April 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

PML: Nouvel échec en Cour pour Jean Michel Giraud

Refus du Personal Management Licence

Jean Michel Giraud, celui-là même qui collectionne les échecs, a essuyé un nouveau revers en Cour suprême, avant-hier. En effet, les juges Iqbal Maghooa et Sulakshna Beekarry-Sunnassee ont rejeté sa demande de révision judiciaire contestant la décision de la Gambling Regulatory Authority (GRA) de ne pas lui accorder un Personal Management Licence pour la saison hippique 2021. Selon les juges, la demande de Jean Michel Giraud n’est plus d’actualité.

L’ancien président du Mauritius Turf Club (MTC) avait fait une demande de Personal Management Licence à la GRA le 23 mars 2021. Dans l’affidavit qu’il avait juré devant le Master and Registrar de la Cour suprême, Jean Michel Giraud avait argué qu’il était le seul membre du Board du MTC à n’avoir pas reçu une licence. Il qualifiait le refus de la GRA «d’arbitraire et injuste».

En fait la décision de la GRA de ne pas lui accorder un PML était motivée par les déclarations intempestives et les attaques répétées de Jean Michel Giraud contre l’organisme régulateur, et plus particulièrement contre la Horse Racing Division, sur les réseaux sociaux et dans la presse estimant qu’elles étaient de nature «à mettre en péril l’industrie des courses hippiques». La GRA a rejeté la demande  de Giraud car elle considérait que ce dernier avait refusé de collaborer et de répondre aux questions légitimes qui sont posées à tous ceux qui sollicitent un Personal Management Licence.

Les juges ont statué que la demande Jean Michel Giraud n’était plus d’actualité et n’avait plus sa raison d’être car la demande concernait la saison hippique de 2021alors que nous sommes en 2023. Les juges se sont également appuyés sur les arguments mis en avant par la GRA dans son affidavit selon lesquels ni le MTC ni le MTC Sports and Leisure Ltd ne détient de permis d’organisateur de courses. De plus, a fait ressortir la GRA, Jean-Michel Giraud a démissionné comme président du MTC depuis mai de l’année dernière, même s’il est vrai qu’au moment de loger sa demande de révision judiciaire, il était encore président du MTC qui, lui aussi a essuyé une série d’échecs au point d’avoir perdu le droit d’organiser des courses et de gérer le Champ de Mars, deux tâches qui sont aujourd’hui dévolues à Peoples Turf PLC qui s’en tire avec honneur.

En conclusion, les juges disent dans leur jugement que Jean Michel Giraud peut toujours solliciter un PML pour des raisons autres que celles qu’il avait évoquées en 2021.

Leave a Reply

Your email address will not be published.