March 3, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Lettres d’avertissement de la BoM à 14 banques commerciales

La Banque de Maurice (BoM) a mis à exécution sa menace contre les banques commerciales à qui elle reproche de spéculer sur le marché des changes. Le gouverneur de la banque centrale, Harvesh Seegolam, a annoncé que des lettres d’avertissement ont été envoyées à quatre banques commerciales, cette semaine, et que des lettres semblables seront envoyées à huit autres établissements bancaires sous peu. C’est lors de son intervention à la session plénière du Groupe des Superviseurs Bancaires Francophones (GSBF), qui se tenait au siège de la banque, que Harvesh Seegolam a fait cette annonce, session à laquelle assistait également le ministre des Finances, Renganaden Padayachy. On se souviendra que le gouverneur de la banque avait montré son irritation envers certaines banques commerciales et quelques opérateurs économiques, la semaine dernière, utilisant des termes très forts. «Il faut arrêter ce petit jeu. Enough is Enough», avait-il dit à l’égard des spéculateurs. Il avait annoncé que des sanctions se[1]raient prises contre ceux «qui ne jouent pas le jeu». Cette semaine encore il les invitait à faire preuve de patriotisme plutôt que de s’adonner à «un jeu très malsain qui n’est ni en faveur des Mauriciens, ni en faveur du pays». S’adressant aux membres du GSBF lors de la session plénière, le gouverneur de la Banque de Maurice a déclaré, dans son discours, qu’il faut protéger, non seulement des segments de consommateurs mais les marchés financiers eux-mêmes d’autant que nous évoluons dans un contexte économique international très volatile. Il a par conséquent lancé un appel aux membres du GSBF pour qu’ils entament une réflexion commune sur les moyens à mettre en place pour contrer les tentatives de spéculation sur les marchés des changes au détriment des citoyens. «Je tiens à réitérer l’engagement de la Banque de Maurice à empêcher toute tentative de manipulation sur le marché. D’ailleurs la Banque interviendra de façon très soutenue pour renforcer la valeur de la roupie continuellement. Nous serons intransigeants », a-t-il dit, avant d’annoncer l’envoi des lettres d’avertissement aux banques commerciales. La stabilité financière doit demeurer au centre de nos préoccupations, a conclu Harvesh Seegoolam.

Leave a Reply

Your email address will not be published.