May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Réservoirs : Une situation qui va de mal en pis

En l’espace d’un week-end, entre vendredi dernier et hier, le taux de remplissage des sept réservoirs du pays est passé de 32,1 % à 31,4%. Cette situation n’a rien d’étonnant dans la mesure où les quelques averses qui ont arrosé l’île ne sont pas où le réservoir de La Ferme, qui était à 18,1% vendredi est descendu, hier, à 15%. A ce niveau, l’eau de La Ferme ne peut être pompée en raison de la boue se trouvant au fond du réservoir. Cette situation a entraîné la mort de plusieurs poissons, notamment les tilapias que certains habitants de la région viennent taquiner en week-end. L’eau provenant de La Ferme alimente tout l’ouest du pays pour les besoins d’irrigation et la présente situation pose problème à quelque 1500 planteurs de légumes. Ceux de la région de St Martin disent leur impuissance et ne savent plus à quel saint se vouer. Dans cette région du pays, seul l’établissement sucrier de Médine, qui dispose de bassins d’alimentation et de canaux d’irrigation (feeder canals), peut se permettre d’irriguer ses champs de cannes et ses légumes sans problème.

Son système d’irrigation aérienne, desservi par ses bassins d’alimentation, fonctionne à plein régime. Ailleurs, c’est la désolation pour de nombreux planteurs. Même si les légumes ne se sont pas raréfiés dans les marchés et autres foires maraîchères, les prix de certains d’entre eux ont pris l’ascenseur depuis quelque temps déjà.

Pour ce qui est des réservoirs, la situation va de mal en pis. Les autorités, tant la Central Water Authority (CWA) que la Water Ressources Unit (WRU), font désormais confiance aux dernières prévisions du service météorologique qui annonce la présence d’une perturbation tropicale évoluant dans le bassin du sud-ouest de l’océan Indien et qui pourrait s’intensifier au cours des prochaines quarante-huit heures causant une instabilité, venant de l’est. Selon les indications numériques de la météo, cette instabilité est susceptible d’apporter de grosses pluies à partir de mercredi et ce jusqu’à vendredi, voire samedi. La météo prévoit même d’émettre des avis de fortes pluies au cours des prochains jours.

Si cela s’avère, la situation de nos réservoirs pourrait s’améliorer sensiblement. Toutefois, plutôt que de continuer à se fier aux caprices de dame nature, la CWA et la WRU cherchent d’autres sources d’approvisionnement en attendant l’arrivée des grosses pluies. Plusieurs solutions sont actuellement à l’étude. Le recours aux stations de dessalement des hôtels, envisagé à un certain moment, pourrait être abandonné en raison de la faible capacité de ces installations et de la difficulté à acheminer l’eau dessalée vers le réseau de distribution de la CWA.

Une des possibilités serait de procéder à l’installation de filtres à pression dans des rivières. Un de ces filtres a été installé le mois dernier en présence du directeur de la CWA et du ministre de tutelle. La WRU étudie aussi la possibilité d’utiliser l’eau des stations hydroélectriques du Central Electricity Board à Ferney, à Champagne et à Grande Rivière Sud Est, plus précisément au niveau de Pont Lardier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.