May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Projet e-VBAB: Les étudiants ont reçu leurs certificats

21 étudiants qui ont complété avec succès le projet e-VidyaBharati et e-AarogyaBharati (e-VBAB), ont obtenu leurs certificats lors d’une cérémonie de remise de certificats à l’Open University of Mauritius (OUM) à Réduit, le jeudi 13 juillet dernier. Ces étudiants ont pu suivre ce cours grâce à des bourses offertes par le gouvernement indien pour leur permettre de poursuivre des programmes de premier cycle et de troisième cycle en ligne dans diverses universités indiennes réputées.

Le gouvernement indien offre des bourses entièrement financées aux étudiants des pays africains partenaires par le biais du projet de réseau e-VBAB pour poursuivre des Undergraduate, Postgraduate, Diploma, and Certificate programmes de diverses universités et instituts indiens réputés dans plusieurs disciplines, notamment : application informatique, administration des affaires et commerce, soins de santé, tourisme, sciences humaines et arts, entre autres. Ce projet est la deuxième phase du projet de réseau électronique panafricain qui a été conçu par l’ancien président de l’Inde, le feu Dr Avul Pakir Jainulabdeen Abdul Kalam. Suite au succès du premier projet de réseau électronique panafricain, le gouvernement indien a lancé une version technologiquement améliorée de celui-ci pour servir les étudiants africains pendant cinq ans.

L’Open University of Mauritius est le centre d’apprentissage du projet e-VBAB à Maurice et en tant que tel, il agit comme un lien entre les institutions indiennes et les étudiants mauriciens qui postuleront pour les bourses offertes par le gouvernement indien.

Selon la vice-Première ministre, ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur, de la Science et de la Technologie, Leela Devi Dookun-Luchoomun, Maurice et l’Inde ont toujours accordé une grande importance à l’éducation, ajoutant que le programme de bourses e-VBAB témoigne de l’engagement indéfectible des deux pays à investir dans l’avenir de la jeunesse en tant que capital humain. « Le projet e-VBAB est un projet révolutionnaire offrant une opportunité sans précédent aux étudiants mauriciens de poursuivre des études supérieures dans des institutions indiennes réputées. Cela garantit également que nos étudiants peuvent contribuer à divers secteurs et stimuler l’innovation dans diverses industries en se concentrant sur un large éventail de domaines, car il s’agit d’une entreprise transformatrice qui vise à autonomiser les apprenants par l’éducation, la technologie et la collaboration internationale », a déclaré Leela Devi Dookun-Luchoomun.

La ministre a également souligné que le projet e-VBAB exploite la puissance de la technologie pour favoriser les connexions mondiales et permettre aux apprenants d’accéder à des conférences, du matériel d’étude et des sessions interactives de facultés et institutions indiennes réputées via des plateformes d’apprentissage en ligne dédiées. « Grâce au projet de réseau e-VBAB, de nombreux échanges culturels et une compréhension internationale ont été encouragés grâce à un environnement académique diversifié et dynamique et en s’engageant avec des universitaires indiens, des camarades de classe et des cultures différentes, nos étudiants ont élargi leurs perspectives mondiales », a-t-elle soutenu. En outre, la ministre a expliqué que le projet e-VBAB s’aligne étroitement sur la vision du gouvernement de promouvoir une société inclusive et fondée sur la connaissance. « En investissant dans l’éducation et en offrant des opportunités égales à tous, nous visons à créer une génération d’individus qualifiés et bien informés qui peuvent conduire le développement et la prospérité de notre nation », a-t-elle ajouté.

Evoquant les relations bilatérales avec l’Inde, Leela Devi Dookhun-Luchoomun a avancé que l’Inde a une longue histoire de coopération et de solidarité avec l’Afrique, qui remonte aux luttes anticoloniales et anti-apartheid et est basée sur le respect mutuel, l’égalité et l’assistance axée sur la demande. « L’Inde a toujours été à nos côtés en matière d’éducation et nous avons une histoire d’un certain nombre d’étudiants mauriciens qui sont devenus les anciens élèves de prestigieuses universités indiennes. Beaucoup d’entre eux ont occupé et continuent d’occuper des postes clés et jouissent d’un statut tout aussi prestigieux dans leurs occupations professionnelles », a-t-elle indiqué.

Elle a d’ailleurs profité de l’occasion pour remercier le gouvernement indien pour son soutien et son engagement indéfectibles dans cette entreprise nationale. « Grâce au projet e-VBAB, l’Inde a beaucoup investi dans les bourses, les infrastructures et la technologie pour assurer son succès à Maurice et cette collaboration éducative entre nos nations témoigne de l’amitié profondément enracinée et des valeurs partagées qui nous unissent », a-t-elle dit.

Pour sa part, le secrétaire adjoint de la Central and West Africa Division du ministère des Affaires extérieures de l’Inde, Sevala Naik Mude, a souligné que l’Inde reste parmi les cinq premières destinations pour les étudiants africains voyageant à l’étranger pour l’enseignement supérieur. « Actuellement, quelque 25 000 étudiants africains étudient dans 500 universités publiques et privées à travers l’Inde et leur nombre devrait augmenter à l’avenir avec une coopération accrue entre l’Inde et l’Afrique », a-t-il déclaré. En ce qui concerne le projet e-VBAB, il a indiqué que ce qui distingue le projet e-VBAB, c’est qu’il est entièrement en ligne et que les étudiants africains poursuivent leurs études supérieures dans les universités indiennes dans le confort de leur foyer.

Par ailleurs, Sevala Naik Mude a indiqué qu’à ce jour, 22 pays africains ont signé un protocole d’accord pour rejoindre le programme e-VBAB. « Au cours des trois dernières années, quelque 14 000 bourses ont été offertes dans le cadre du projet, dont plus de 500 bourses ont été offertes aux étudiants mauriciens », a-t-il soutenu. Le secrétaire adjoint  a également souligné certains des avantages obtenus par les étudiants grâce à ce projet, à savoir : la totalité des frais du programme est couverte par la bourse ; les étudiants peuvent accéder au matériel d’étude à leur convenance à tout moment, n’importe où et sur n’importe quel appareil ; et les diplômes offerts sont approuvés par la Commission des bourses universitaires. Enfin, Sevala Naik Mude a souligné que l’Inde est fière de ses liens éducatifs durables avec l’Afrique qui se poursuivront grâce à la télé-éducation dans le cadre du projet e-VBAB qui offre une bonne opportunité aux étudiants de Maurice et d’autres pays africains de bénéficier d’un diplôme reconnu des meilleures universités indiennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.