Minute, 27 Second

Un fonctionnaire, se présentant comme « imam », soutient avoir été battu par le ministre Kailash Jagatpal. Et accompagné de deux avocats, dont Adrien Duval, membre du PMSD, il a fait une déposition au poste de police de Pope Hennessy, arguant que le ministre et quatre autres personnes l’ont agressé. Toute la chose a ensuite été postée sur les réseaux sociaux. Et des internautes s’en sont pris au ministre Jagatpal.

Or, il s’avère que « l’imam » n’en est pas un.Et que la personne a déjà été interpellé pour agression sexuelle sur mineur ! De plus, une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, le montre en compagnie de Bruneau Laurette, et le « religieux » se propose comme candidat aux municipales pour le compte du mouvement de Laurette. De ce qu’on comprend à la vue de cette vidéo, l’homme, qui se dit « maulana »,se filme et se dit prêt à être sur le terrain pour le parti de Laurette.

Ce qui disqualifie d’emblée ce pseudo-religieux. Car, s’il connaissait vraiment la religion, il ne serait pas allé inviter Bruneau Laurette chez lui, ni se serait mêlé de la politique. Ce qui porte à penser que ce qu’il raconte sur le ministre Jagatpal est sûrement un coup monté de toutes pièces. Même s’il dit que son accoutrement avait été déchiré lors de l’agression dans le bureau du ministre.

En fait, par les temps qui courent, les ministres du gouvernement ne sont pas à l’abri de ce genre de coup tordu. Et ils doivent, cela va sans dire, être sur leurs gardes. Mais ce qui est encore plus dommage, c’est que le triste individu, mêlé à des cas d’agression sexuelle, puisse encore poser comme « religieux »,et veuille ensuite être candidat à des élections. Ce qui porte à croire qu’il y a encore des individus qui pensent qu’ils peuvent berner les Mauriciens, et venir se refaire une virginité en terrain politique. Et c’est là que nous pensons qu’il est plus que temps qu’un certificat de moralité soit aussi réclamé de tous ceux qui aspirent à faire de la politique. Pendant longtemps, on a longtemps cru que ceux qui faisaient de la politique étaient au-dessus de tout soupçon. Et alors que pour tout recrutement, un certificat de moralité était réclamé, les politiciens échappaient à cet exercice.

Au vu de ce qu’a fait cet homme, qui pose comme « religieux »,il est plus que temps que la politique soit exemptée de telles personnes. N’importe qui ne peut pas venir accuser un ministre, et le contraire est aussi vrai. Mais pour une personne qui ose croire qu’il peut représenter des citadins, la moindre des choses c’est qu’il ait un casier judiciaire vierge. Le dénommé Peerbux répondait d’une accusation de sodomie devant la Cour de Bambous. Comment un tel individu puisse croire qu’il puisse être un candidat idéal lors d’élections? Et comment Bruneau Laurette, décidément prêt à tout ramasser sur son chemin vers le pouvoir, puisse accepter une telle candidature? Suffit-il de se dire anti-gouvernement pour que le parti de Laurette croie que toute personne est qualifiée pour être membre de son parti?

Nul n’est parfait. Et nous ne prenons pas la défense du ministre Jagatpal de facto. D’ailleurs, nous n’étions pas présents sur les lieux. Mais, il faut se garder de prendre pour argent comptant tout ce que les gens balancent sur les réseaux sociaux. Et même si on se fait accompagner de deux avocats, et qu’on fasse une déposition, cela ne rend pas pour autant crédible. Comment le dénommé Peerbux, de surcroit fonctionnaire, puisse autant mentir? A-t-il fait savoir à ses coreligionnaires et à Bruneau Laurette, qu’il avait été interpellé pour agression sexuelle sur mineur? Et Bruneau Laurette connaissait-il les antécédents de cet homme? Et sachant cela, l’a-t-il quand même pris sous son aile?

On ne peut tout accepter de n’importe qui. Il y a eu des précédents où d’anciens repris de justice furent utilisés pour « zet labou » sur des honorables membres de l’Assemblée. Ce genre de manœuvre est non seulement grotesque, mais témoigne d’une façon de faire qui n’a pas sa place en politique. Il échoira au ministre Jagatpal de servir du papier timbré à Peerbux, pour laver son honneur. Tout comme il appartient à la police de nous dire comment et pourquoi un homme, accusé de sodomie, puisse encore être fonctionnaire? Que faut-il donc faire de plus que cet acte monstrueux sur un enfant,pour ne pas être inéligible à rester dans la fonction publique? Qu’en pense Nayen Kumar Ballah, le Chef de la Fonction Publique?

En fait, ce qu’a pu faire Peerbux démontre qu’il y a des failles dans le système. Comment un tel individu a ait pu pénétrer dans un poste de police, pour accuser un ministre, sans que ses antécédents n’aient été mis au jour par les policiers qui l’accueillaient? Et les deux avocats qui l’accompagnaient savaient-ils que Peerbux n’était pas une personne recommendable, et encore moins un « religieux »? Car, si on a pu agresser sexuellement un enfant, on se disqualifie totalement comme religieux !

La morale de cette histoire, si tant est que Peerbux puisse être considéré comme une personne ayant de la moralité, c’est qu’il faut se garder de prendre parti dans ce genre de querelle. Si en temps normal, gouvernement et opposition se donnent des coups, aller jusqu’aux coups bas ne fait pas honneur à la politique. Et tant que le système politique permettra à des individus comme Peerbux de vouloir y entrer,nous ne serons pas sortis de l’auberge. Il est donc temps de légiférer, et d’exiger un certificat de moralité de toute personne qui aspire à être candidat. Cela prémunirait ainsi les électeurs d’être les dindons de la farce concoctée par certains, pour se donner des airs de sainte nitouche.

Ce que peut faire le ministre Jagatpal, c’est de donner une déposition à son tour. Et laisser la police conclure ce triste incident. Qui a tout l’air d’avoir été concocté dans la maison du pseudo-religieux. En espérant que Peerbux ait la leçon qu’il merite.Et n’ait plus jamais de velléité d’être candidat à une élection. L’île Maurice, et encore moins la communauté musulmane, ne méritent pas d’être représentées par de tels individus !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.