May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Riposte: Week-end/Le Mauricien aboient, PTP et JMLS passent

Les fortes averses qui se sont abattues sur le Champ de Mars causant le revoie des 5e et 6e épreuves de la 22e journée et l’annulation de la 23e journée, ainsi que les bourdes de Deanthan Moodley ont été du pain béni pour les détracteurs de la People’s Turf PLC (PTP). Sans grande surprise, les feuilles de choux que sont Week-End et Le Mauricien se sont empressées à tirer à boulets rouges sur la PTP et Jean Michel Lee Shim (JMLS). L’hebdomadaire dirigé par Bernard Delaître, le ‘bon gros toutou’ du MTC, dans son édition du dimanche 13 août, ne s’est pas retenu pour faire le procès de la PTP sur l’autel de la fausseté. Quant à Le Mauricien qui se targue d’être  un journal libre et indépendant est au contraire devenu un instrument de désinformation entre les mains des membres aigris du MTC. 

Fortes averses

C’est un fait, le changement climatique a des conséquences sérieuses sur la météo. De mémoire de turfiste, jamais le Champ de Mars  n’a connu une telle pluviométrie ces derniers temps. Et la situation ne risque pas de s’améliorer due au dérèglement climatique. Ce n’est pas la faute de la PTP si Dame Nature s’acharne sur l’hippodrome bicentenaire, comme veut le faire croire Week-End et Le Mauricien avec leur surtitre ‘Saison Soy’. Week-End n’hésite pas à se nourrir des malheurs de ceux qui militent pour que les courses hippiques survivent à Maurice ! L’hebdomadaire fétide est prêt aux pires bassesses pour nuire à la PTP et JMLS. Ainsi, cette feuille de choux n’a pas trouvé mieux que de faire  du sensationnalisme avec des photos montrant un préposé de la PTP essayant d’évacuer l’eau sur la piste du Champ de Mars. Pire, Week-End se permet même d’accuser la PTP comme le seul responsable de cette situation … arguant que l’organisateur des courses aurait dû  s’occuper mieux de la piste. DE LA PURE DÉMAGOGIE ! 

Le vrai problème réside dans le fait que les drains aux Champ de Mars n’ont pas été conçus pour contenir les pluies diluviennes soudaines qui s’abattent sur Port-Louis ces derniers temps. La piste du Champ de Mars est gorgée d’eau rapidement et l’eau stagne. La People’s Turf PLC, loin de baisser les bras s’attèle quotidiennement à remédier à la situation, mais il faut se rendre à l’évidence que ce n’est pas une tâche facile car malgré toute sa bonne volonté la PTP ne peut se battre contre la météo. Par contre, elle peut apprendre de ses erreurs et se battre contre les vrais ennemis des courses hippiques à Maurice. 

MTC

Week-End et Le Mauricien ont la critique facile, mais qu’en est-il du MTC ? Qu’a fait le Mauritius Turf Club concernant les drains datant de l’époque coloniale pendant son règne sans partage de plus de 200 ans ? Est-ce que le MTC n’a jamais annulé de journée de courses à cause des averses ? 

La MTC, sans vision et encore moins de business plan viable a fait faillite… une faillite annoncée depuis des décennies. Tous les maîtres-colons qui se sont succédé à la tête de la présidence ont dirigé le MTC comme un club sélect où l’on regardait de haut le petit peuple … où ordres, injures et manigances claquaient comme des coups de fouet sur le dos des Mauriciens. Que Week-End et Le Mauricien viennent avec des chiffres à l’appui pour dire au public combien d’argent le club bicentenaire a investi dans la rénovation des drains aux Champ de Mars ! 

Rappelons que face aux fortes averses en 2018, le MTC avait dû annuler la 4ejournée des courses ou encore en 2016 quand due à la dégradation de la piste lors de la 28e journée cinq épreuves avaient été annulées. Donc faire porter le chapeau à la PTP pour le mauvais état de la piste après de fortes averses ne tient pas la route ! Par contre la mauvaise gestion du MTC est avérée et c’est pour cela qu’aujourd’hui le club se retrouve dans le caniveau avec ses SharPIPE, Scooby Doo et Jean Michel Giraud, le tristement célèbre fossoyeur du MTC. 

Deanthan Moodley

Bernard Delaître, nègre de salon du MTC, dans son obsession à nuire à la PTP n’arrive même plus à séparer le bon grain de l’ivraie. Trop content des news du samedi au Champ de Mars, Scooby Doo se léchait les babines et de ses grosses paluches crasseuses, il a trempé sa plume dans du vitriol croyant ‘cass enn gran pake’. Pour cet ours mal léché, la PTP est incompétente à tous les niveaux et seul le MTC a le droit divin d’organiser les courses.

Dans son aveuglement Scooby Doo associe Deanthan Moodley, Chief Stipe de la HRD, à la People’s Turf PLC, organisateur des courses. De cette association, le machiavélique chien galeux impute toutes les fautes commises par le Chief Stipe à la PTP. Mais le ‘Gros toutou du MTC’ a été rattrapé par la vérité : la PTP condamne Deanthan Moodley pour sa décision d’accéder à la demande de l’entraîneur Daby et le retrait de Bless My Path. Dans son édition du dimanche, Mazavaroo a publié en une la « décision scandaleuse de Moodley ! » et a expliqué comment cette décision risque de créer un précédent au Champ de Mars. 

Le Mauricien et sa tactique de sape

Le Mauricien, autre presse proche du MTC, où SharPIPE ancien responsable de communication du MTC a fait des pieds (et surtout des PIPES) et des mains pour gravir les échelons, s’adonne quotidiennement à ‘Zet labou’ sur la PTP, traitant de chaque faits divers en lien avec la People’s Turf et JMLS comme du ‘talk of the town’ … du jamais vu ! Dans ses deux dernières éditions, cette feuille de choux critique le CEO de la PTP d’avoir rapporté le fait que des individus, proche du MTC, lancent des projectiles des loges du MTC sur la piste du Champ de Mars. En quoi chercher à protéger l’intégrité des courses est une faute ? Et en quoi la promptitude de la police à agir est condamnable ? Comme le dit si bien ce dicton kreol : « Zot finn decouyoner ». Le Mauricien est devenu pire que Week-End dans sa démagogie.

 Et que dire de la démarche de faire du Judicial review de Vincent Allet, l’affaire du siècle …. risible ! Le Mauricien présente Vincent Allet en martyre quand on sait tous la nature profonde de ce grossier personnage. Le Mauricien fait des insinuations dangereuses à l’encontre de JMLS, non fondées. Ce torchon, insidieusement, est en train de se substituer à une cour de justice pour blanchir Vincent Allet et porter atteinte à la réputation de JMLS. Le Mauricien est en train de prendre pour argent comptant ce que Vincent Allet a juré dans son Affidavit. Et si c’était faux ? Le Mauricien bafoue et foule au pied la déontologie de la presse !

Le succès attise la jalousie et ce n’est pas étonnant que la PTP et JMLS aient autant d’ennemis. Week-End et Le Mauricien essaient de manipuler l’opinion public mais les turfistes ne sont pas dupes et savent fort bien que la People’s Turf PLC avec la vision de JMLS remettra l’industrie hippique sur les rails malgré l’adversité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.