August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Metro Express pourrait desservir toute l’île

0 0
Read Time:2 Minute, 59 Second

Nous évoquions dans notre édition d’hier l’opportunité, voire la nécessité, d’étendre la desserte du Metro Express à toute l’île plutôt que de dépenser des milliards de roupies dans des projets routiers qui suscitent une augmentation de la flotte de véhicules en tous genres. Cette idée est loin d’être utopique et, encore moins farfelue, puisque c’est nul autre que le CEO de Metro Express Ltd qui a déclaré, en début de semaine, que le métro peut desservir l’ensemble de l’île. Cette déclaration a été faite par Dass Motanah lors du lancement d’un exercice de «rebranding» de la SICOM. La compagnie d’assurance d’Etat a dévoilé, lundi dernier, ses nouvelles couleurs à travers l’habillage d’une rame de Metro Express lors d’une cérémonie dont l’invité principal était Dass Motanah.

Cette déclaration du CEO de MEL sur la capacité du Metro Express à couvrir toute l’île intervient après celle du Premier ministre (PM) Pravind Jugnauth qui avait parlé récemment de son souhait de voir MEL desservir les principaux villages du sud. Un vœu qui avait précédé une autre déclaration du PM quant à une future présence des rames du métro à Côte D’Or et éventuellement dans l’est du pays. Une déclaration qui n’est pas sans sous-entendu politique et qui prête à plusieurs interprétations. La première étape de cette extension vers l’Est a déjà commencé avec la construction de la ligne Rose Hill-Réduit, en passant par Ebène, qui sera inaugurée en décembre prochain. Il n’est pas interdit de penser que cette extension du métro vers l’est du pays pourrait intervenir dès l’année prochaine, soit à un an des élections générales, car cette desserte passera obligatoirement à travers la région de Moka et de Quartier Militaire, la circonscription du PM.

Quoi qu’il en soit, la desserte de toute l’île par le métro n’a que des avantages s’il est bien planifié avec un service de navettes régulier. Outre le fait de moderniser le système de transport en commun, le recours au métro entraînera à long terme une réduction du nombre de véhicules sur nos routes. Ce qui représentera une importante économie de devises étrangères qui n’iront pas alimenter les caisses des constructeurs de voitures. Autre avantage, et non des moindres, la baisse de la facture de carburants, permettra un meilleur contrôle de la pollution. De plus, la construction de terminaux, calqués sur le modèle du Victoria Urban Terminal dans les principaux villages du pays, aura pour effet d’apporter de nouvelles activités économiques et commerciales en milieu rural et ce pour le bien de tous.

Quant au tracé pour la desserte des régions rurales, elle ne devrait pas poser de gros problèmes dans la mesure où, après les indispensables études de faisabilité, le gouvernement pourrait engager des discussions avec les propriétaires des terres et particulièrement des champs de cannes appartenant aux planteurs et aux compagnies sucrières en leur proposant un système de troc comme cela s’est fait pour la construction des routes de contournement (‘by-pass’) ou la construction des «smart cities» dans le nord et le sud de l’île. La cession des terres pourrait être compensée par une participation à l’actionnariat de Metro Express Ltd, ce qui allègerait la participation du gouvernement en engageant moins de fonds publics dans un projet budgétivore. Concluons en reprenant la même formule qu’hier. Qui dans les hautes sphères, du public comme du privé, essaie d’entrevoir ce que sera l’île Maurice de demain ?

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.