June 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

MOPRI: Une application mobile pour plus de visibilité sur les prix appliqués

Le Conseil des ministres a donné son aval, le vendredi 7 avril, pour que le ministère du Commerce et de la Protection des consommateurs puisse lancer MOPRI, une application mobile destinée à l’utilisateur et aux inspecteurs. Elle offrira aux consommateurs une meilleure visibilité des prix appliqués sur des produits de grande consommation et en parallèle, aidera les officiers de l’Unité des affaires de consommation dans l’exercice de leurs fonctions.

Cette application mobile survient après que de nombreuses plaintes aient été reçues concernant des abus que subissent les consommateurs. De ce fait, MOPRI fournira des informations aux membres du public sur les prix des produits les plus consommés dans les principaux points de vente et les inspecteurs seront également au parfum. Elle alimentera aussi le site web pour le processus d’information. De plus, MOPRI facilitera le traitement des plaintes et la gestion de l’interaction entre les utilisateurs. Finalement, cette application mobile permettra de générer des rapports analytiques qui seront utilisés pour la formulation de politiques fondées sur des données concluantes.

Covid-19 et ses ouvertures sur les abus

Pour rappel, la pandémie de la Covid-19 a occasionné de nombreux abus car, pendant que certains commerces n’avaient pas le droit d’opérer, les grandes surfaces, eux, étaient considérés comme des services essentiels et avaient les autorisations nécessaires pour opérer. Les consommateurs affluaient dans les points de vente jusqu’à dévaliser certains rayons de produits essentiels. Face à cette affluence, les grandes surfaces ont dû redoubler d’efforts pour se réapprovisionner afin de répondre aux demandes grandissantes ; pas simple comme démarche car ils ont dû faire face à plusieurs facteurs qui les ont grandement impactés notamment des problèmes d’approvisionnement auprès des distributeurs. Venue s’ajouter à cela, une augmentation conséquente du prix du fret qui aurait fait grimper les prix des produits à l’importation ainsi que sur les étagères.

Cependant, trois ans plus tard, le pouvoir d’achat des mauriciens ne s’est pas amélioré mais du côté de nos dirigeants, en l’occurrence le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, se dit ‘optimiste’ et estime une croissance de 8 à 8,5% pour l’année financière 2022-2023. Le grand argentier fait néanmoins comprendre qu’il y a plusieurs phénomènes externes à prendre en considération par rapport au dollar malgré que les exportations soient en nette progression car les importations grimpent également. A savoir que cette forte demande a forcément un impact sur la valeur de la roupie.

L’inflation établie à 9,1% en mars 2023

Selon Statistics Mauritius, l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,6 point ou 0,5%, passant de 130,5 en février 2023 à 131,1 en mars 2023. Les principaux facteurs ayant contribué à la variation de l’indice entre février 2023 et mars 2023 sont les légumes et autres produits alimentaires ainsi que le whisky qui gagnent 0,1 point chacun tandis que les autres biens et services gagnent 0,3 point, soit un total de 0,6 point.

Par ailleurs, l’inflation en variation annuelle s’est établie à 9,1% en mars 2023, contre 10,7 en mars 2022. L’inflation globale pour la période de 12 mois se terminant en mars 2023 s’est élevée à 11,1%, contre 6,0% pour la période de 12 mois se terminant en mars 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published.