February 9, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

Hippisme : Une 3e force en gestation pour « finir » Giraud

0 0
Read Time:2 Minute, 40 Second

A quelques semaines des élections au Mauritius Turf Club, dont le naufrage à la Wakasio est assuré avec un président dictateur à la Bokassa comme Jean-Michel Giraud, de gros développements pourraient intervenir dans les prochains jours. Si jusqu’ici, on ne parle que de deux clans, l’un dicté par “Bokassa” selon les principes coloniaux, et l’autre considéré comme proche de Kamal Tapposeea, requinqué après avoir obtenu en Cour les excuses d’un des fervents partisans de l’aile conservatrice au MTC.

Mais Mazacaroo, qui a démasqué Jean-Michel Giraud en révélant en exclusivité ses vraies intentions machiavéliques dictées par la politique, à travers la publication des emails destinés aux politiciens de l’opposition sur ses instructions personnelles – son employé parle de « JM » , lisez donc Jean-Michel – est cette fois en mesure d’annoncer en primeur qu’une 3e force serait en gestation pour participer aux prochaines élections, une « force » sur laquelle il faudra compter puisqu’elle a de très fortes chances de changer complètement la donne au MTC.

A ce jour, cette équipe pourrait être menée par un ancien président qui a fait ses preuves en l’occurrence Jean-Marc Ulcoq, quelqu’un qui a dans le passé défendu ardemment les intérêts du MTC face au gouvernement alors que la question d’une Turf Authority faisait débat, mais son combat se faisait dans le respect des institutions étatiques, contrairement aux actions infectes entreprises par Giraud, qui n’a plus la légitimité morale pour rester comme président du MTC. Jean-Marc Ulcoq pourrait être entouré de Lionel Merven, fils de l’ancien président Gilbert Merven, Michel Halbwachs, ancien administrateur et commissaire, et le jeune Tamsheer Juggoo. C’est une équipe homogène avec de l’expérience couplée du sang neuf, qui risque d’attirer un nombre important de membres vers eux en puisant surtout chez “l’électorat” mené en bateau par Jean-Michel Giraud depuis l’année dernière.

Déjà beaucoup de membres ne veulent plus s’associer à Giraud, le jugeant responsable des malheurs des courses depuis son retour à la présidence. Face à ses attaques, mais aussi ses coups bas, contre le gouvernement et l’homme d’affaires Jean-Michel Lee Shim, l’homme derrière la construction du centre équestre Goulet, véritable bijou hippique, Giraud embarrasse bon nombre de personnes qui avaient cru en lui et qui avaient travaillé pour lui l’année dernière. D’ailleurs, Denis Doger de Speville, l’actuel président du MTCSL, son colistier en 2021, et Stéphane De Chalain, qui agissait comme un des « agwas » de cette alliance qui n’a pas marché en raison du volte-face de Giraud par rapport aux intérêts des courses, ne font plus partie de sa garde rapprochée. Ils étaient tous deux, d’ailleurs, bien installés hier aux côtés de Wayne Wood à la… HRD, le cauchemare de Jean-Michel Giraud.

Avec les développements à venir avec l’émergence d’une 3e force, Giraud pourrait se retrouver en minorité au sein du board du MTC, car cela pourrait aussi profiter aux candidats dits proches de Kamal Taposeea. Comme la 3e force ne puisera pas forcément dans le « Hindu belt » au MTC, cette situation risque de faire un tort immense aux candidats de Giraud. Ce « three-cornered fight » pourrait, en fait, être le début de la fin pour le « Bokassa » du MTC !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.