April 23, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités Cartes sur table Emission Politique Politique

Émission politique – Cartes Sur Table et la ministre Naveena Ramyad à la hauteur des espérances

Mercredi 13 mars est à marquer d’une pierre blanche avec la diffusion de Cartes Sur Table, première émission locale sur le web exclusivement dédiée à la politique à l’initiative de Mazavaroo. L’invitée du jour, Naveena Ramyad fraîchement nommée ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, s’est livrée au jeu des questions-réponses de la présentatrice Yashmeeta Jhugoo-Rughoobur dans la bonne humeur tout en maîtrisant son sujet. Les internautes ont aussi eu la possibilité de poser des questions à l’invitée par téléphone ou simplement en envoyant un message via WhatsApp. Pour ceux qui n’ont pas pu suivre l’émission ou qui voudraient simplement revivre les moments forts de Cartes Sur Table, en voici un condensé.

De Chief Whip à ministre

D’emblée, l’honorable Naveena Ramyad a tenu à remercier le Premier ministre Pravind Jugnauth pour la confiance placée en elle pour faire d’elle la première femme à occuper le poste de Chief Whip au gouvernement en 2019 et aujourd’hui la cinquième femme ministre. Elle explique que le leader du MSM est un des rares leaders politiques à offrir la chance aux dames de s’émanciper en politique tout en soulignant que déjà en 2019 le poste de Chief Whip était un poste à responsabilité, car elle devait être ‘the eyes and ears’ du PM et ‘translate so vision en action’ tout en travaillant de concert avec les autres députés du gouvernement. Naveena Ramyad raconte que l’expérience acquise en tant que Chief Whip lui a permis de grandir en politique à ‘cultive la patience et l’écoute’, des compétences essentielles pour son nouveau poste de ministre. 

La ministre des PME s’est dite aussi fière de pouvoir servir son pays où les PME et les coopératives ont un rôle de plus en plus important pour le développement économique, social et environnemental du pays. Elle a clôturé ce volet en avançant qu’elle fera de son mieux pour ‘stand to the expectations of everyone’ dans un gouvernement qui a une vision à long terme pour la République de Maurice.

Mystery Shopping 

Avec un calme olympien, la ministre Ramyad a expliqué que la polémique entourant ses propos concernant le Mystery Shopping n’a pas lieu d’être. Déjà, elle a expliqué le terme qui en gros veut dire faire un suivi sur une activité ou processus quelconque. L’invitée de jour a fait ressortir que dans le monde des PME et des coopératives, le temps d’action est primordial pour la réalisation des projets et il est crucial que les dossiers soient traités dans les meilleurs délais au risque de voir mourir dans l’œuf certains projets. Elle souligne que le Mystery Shopping n’est pas un moyen de mettre la pression sur les responsables des dossiers mais plutôt un gage pour que les dossiers soient traités dans un délai raisonnable. « Ceki p travail li pena nanie à avoir peur », rassure-t-elle.

Développement durable

L’élue de la circonscription 11, Vieux Grand-Port/Rose-Belle a réitéré la vision du gouvernement de « décarboniser le secteur en 2030 » et pour ce faire,  le gouvernement offre ‘grants’ et conseils à travers différentes agences gouvernementales ou paraétatiques dont le CEB pour une « décarbonisation » maximale. Par exemples, les PME engagées dans l’agriculture, qui est très polluantes, sont encouragées par des Schemes pour l’autosuffisance énergétique, des alternatives pour le recyclage ainsi que de promouvoir le Made in Moris, caractérisé par moins de pesticides et plus de règlements ‘Eco-friendly’ et un accompagnement des PME locales. La  ministre a expliqué que le secteur agricole artisanal  gagnerait à se moderniser pour moins de gaspillage, moins de déchets et pour de plus gros profits. « Gouvernement pe don grant ziska Rs 300 000 pou acheter equipment », dit-elle. La ministre est d’avis que le secteur agricole doit « faire ene amalgam entre traditionel et modernisation », ce qui jettera les bases pour le ‘food processing’ et donnera de la valeur ajoutée aux produits que nous produisons localement comme la pomme de terre, la banane et l’ananas. Elle souhaiterait réduire les pertes due à la péremption d’aliments, qui est de un tiers précise-t-elle en transformant les aliments périssables à travers le ‘food processing’.

