Read Time:1 Minute, 42 Second
Législatives 2019

Madun Dulloo sera candidat du MMM au no. 6. C’est un retour aux sources de ses débuts en politique dans les années 1976. Entre-temps, il est un des rares à avoir connu tous les bords politiques, à commencer par le mauve, puis l’orange et blanc, viens ensuite le MMSM-couleur non détectée, le rouge et finalement le mauve. Il ne lui manque que le bleu pour boucler la boucle. Mais, en 2005, il a été sur la même estrade qu’avec les Bleus au sein de l’alliance Ptr/PMSD.

En effet, Madun Dulloo avait commencé sa carrière avec le MMM avant de quitter le parti mauve après la grande « lessive » de 1983. Il est resté au MSM jusqu’à ce qu’une dispute sur le leadership du parti orange lui fasse prendre ses distances. Madun Dulloo voulait être le calife à la place du calife. Il forma alors le MMSM et devint un candidat du MMM pour la partielle du no. 9. Battu, et sentant qu’il y avait déjà une entente entre le MMM et le MSM, il rompit son accord avec les mauves et se joint au PTr. En 2000, candidat au no. 6, il parvenait à se faire élire à la troisième place. Il sera ministre des rouges dans le cabinet de Navin Ramgoolam en 2005. Il quitta le Ptr pour rejoindre le MMM, et devient candidat chez les mauves battus en 2010 et encore une fois, candidat chez les rouges/mauves battu en 2014.

Après avoir fait son tour de « Holi » de 1976 à ce jour, Madun Dulloo ne pense pas à un repos bien mérité. Au contraire, se croyant peut-être indispensable, ou qu’il a voulu honorer son admiration pour Paul Bérenger, il est de nouveau candidat chez les mauves au no. 6 pour les élections générales de 2019. Ainsi, que dire de Madun Dulloo si ce n’est qu’il est le « Globe-trotter » des formations politiques à Maurice. Jugez-en vous-même. 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post GILLES L’ENTETÉ :
Next post QUAND LE DÉPART DE NAVIN EST RÉCLAMÉ PAR DES MEMBRES DU BUREAU POLITIQUE
Close