April 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Pravind Jugnauth s’explique sur les cas Maneesh Gobin et Ivan Collendavelloo

Allégations de corruption et remaniement ministériel

Le Premier ministre et leader du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM) est sorti de son silence, hier, pour répondre à ses adversaires concernant la non-arrestation du ministre Maneesh Gobin suite aux allégations de corruption faites contre ce dernier. Il a également commenté le remaniement ministériel de la semaine dernière et la décision de ne pas  accorder un portefeuille ministériel à Ivan Collendavelloo. C’est en réponse aux questions des journalises, lors d’une visite à Ste Croix, dans le cadre des préparatifs pour le pèlerinage du Père Laval que le Premier ministre a fait ces déclarations.

Pravind Jugnauth a d’abord rappelé que l’ICAC n’a, à ce stade, enregistré aucune allégation de corruption contre Maneesh Gobin. Il n’y a donc aucune raison pour qu’il démissionne comme ministre, a-t-il dit, en précisant que l’ICAC a officiellement déclaré qu’il n’y a aucune allégation de contre l’Attorney General et que même le dénommé Etwaroo, qui détenait le bail du terrain controversé, n’a porté aucune allégation de corruption contre ce dernier.

Pour ce qui est du remaniement ministériel, le Premier ministre a déclaré que certains ministres assumaient la responsabilité de deux ministères à la fois et que le moment était venu de les relever de la charge additionnelle. Le remaniement a été fait dans un esprit de partage de responsabilités qui devaient être confiées à d’autres parlementaires. Concernant Ivan Collendavelloo, qui avait été révoqué suite à l’affaire de contrat alloué pour l’achat de turbines pour la station St Louis, le Premier ministre a expliqué que l’enquête suit son cours et qu’il attend les conclusions des enquêteurs pour décider si le leader du Muvman Liberater retrouvera son fauteuil de ministre ou non.

Pravind Jugnauth a profité de l’occasion pour répondreégalement à Sherry Singh qui avait déclaré qu’il compte assigner le Premier ministre et son épouse comme témoins dans les procès qui lui seront intentés. «Je suis serein et j’attends que les ténors du barreau qui assurent sa défense me convoquent», a-t-il déclaré.

Leave a Reply

Your email address will not be published.