Initiatives pour promouvoir les PME 

La ministre Ramyad précise que les initiatives pour promouvoir les PME  sont énormes et qu’elle veillera que cela continue. Les 150 000 entreprises enregistrées à la SME (Mauritius) bénéficient d’une grande visibilité à travers la Online Directory mis en place par SME (Mauritius) où les clients en un clic peuvent avoir tous les informations sur les produits et services désirés ainsi que la PME qui les offre. Ce système offre la possibilité aux acheteurs et vendeurs de planifier leur quotidien en plaçant des commandes et pour la gestion des stocks notamment. L’honorable Ramyad s’est appesantie sur le nombre de ‘Grant Schemes’ disponible et encourage surtout les dames qui bénéficient à 50 % des loan rebates à se lancer. Elle a aussi souligné que le gouvernement offre un soutien d’accompagnement aux PME, car par exemple lorsqu’une entreprise grandit et a besoin de plus de main d’œuvre, les autorités concernées offrent un ‘SME graduate scheme’ pour inciter ceux qui détiennent un diplôme d’aller trouver de l’emploi dans ces PME pour justement bénéficier de ce ‘scheme’. « L’accompagnement se fait depuis la conception jusqu’à la réalisation », souligne-t-elle.

Naveena Ramyad s’est dit fière que les jeunes se lancent de plus en plus dans la réalisation de leur business et cela a contribué à générer 5,2% d’augmentation dans l’emploi pour les PME d’après Statistics Mauritius. Elle précise que c’est un secteur très dynamique avec plus de 23 000 nouvelles entreprises en 2023 et que c’est un secteur « créateur d’emploi ».

Et à ce titre, la Academy of Design and Innovation (ADI) est une entité qui a été conçue pour offrir aux jeunes la possibilité d’acquérir des compétences de façon structurée pour pouvoir se lancer dans le monde des PME et même des MME. Elle précise que l’ADI a un potentiel énorme, car cette académie formera les futurs entrepreneurs dans des secteurs tels que la bijouterie, la haute couture, l’artisanat, la décoration intérieure et l’art sous toutes ses formes.  

La trahison de Béranger

À une question concernant l’engagement des femmes en politique, Naveena Ramyad est revenue sur son parcours et engagement politique. Elle a expliqué comme Paul Bérenger, le leader maximo du MMM l’avait trahi quand il n’a pas respecté sa parole en choisissant de la remplacer par Satish Boolell pour être candidat aux législatives. Elle raconte qu’elle avait démissionné de son poste d’Educator pour pouvoir être candidat mais s’est retrouvé sans emploi et sans ticket pour les élections sans même que Paul Bérenger lui donne une explication. Mais elle précise que c’est Pravind Jugnauth qui de par sa sincérité lui a fait reprendre goût à la politique et l’en remercie pour cela. Naveena Ramyad décrit avec émotion la scène quand Pranvind Jugnauth lui a dit droit dans les yeux : ‘mo pa Paul Béranger mwa’.

La ministre Ramyad a fait un appel aux femmes de s’engager activement en politique, car selon elle cet univers dominé par les hommes gagnerait avec la participation de plus de femmes qui apporterait plus de « chaleur humaine ».

Question time

La séance dédiée aux questions a été fructueuse où la ministre Naveena Ramyad a non seulement répondu aux questions posées mais a aussi donné de précieux conseils aux intervenants. Elle a expliqué que le National Cooperative College, comme son nom l’indique est destiné aux coopératives offrant des cours pour permettre aux bénéficiaires d’acquérir les compétences nécessaires pour la gestion de leurs coopératives, qui sont appelées à travailler avec d’autres coopératives internationales. 

Une intervenante qui salue le travail du gouvernement, souhaiterait que le ‘grant scheme’ de Rs 300 000 alloué pour l’achat d’équipement pour le ‘Food Processing’ soit revu à la hausse. La ministre Ramyad qui a expliqué que le secteur du ‘food processing’ est dynamique s’est montrée favorable à la demande mais a précisé qu’il fallait qu’elle en discute avec le ministre des Finances.

À une question sur la situation concernant la distribution d’eau dans la circonscription No. 11, Naveena Ramyad a expliqué que la région est un grand chantier pour le remplacement de vieux tuyaux qui serait la cause des coupures d’eau. Le fait que la demande en eau a augmenté dans la circonscription No. 11 à cause de la migration de la population dans certaines régions du Sud en est aussi une autre raison. Elle soutient qu’il n’y a pas de réservoir dans le Sud et que le gouvernement cherche de nouveaux ‘boreholes’ et autres moyens pour palier à la situation.

Ce qu’on retient de l’invitée Naveena Ramyad c’est que c’est une battante qui milite pour l’émancipation de la femme en politique mais surtout une professionnelle qui a mis ses compétences au service du pays. 

Toute l’équipe de Cartes Sur Table remercie la ministre Naveena Ramyad pour sa disponibilité et sa franchise ainsi que ses conseils dans le secteur de la coopérative et des PME. Nous espérons vous retrouver mercredi prochain à 19 heures pour une nouvelle émission avec un autre invité politique sur la page Facebook de Mazavaroo ou sur la chaîne Youtube de Mazavaroo. Vous pourrez aussi téléphoner sur le 4604717 ou envoyer vos messages sur le 54549179 par WhatsApp.

Leave a Reply

Your email address will not be published.