April 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Economie: Une ardoise de Rs 3.5 milliards d’évasions fiscales

Les Rs 137 milliards de revenus qu’a générés la Mauritius Revenue Authority (MRA) pour l’année financière se terminant au 30 juin dernier auraient dû être plus conséquents n’était-ce l’ampleur de l’évasion fiscale découverte durant l’exercice financier 2022-2023. L’évasion fiscale, à tout le moins celle mise à jour par la MRA au cours de cette période, s’est élevée à plusieurs milliards de roupies.

Les fraudeurs, puisque c’est bien de fraude qu’il s’agit, ont privé les caisses de l’Etat de Rs 3,5 milliards. Parmi ceux qui ont essayé de passer parmi les mailles du filet fiscal, mais qui ont été par la suite rattrapés, se trouvent des entreprises et non des moindres ainsi que des professionnels, plus précisément des avocats et des médecins, qui tombent dans la catégorie des contribuables à hauts revenus.

Des méthodes sophistiquées ont été mises en place par certaines entreprises et par certains individus pour abuser du système. Des structures complexes ont permis de faire l’acquisition de biens immobiliers et de dissimuler leur existence ainsi que des dépôts bancaires effectués à Maurice et à l’étranger. La MRA cite le cas d’une compagnie subsidiaire qui a emprunté de l’argent à sa compagnie mère et a réclamé des déductions pour les intérêts qu’elle a prétendument versés alors que cela n’était pas le cas, ce qui lui a permis de déclarer des pertes sur une période de trois ans. Dans ce cas, la réclamation fiscale faite par la MRA s’est élevée à un million de dollars USD.

Les professionnels ne sont pas en reste à l’exemple de ce médecin qui a omis de déclarer les revenus perçus pour la pratique de la médecine dans le privé. Sur la base des informations obtenues auprès des banques et auprès de la clinique où il exerçait, une évaluation de la somme due sur une période de trois ans s’est élevée à Rs 3,3millions. Somme qui lui a été réclamée sans ménagement.

Un homme de loi a aussi tenté d’échapper à ses obligations fiscales. Il n’avait pas déclaré les revenus obtenus de sa profession et avait omis d’enregistrer la TVA. Il s’est vu servir une notice de la MRA pour des impôts de Rs 2,9 millions et de Rs 800 000 pour la TVA

Leave a Reply

Your email address will not be published.