March 3, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Michaël Durhône succède à Maurice Piat comme évêque

Un nouveau pasteur pour l’Eglise catholique

L’Eglise catholique a un nouveau pasteur depuis hier. Il s’agit du Père Jean Michaël Durhône qui a été désigné à la tête du diocèse de Port-Louis par le pape François. La nouvelle a été annoncée aux membres du clergé convoqués à l’évêché, dans le courant de la journée pour en être officiellement informer par le Cardinal Maurice Piat qui prend ainsi sa retraite comme évêque de Port-Louis après 32 ans de bons et loyaux services. En effet, cette nomination intervient le jour même où le Cardinal Piat fête le 32ème anniversaire de son ordination épiscopale. Il sera reçu évêque lors d’une cérémonie au monument Marie Reine de la Paix, le dimanche 20 août,  cérémonie à laquelle assistent généralement tous les évêques de l’océan Indien.

Agé de 49 ans, Michaël Durhône devient le douzième évêque de Port-Louis et le troisième prêtre mauricien à accéder à une si haute fonction. Selon les enseignements de l’Eglise catholique, il succède à St Pierre qui fut le premier évêque désigné par le Christ («Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise» Matthieu 16 V. 18). Le nouvel évêque fut ordonné prêtre le 7 août 2005 et fut aussitôt nommé vicaire à la cathédrale St Louis.

En 2010, il est envoyé en Belgique pour poursuivre des études de catéchèse à l’Université Lumen Vitae. De retour à Maurice après deux ans d’études, soit en 2012, il est nommé responsable de la Catéchèse et du Service des vocations tout en continuant à assumer ses responsabilités de vicaire à la paroisse Sainte-Hélène à Curepipe. Durant la même année, il est nommé aumônier des Servants d’autel. Il assume de nouvelles fonctions l’année suivante en devenant aumônier du collège St Mary’s de Rose Hill et de St Mary’s West à Petite Rivière. Cinq ans plus tard, soit en 2018, il est nommé aumônier de la Jeunesse Ouvrière catholique (JOC).

Entretemps, il agit comme curé par intérim à la paroisse Notre Dame de la Visitation à Vacoas, en 2015, avant d’être nommé vicaire à l’église Saint Sauveur, à Bambous. En juillet 2016, le Cardinal Piat le nomme Délégué épiscopal du Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat. Il occupe aussi le poste de  secrétaire de la Conférence Episcopale de l’Océan Indien (CEDOI), ce qui fait qu’il est déjà connu des évêques des Mascareignes. En 2020, le Cardinal Piat  lui confie la charge du Service diocésain de la Pastorale des Jeunes. 

Le fait de s’être vu confier  tant de responsabilités, en dépit de son jeune âge (il n’a pas encore célébré ses 25 ans de prêtrise) et de les avoir assumé avec honneur tend à indiquer que les responsables du diocèse et surtout le nouveau nonce apostolique Tomasz Krzysztof Grysa, qui était récemment en visite à Maurice, et qui a rencontré plusieurs membres du clergé avant de recommander le nom du nouvel évêque au pape, avaient déjà décelé chez le Père Durhône des qualités intrinsèques et des aptitudes à assumer la charge du chef du diocèse de Port-Louis.

Benjamin d’une famille de neuf enfants, Michaël Durhône a, dans une vidéo sur son cheminement en tant que prêtre, avoué que rien ne le prédestinait à la prêtrise au départ. Sa vie, explique-t-il a été chamboulée vers l’âge de 16 ans alors qu’il faisait ses études pour la HSC. Alors que son père l’encourageait à être fonctionnaire après ses études et qu’il pensait se marier, fonder une famille et avoir une vie petite vie paisible et confortable, il a reçu l’appel du Seigneur. Cela s’est fait à travers les rencontres, et les expériences qu’il a vécues avec d’autres avec qui il a partagé des moments de joie et de peine. «La vocation ne tombe pas du ciel d’un coup. Ca se construit petit à petit à travers un cheminement», a expliqué le nouvel évêque titulaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.