May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

L’ex-ministre Sawmynaden poursuivi pour l’emploi fictif de Simla Kistnen

L’affaire Kistnen, dont on ne parlait plus depuis plusieurs mois, a franchi une nouvelle étape, hier, et revient au-devant de l’actualité avec la décision du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) de poursuivre l’ancien ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, non pas pour le meurtre de Soopramanien Kistnen mais pour l’emploi fictif allégué de Simla Kistnen, l’épouse de ce dernier. Cette affaire avait éclaté au cours de l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen au tribunal de Moka.

Lors de sa déposition en Cour, Simla Kistnen avait révélé que, durant le confinement, elle avait entrepris des démarches pour bénéficier du Self Employed Assistance Scheme, qu’avait mis en place le gouvernement, mais qu’on lui avait répondu qu’elle n’était pas éligible car elle était déjà employée comme Constituency Clerk par l’ancien ministre du Commerce. Ce qu’elle a toujours nié. Elle avait dit à la Cour qu’elle n’a jamais été informée qu’elle avait été recrutée comme Constituency Clerk et qu’elle n’a jamais été payée comme telle par l’ancien ministre. Elle avait ajouté avoir fait une déclaration à la police et à l’ICAC à ce propos. 

Dans son rapport au DPP, la magistrate Vidya Mungroo-Jagarnath, qui avait présidé l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen, avait écrit que cette affaire pourrait être un des motifs probables du meurtre de Kistnen. Il convient de rappeler que Simla Kistnen a poursuivi l’ancien ministre au civil lui réclamant des dommages de Rs 50 millions.

Les réactions n’ont pas tardé après l’annonce de la décision du DPP. Rama Valayden, qui a été le fer de lance du groupe d’avocats appelés Avengers, et qui a mené campagne afin de faire éclater la vérité sur les circonstances et les raisons de la mort de Soopramanien Kistnen se félicite de ce résultat. Cela, dit-il, n’est pas suffisant car l’emploi fictif de Simla Kistnen n’est, à son avis, que de la petite bière. Il y a plus important à ses yeux et il souhaite des réponses sur les contrats alloués pendant le confinement par la State Trading Corporation (STC) qui opère sous l’égide du ministère du Commerce. 

Il est à noter que l’annonce de la décision du DPP intervient 24 heures après une fuite sur un rapport rédigé, il y a un an, par les avocats Ashley Hurhangee et Samad Goolamaully qui innocente complètement l’ancien ministre du Commerce dans la mort de Soopramanien Kistnen, Ce rapport fait polémique actuellement car on ne sait pas qui est le commanditaire et les deux avocats refusent de révéler l’identité de ce dernier. Quoi qu’il en soit, d’aucuns affirment que de gros développements sont attendus incessamment sur ce dossier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.