April 14, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Le Canada nouvel des Mauriciens

Les possibilités d’emplois sont énormes et tourneraient autour de 100 000 par mois et ce dans divers secteurs. En sus des emplois à col blanc, le Canada a besoin d’ouvriers qualifiés dans différents domaines. Avec la hausse constante du nombre d’immigrants, le Canada doit faire face à un problème de logements d’où le recours à des maçons, des carreleurs, des charpentiers et des électriciens étrangers pour accélérer la construction de nouvelles maisons. La politique d’immigration du Canada a un effet boule de neige sur l’économie de ce pays car plus il y a de nouveaux immigrants qui arrivent plus le pays a besoin de nouvelles maisons pour les loger, d’où l’attrait que cela suscite chez de nombreux ouvriers mauriciens.

Ce qui accentue davantage le mouvement des Mauriciens vers le Canada, c’est que des firmes de consultants en immigration, ayant trouvé le bon filon, diversifient leurs services à l’intention des candidats potentiels à l’émigration. Elles prennent en main toutes les procédures allant de la recherche d’universités pour les jeunes Mauriciens souhaitant faire des études supérieures au Canada à l’évaluation des éventuels immigrants en fonction de leurs champs de compétences, en passant par des cours de maîtrise de l’anglais et du français.

Sont ainsi dispensés des cours IELTS (International English Language Testing System) qui est un programme standard  de compétences en anglais pour les immigrants non-anglophones qui souhaitent s’établir dans les provinces anglophones d’Ottawa et de Toronto et des cours TEF (Test d’Evaluation en Français) pour ceux optant pour Montréal ou le Québec où prédomine le français. Les jeunes qui viennent de réussir à leurs examens de School Certificate (SC) et de Higher School Certificate (HSC), qui n’ont pas besoin de ces cours, sont de plus en en plus nombreux à venir frapper à la porte des firmes de consultants en émigration pour des études supérieures au Canada et en Australie, l’objectif  final, pour les étudiants, comme pour les ouvriers, étant de décrocher le PR, soit le statut de Permanent Resident dans ces pays, considéré comme le graal.

Leave a Reply

Your email address will not be published.