July 2, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

LE COMBAT DU GOUVERNEMENT CONTRE LE COVID 19

0 0
Read Time:4 Minute, 10 Second

Avec la pandémie, notre société a changé profondément. C’est une évidence. Les quatre derniers mois ont été longs suite aux mutations sociales, économiques, politiques et culturelles ; s’insérant dans le cadre de la formulation d’un ordre nouveau pour une nouvelle république.

Changement positif pour conscientiser la population quant à la gravité de la pandémie. D’une part, parce que tout corps social qui n’évolue pas se condamne au dépérissement graduel ; et d’autre part parce que ces changements répondaient à des aspirations réelles. Des changements surprenants parfois, désordonnés, hasardeux mêmes, puisque provoqués pour répondre à des calculs politiques précis dans lesquels l’intérêt national ne trouve pas souvent son compte.

Il en est résulté, comme en toutes les périodes de grands transition (et nous traversons une) un certain déséquilibre national, beaucoup de confusion doublée d’incertitude. Plus que jamais, le politicien a besoin à voir clair, de formuler des choix précis, et pour cela de comprendre, de dialoguer. Penser et organiser ce changement, l’orienter dans le sens du bien commun, lui donner une forme cohérente et un élan moral : voilà, nous semble-t-il, la responsabilité première des classes dirigeantes du pays, celles d’aujourd’hui et de demain. Changer la vie et les esprits pour une transition en souplesse vers une autre république, plus forte, plus libre, plus humaine et plus responsable afin de pouvoir s’insérer dans un monde en crise sans précédent.

Cette transition n’est pas et ne peut pas être le seul fait de la classe politique, même si c’est celle-ci qui, en définitive, donnera au changement une forme cohérent par le biais de la législation. Elle est la responsabilité de tous (ONG, forces vives, société Civile) ceux qui peuvent peser sur le cours des évènements, façonner les esprits, éveiller les consciences et provoquer la réflexion autour d’eux afin que les changements de notre société ne se limitent pas à des initiatives d’étatsmajors politiques, mais soient l’expression d’une conscience nationale et d’un désir collectif de progrès.

Au rang de ceux-là, le media, les réseaux sociaux, la presse (écrit et parlant) jouent un rôle privilégié pour éduquer la population sur la gravité de la pandémie qui nous guette. Celle-ci s’oriente autour de certaines idéesforce, largement comprises et acceptées par la population dans son l’ensemble. La quête d’un humaniste social susceptible d’entrainer une certaine moralisation de la population et de permettre de dégager une République proche de nos aspirations invitation permanente à l’effort, à la solidarité et à la responsabilité afin que chaque citoyen se sente partie prenante de cette mobilisation nationale de progrès. La défense sans relâche et sans complaisance des principes de base régissant notre société ; le maintien des libertés publiques et individuelles, le refus de l’autoritarisme sous toutes ses formes, la tolérance religieuse, social et politique, le pluralisme des idées ; le respect de l’individu, des groupes particuliers et des cultures, la protection des faibles et des vieux ; la recherche, partout et en toute chose, de la méritocratie.

Le combat pour une Île Maurice sans Covid-19, où le gouvernement a pris des décisions fermes contre tous ceux qui porteraient atteinte à ces idéaux, un coup à l’encontre d’une opposition démagogique, et d’injustice partisane. Le Gouvernement milite en faveur d’une démocratie, dont la réalisation ne sera pas un règlement des comptes, au contraire l’ouverture d’une ère nouvelle de solidarité et d’homogénéité. Avec le verrouillage, le Premier Ministre Pravind Jugnauth a choisi d’être aux côtés des Mauriciens avec une compassion toute particulière pour les pauvres. Il a aussi, et depuis la pandémie qui est toujours dans le parage a choisi sa méthode : une liberté totale de critique et d’éloges dans une indépendance absolue vis-à-vis a une opposition irresponsable médiocre pour dire, comme il se méfie d’ailleurs de tous le pouvoir public.

Ce combat n’est pas nouveau .il n’est que le prolongement de celui mené, sans complaisance et courageusement par Sir Aneerood Jugnauth avec une poigne ferme depuis 1982 où la caisse de l’État était complétement vide. Ce que Paul Bérenger disait à l’époque pour gagne l’élection 82. Seul a peut-être change le style et en certain concept pour donner tout le sens au mots ‘’LIBERTÉ, ÉGALITÉ ET JUSTICE SOCIALE ‘’ pour cette nouvelle phase de développement, et c’est la meilleure garantie que le Premier Ministre a donnée à la population.

Le gouvernement se donne, aujourd’hui les moyens de porter plus loin son combat et de diffuser plus largement son message. Ces importants développements techniques témoignent la volonté de Pravind Jugnauth d’être toujours présent à la pointe du combat contre le covid 19. Ce combat qui n’est, en définitive, que celui du peuple tout entier dans la construction d’une ile Maurice diffèrent ou chacun se sentira pleinement à sa place at fier de l’être.

CASSAM DHUNNY

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %