February 22, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Mauricienne établie en France – Arline Brette, l’art comme thérapie

Arline  Michaela Brette était un nom connu dans le domaine des arts plastiques à Maurice. Ça avait  commencé en collectif avec la MOBAA en 1998/1997, et avec ACA et puis en solo aussi à la galerie Max Boullé.

Et puis, on avait perdu sa trace…Mais en fait, elle avait rebondi de l’autre côté de l’horizon. Plus exactement en France : »J’ai quitté Maurice en Septembre 2000, pour faire des études d’arts plastiques à l’université de Metz. Puis des études d’art thérapie, et depuis 2012 j’ai eu mon diplôme d’art thérapeute et j’exerce en tant que tel. J’ai travaillé pour France Alzheimer, dans  3 maisons de retraites en tant qu’art-thérapeute et en parallèle mon cabinet d’art-thérapie où je reçois ma patientèle. »

Et la peinture alors ?  « Je participe à des expositions, par exemple ce week-end nos ateliers étaient ouverts lors du parcours d’artistes, qui est une association, et on (mes collègues et moi-même) accueillons le public, on leur explique notre travail, on échange, il y a de belles rencontres…c’est vraiment chouette. Je donne aussi des cours de dessin à des adultes et des enfants. Bref je fais des choses que j’aime. »

Elle  utilise donc la peinture comme thérapie, pour soigner ses patients. Faudrait-il donc l’appeler docteur ? « Oh non, pas docteur, on ne guérit pas, on soigne. Je me définis comme art-thérapeute et artiste-peintre. »

23 ans donc qu’elle a quitté son île. Est-ce que Maurice la manque ? Pense-t-elle à des projets ici ? « Oh oui…j’espère pouvoir le faire un jour…à Maurice. D’ailleurs, mon île me manque. Oh ouiiiii que  ça me manque…je pense que c’est pour ça que je mets énormément de la couleur dans mes dessins. »

Et après cet exil volontaire, quel regard  porte-t-elle  sur son pays? Se tient-elle  au courant de ce qui se passe ici ? » Oui je regarde sur Facebook et ma famille et les amis me tiennent au jus. Mon île reste mon île…mon origine, ma famille, mes racines…mes sources…mon inspirations…mes débuts… mon cœur est là-bas…Je réalise que je ça fait plus longtemps que je suis en France quand même. »

Les travaux d’Arline sont visibles sur son site, à cette adresse : art-line.fr

Sedley Assonne

Leave a Reply

Your email address will not be published.