July 12, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

La MFA ne mérite pas carte blanche !

S ’il y a comparaison à faire entre la Mauritius Football Association et la Fédération Française de Football, en France Noële Le Graet a dû présenter ses excuses, après avoir rembarré Zinedine Zidane, légende du football français et mondial, et qui a offert une Coupe du Monde à son pays, et trois Coupes d’Europe d’affilée au Real Madrid.

Le Graet croyait bien faire en mettant lamentablement Zidane sur la touche, après avoir renouvelé le contrat de Didier Deschamps jusqu’en 2026, mais Kilian Mbappé lui a fort judicieusement rappelé qu’on ne traite pas ainsi une légende du football français, et que Zidane méritait plus de respect. Résultat des courses :Le sieur Le Graet a été obligé de s’excuser. Et ses ennuis ne sont pas finis, puisqu’il a maille avec la police pour des affaires non liées au foot à la tête de la Fédération. L’homme, 80 ans quand même, est accusé d’avoir envoyé des textos à caractère sexuel à trois employées de la FFF. Et il doit rendre des comptes à la police française.

Ici, alors que l’Etat mauricien a bien fait comprendre à la MFA qu’elle était dans l’erreur, cette dernière se sert donc de l’ultimatum de la FIFA, instance suprême du football mondial, pour espérer se refaire une virginité aux yeux des passionnés du foot. Mais les Mauriciens ne sont pas dupes. Et même si Stephan Toussaint devra se plier aux directives de la FIFA, pour que notre football ne soit pas mort en enterré, nous ne comprenons cependant pas pourquoi la police n’a toujours pas donné les conclusions de son enquête sur l’affaire de voyeurisme dans les toilettes de la MFA.

Ce cas n’avait rien à faire avec le foot, comme tout ce que fait la MFA d’ailleurs ! Pourquoi donc l’enquête, si tant est qu’il y en ait eu une !, tarde autant ? La victime s’est exprimée, le portable saisi, pourquoi donc le ou les coupables toujours pas identifiés ? La ministre des Droits de la Femme, la Commission des Droits Humains, le bureau du Premier ministre, entre autres, sont-ils satisfaits de ce dossier, où une femme a été victime ?

En France, Le Graet devra rendre des comptes, notamment pour ces accusations de harcèlement sexuel. A aucun moment, on n’a entendu dire que l’Etat français serait intervenu pour le tirer d’affaire. Pourquoi donc l’enquête de police sur ce cas de voyeurisme à la MFA peine à se conclure ? L’Etat mauricien croit-il naïvement que le football mauricien se trouve entre de bonnes mains, avec ces personnes qui sont à la tête de la MFA ? Surtout pour une fédération qui n’apporte aucun résultat concret sur le terrain ? Où en est le football mauricien aujourd’hui ? L’Etat mauricien peut-il être fier de cette horrible situation ? Nous comprenons que la MFA veut utiliser la FIFA pour orienter l’Etat mauricien en sa faveur. Car, autrement ce serait la suspension pure et simple.

Mais la MFA n’a rien à foot avec le sport le plus populaire au monde. Il y a juste des pigeons-voyageurs qui veulent continuer à prendre l’avion. Ils ne se soucient guère de l’état de notre football. Et il est donc désolant qu’ils se soient servis de la FIFA, pour faire pression sur le ministère des Sports à Maurice. Ce qui démontre que le ministère a eu tort de ne pas avoir alerté la FIFA sur ce qu’est réellement la MFA.

Et puisqu’il faut encore faire des comparaisons, l’Inde, classée à la 106è place par la FIFA, a contacté Arsène Wenger, responsable de la FIFA pour le développement du football au niveau mondial, et ce dernier va donc travailler en collaboration avec la Fédération Indienne de foot, pour « réveiller » le « géant endormi » qu’est l’Inde. Rappelons que la FIFA avait suspendu la fédération indienne, après des accusations de magouilles au niveau de cette instance.

De l’ordre a été mis au sein de son bureau, et elle s’apprête donc à redémarrer le foot dans la Grande Péninsule, après avoir organisé de nouvelles élections. Le but est de faire en sorte que l’Inde devienne un pays du foot à partir de 2047, l’année où l’Inde fêtera le centenaire de son indépendance. L’Inde ne s’épargne aucune peine pour réaliser cela, ayant organisé la Coupe du Monde de foot des moins de 17 ans en 2017, et la Coupe du Monde de foot féminin l’année dernière.

Ici, la MFA persiste et signe avec la même équipe qui sclérose le foot local. Et n’a même pas un bilan, ni un plan pour notre foot, disons pour les cinq prochaines années ! Qui peut « manz sa boul la ? »,comme on dit dans le jargon local ? Stephan Toussaint donnera-t-il donc carte blanche à la Mauritius Football Association, sans rien espérer, de positif s’entend, en retour ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.