August 8, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Le monde tremblera… !

0 0
Read Time:3 Minute, 42 Second

On l’oublie trop souvent, mais tous les diplomates Chinois en poste dans notre pays maîtrisent parfaitement l’anglais et surtout le français, parlant même cette deuxième langue sans accent aucun. Ces responsables de chancelleries comprennent donc très bien ce qui se dit, et s’écrit dans la presse, sur leur pays.

Il est donc normal que Zhu Liying, l’ambassadeur Chinois, ait réagi au fait que Huawei ferait de « l’espionnage » dans notre pays. La Chine n’a pas besoin de « sniffer » nos lignes téléphoniques, car ceux qu’il envoie le représenter à l’étranger maîtrisent toutes les dernières technologies. Et ce n’est pas pour rien que Huawei a pu supplanter Apple et ses IPhones, pour s’imposer comme la première marque de télécommunication dans le monde.

Et si la Chine figure aujourd’hui parmi les trois grandes puissances mondiales, loin devant l’Inde !, ce n’est pas le fruit du hasard. Dans son ouvrage intitulé « Quand la Chine s’éveillera…le monde tremblera », et publié en 1973 !, Alain Peyrefitte prédisait déjà que ce pays allait dominer le monde. Et d’ailleurs, il emprunte le titre de son livre à une citation attribuée à Napoléon.

L’Empereur l’aurait prononcé en 1816, après avoir lu la relation du « Voyage en Chine et en Tartarie »,de Lord Macartney, premier ambassadeur du roi d’Angleterre en Chine… ». Dès 1816 donc, Napoléon, qui en connaissait un rayon en matière de domination du monde, pressentait que la Chine allait être une grande puissance. C’est pour cela que dès 1968, l’île Maurice indépendante deviendra une amie fidèle de cette Chine émergente. Non seulement parce qu’en tant que pays de peuplement, nos ancêtres sont aussi venus d’au-delà de la Grande Muraille, mais aussi parce que Sir Seewoosagur Ramgoolam avait choisi le Non-Alignement, sur le modèle adopté par l’Inde de Jawaharlal Nehru, comme politique étrangère.

Les premiers couacs se firent cependant sentir quand Sir Anerood Jugnauth s’installa à l’hôtel du Gouvernement, et fit une ouverture vers Taiwan. Cela ne fut pas bien vu par la Chine, qui revendique toujours cette petite île. Et même la visite récente de Nancy Pelosi là-bas n’a en rien entamé la revendication Chinoise sur ce qu’il considère comme partie intégrante de son territoire. C’est dire combien les Chinois restent constants dans l’évolution de leur politique, tant locale qu’étrangère.

Depuis 1968, nous avons d’ailleurs amplement bénéficié de l’aide des Chinois. Qui nous ont construit hôpitaux, stades, bâtiment de la MBC et routes. Sans oublier l’apport des bras de leurs citoyens dans notre Zone Franche. Qui peut donc croire qu’après avoir tant donné à notre pays, la Chine aurait subitement décidé de nous « espionner » ? Zhu Liying a raison de dire « qu’il ne faut pas créer un ennemi à l’extérieur pour résoudre un problème interne. »

Le ministre qui a donc voulu pointer du doigt Huawei, et par extension la Chine, ne connaît donc pas l’histoire de la diplomatie mauricienne. Dont le motto est de ne froisser aucune puissance étrangère. Même quand elles nous ont volé un pan de notre territoire, les Chagos. On ne peut donc venir sur les ondes d’une radio privée et accuser, sans preuves aucune d’ailleurs !, la Chine « d’espionnage ».Ce pays mérite respect. Ne serait-ce que pour tout ce qu’il a donné au nôtre.

Après la sortie publique de l’ambassadeur Chinois, dont on sait qu’ils choisissent normalement le silence comme mode de parole, le gouvernement Mauricien doit donc au plus vite tranquiliser les Chinois. Le pays passe par des moments difficiles, et nous n’avons rien à gagner à nous trouver des ennemis sur le plan extérieur. La Russie a récemment montré comment il est possible de bénéficier du coup de main de l’ami Chinois en temps de guerre. Alors que le FMI et ses annexes Moody’s sont à nos portes, nous devons nous rappeler qu’hors de l’Occident, nous avons aussi des amis en Asie. Pas seulement l’Inde, mais aussi et surtout la Chine.

Depuis 1973, et la sortie du livre d’Alain Peyrefitte, la Chine s’est éveillé. Et le monde tremble déjà depuis que le dragon a quitté la place Tien An Men pour conquérir le monde. Participons donc à la fête du Printemps. Et ne restons pas indifférent à la danse du dragon !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.