July 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Métro Express : Le tronçon Quatre-Bornes/Phoenix sera opérationnel avant juin 2022

Metro Express Ltd (MEL) et le constructeur Larsen & Toubro (L&T) s’étaient fixé juin 2022 comme objectif pour le lancement de la Phase 2B. Les travaux ayant avancé à vitesse grand V, ils peuvent envisager la mise en opération de ce trajet avant juin 2022.

« Sauf imprévu ou force majeure, la phase 2B, Quatre-Bornes/Phoenix sera lancée avant juin 2022 », a déclaré Dass Mootanah, CEO de MEL. Pour cause, les rails sont déjà visibles quasiment sur tout le trajet, les travaux de drains et de relocalisation des utilités publiques ont été complétés et les stations prennent forme. Une excellente nouvelle pour le public qui attend avec impatience le lancement du métro sur ce tronçon. Dans quelques mois seulement, les passagers pourront prendre le métro sur les trois nouvelles stations, soient St Jean, Trianon et Phoenix. À cet effet, MEL a tenu à remercier tous ceux qui travaillent d’arrache-pied pour faire de ce projet une réussite, notamment l’équipe de L&T, le superviseur RITES et toutes les parties prenantes telles que le ministère du Transport et de Métro léger, le maire de Quatre-Bornes et la municipalité, les députés de la région et la police. « Bien-évidemment, n’oublions pas les résidents, commerçants et les utilisateurs de la route pour leur collaboration, patience et compréhension », a souligné le CEO de MEL.

Trial Runnings en cours de Quatre- Bornes à Phoenix

Les essais ont débuté le lundi 28 février sur la phase 2B qui reliera Quatre-Bornes à Phoenix. En ce sens, MEL organise des réunions de coordination régulières avec toutes les parties prenantes concernées notamment la police, la municipalité, la RDA, le TMRSU, le Fire Services et les représentants de L&T et RITES. Ce tracé de 3,6 kilomètres est effectué en 7 minutes ; de quoi ravir les usagers pour qui le métro est un gagne temps énorme. Parallèlement les travaux de la Phase 3 (Rose-Hill-Ebène-Réduit avancent positivement. En ce qui concerne le lancement, il est prévu en décembre en même tant que la Phase 2 qui reliera Phoenix à Curepipe. Entre impatience et satisfaction… D’ores et déjà, les habitants de Curepipe expriment leur impatience face à l’arrivée prochaine du métro dans leur région. A l’instar de Sarah, jeune employée dans une entreprise sise à La Tour Koenig. Elle dit avoir hâte que le métro soit opérationnel de Curepipe parce qu’elle en a marre de perdre du temps dans les embouteillages. «J’attends que le métro arrive à Curepipe avec impatience, parce que le trajet en bus n’est pas évident. Je perds presque deux heures de ma journée sur la route. Je souhaite qu’avec le métro, le trajet sera moins long), souligne-t-elle. La jeune femme est soucieuse de l’environnement et se plaint des véhicules fumigènes. « Et surtout, on n’aura pas à voyager derrière les véhicules qui lâchent des fumées épaisses. Merci Metro Express de nous guider vers une ile Maurice plus verte », lance-t-elle. Même son de cloche chez Zaid, cet habitant de Pailles, qui se réjouit de prendre le métro tous les jours pour aller travailler.

«Entre le soleil qui tape, la chaleur étouffante et la fumée qui se dégage de certains pots d’échappement, vous pouvez vite perdre patience et commencer votre journée de mauvaise humeur »), s’exclame-t-il. Ce jeune homme a pris le bus durant ces 15 dernières années et il n’en garde hélas pas de bons souvenirs. « J’ai pris le bus pendant la majorité de mon adolescence pour aller à l’école, à l’université et même lorsque j’ai commencé à travailler je prenais le bus. Ce n’était pas chose facile que d’attendre pendant plus de 30 minutes quelques fois pour avoir un bus », se souvient-il. Le métro a donc changé son quotidien. « Une vraie bénédiction! Vous ne savez pas à quel point je suis reconnaissant envers le métro. Cela me prend à peine 20 minutes pour aller au travail, et je n’ai même pas à attendre longtemps pour en prendre un autre si j’en ai manqué un », dit-il avec enthousiasme.) Un gagne temps ! C’est en ces termes qu’Alexandre de Rose-Hill s’est exprimé comme utilisateur du métro 4 à 5 fois par semaine. Il trouve aussi que le prix du ticket est abordable pour un tel service. « Sur certain trajet, le métro coûte moins cher que le prix du ticket d’autobus ». Toutefois, il a tenu à faire ressortir que les machines à tickets dans les stations ne fonctionnent pas toujours comme il se doit. « La machine ne prend pas les billets. J’ai rencontré ce souci en quelques occasions et on ne trouve pas toujours une boutique à proximité pour se procurer le change », précise-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published.