February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités Turf

Racing for the People: Le Leasing de Global Equestrian Centre…tomorrow’s vision!

Plus de 1000 chevaux, anciens et nouveaux,  sont disponibles dans ce projet de grande envergure de la Global Equestrian Ltd. Le leasing, qui est autorisé par les Rules of Racing depuis la saison dernière, va donc prendre son envol cette année avec une ouverture au public turfiste. Parmi les chevaux, on note que plsuieurs ont déjà gagné au Champ de Mars à l’instar de Bollinger, Beni des Dieux, Capkuta et Desert Boy. Si vous êtes tentés par des nouveaux, une liste est également disponible.

La Global Equestrian Ltd de Jean Michel Lee Shim ouvre ses portes aux amoureux des chevaux dans le cadre d’une vraie politique de démocratisation. Après avoir été lontemps des vaches à lait des entraîneurs et des agents, les amoureux des chevaux ont une nouvelle avenue à emprunter. Le leasing protège vos intérêts. S’il y a une somme mensuelle de Rs 40 000 à payer mais avec une mention de zéro risque. Toutes les dépenses, à commencer par le training fees, les riding fees, le feeding, les suppléments et les frais du vet sont pris en charge par la GEL. Cette compagnie offre également une possibilité dont certains ne mesurent pas les avantages. La possibilité d’opter pour un autre coursier si celui que vous avez choisi n’est pas performant. Car au niveau de la GEL, on est conscient que tout propriétaire veut un jour avoir un tableau dans son salon, le montrant ramener un gagnant au Champ de Mars.

Certes, il y aura toujours des esprits pauvres qui vont essayer d’empêcher les gens de s’embarquer dans ce grand projet, qui s’il est bien compris et accepté, représente l’avenir des courses à Maurice.

Ces mêmes personnes qui pendant des années ont poussé les gens à investir en leur vendant des grands rêves. Certains n’ont jamais eu ce bonheur de ramener un gagnant ou encore avoir un minimum de retour sur les stakes money. Fini le temps où les Mauriciens étaient des vaches à lait de ces gens de la rue Shakespeare.

Aujourd’hui, les turfistes ont un devoir de comprendre toute cette structure qui est derrière ce projet de leasing. On reprochait aux entraîneurs de travailler pour la GEL, de garder leurs chevaux dans le centre privé de Petit Gamin, mais aujourd’hui, cette compagnie de Jean Michel Lee Shim vous permet de côtoyer votre entraîneur préféré, d’apprendre et de vous associer à ses gagnants. Ou encore, avoir un de vos coursiers être pilotés par Bernard Faydherbe, Derreck David, Stevie Donohoe ou par l’enfant prodige, Rai Joorawon!

Club exclusif…ce n’est pas nous qui l’avons dit!

Le 25 septembre 2013, Ricky Maingard, entraîneur mauricien connu en Afrique du Sud, disait dans une interview à Business Magazine lorsqu’il s’est embarqué dans son aventure mauricienne : «Je ne veux pas dépasser la barre des 25 ou 30 membres car je souhaite que les propriétaires de chevaux de mon écurie se sentent comme dans un club exclusif ». Il y a eu pendant des décénnies cette culture de club exclusif alors que les courses des chevaux tout comme tout sport ‘belong to the public’.

La GEL vous permet par contre aujourd’hui de côtoyer un Dominic Zaki, un entraîneur qui a joué la carte de la transparence lors de la première journée sur ses gagnants. Il y aura d’autres qui vont venir et c’est cette opportunité là que les turfistes ne devraient pas laisser passer. La GEL et la People’s Turf n’inventent pas la roue. Elles suivent le “trend” mondial qui a mené l’industrie hippique vers d’autres horizons.

Royal Virtue, Armed Force…tomorrow’s vision!

Parmi les chevaux qui nous ont laissé une belle impression à Petit Gamin, on retiendra ce Royal Virtue, entraîné par Dominic Zaki. Royal Virtue est un alezan de 4 ans par Ashaawes et Flawless Facet (Var), qui était entraîné par celui qui était de passage chez nous, Georges Woodruff. Il est encore un maiden mais il s’est classé trois fois lors de ses trois dernières sorties.

Divergent…un produit de Frankel

Il a gagné une course et il était estimé au départ car c’est un produit du grand Frankel et Hadarama (Sinndar). Un coursier conçu en Europe. Il a couru neuf fois et il s’est imposé sur 1600m au finish. On constate qu’il a couru contre les The Gatekeeper, Legitimate, Sabina’s Prodigy…Il n’a pas couru pendant une année mais ce changement d’air peut nous faire découvrir un bon petit cheval. Il a 5 ans et a de l’expérience.

Armed Force est par Twice Over et Vareuse, qui est par Var. Il a une bonne marge de progression car il n’est âgé que de 3 ans. En quatre sorties, il a remporté une course et c’était sur sprint. Il devrait bien faire sur 990m ici.

Si vous aimez Galileo et aimeriez avoir un de ses descendants courir sur votre nom, alors allez y pour Seattle West, un produit de Global View (Galileo) et Seattle Spark. C’est un inédit qui a été déjà casté.

Les What A Winter sont des “late maturers”. Silver Ducat a beaucoup couru pour un 3 ans. Ce produit par What A Winter et Tales of Silver (Silvano) a disputé 8 courses sous les ordres de Bawden. Il est rapide, aime dicter son pas et se montre résistant. Il s’est imposé une fois sur le kilomètre et une fois il a été rattrapé dans les trois dernières foulées (0.55).

Tomorrow’s Vision est un joli modèle par Querari et Geolina (Kabool). Il s’est imposé sur sa tentative sur 1600m alors que ses quatre autres courses ont été sur sprint. C’est clair qu’il peut être ‘anything’ sur le mile à monter.

Si vous croyez donc cette nouvelle vision de courses, vous n’avez qu’à vous connecter sur le https://www.peopleturfclub.com/leasing pour arrêter votre  choix. Il n’y a qu’une évidence. Les courses hippiques ne survivront qu’avec son public. Le MTC est mort car il est resté ce qu’il a été pendant 200 ans, un club select. La PTP ne survivra pas non-plus si elle suit cette même tendance d’où ce “move” vers le public.  La balle est dans le camp des vrais amoureux dex chevaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.