June 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Saisis de Rs 6,5 millions de cannabis : les mules indiennes passent aux aveux

Ils sont reçu Rs 30 000 et un séjour de deux semaines dans l’île pour pouvoir transporter cette drogue. Sohel Hussainali Meghani, un agent immobilier et Shehnaz Mohammed Salim Kapadia, une courtière, tous deux originaires de Maharashtra, sont passés aux aveux suivant la saisie de 6,5 kg de cannabis à l’aéroport de Plaisance, le 4 mars. La valeur de la drogue est estimée à Rs 6,5 millions.

Ils étaient arrivés à Maurice sur le vol EK 701 en provenance de Dubaï. Des informations d’autres sources avaient aussi mis la puce à l’oreille de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) sur l’arrivée d’une cargaison de drogue. Depuis, ils étaient en alerte. Ils surveillaient les agissements du couple pendant qu’il attendait ses valises dans la salle. Ces derniers semblaient paniqués, d’autant que leurs bagages étaient anormalement lourds. Le scanner à rayon X n’a pas tardé à y déceler d›autres anomalies de leurs valises. Les officiers de la douane ont alors rapidement alerté les éléments de la brigade anti-drogue.

Une opération a été déclenchée sur le coup. Le couple a été autorisé à quitter le Green Channel sans se douter qu’ils étaient suivis par les limiers de l’ADSU. Une fois à l’extérieur, ils ont pris un taxi pour se rendre à leur hôtel mais ils ont vite été interceptés par les agents de l’ADSU à proximité du cimetière de Plaine-Magnien.

Une fouille de leurs valises a permis à la brigade antidrogue de saisir six colis rectangulaires contenant 6,5 kg de cannabis. Ils ont été arrêtés et conduits dans les locaux de l’ADSU. Le couple a accepté de collaborer pleinement avec la police.

Entre-temps, l’inspecteur Goinden a donné des instructions pour monter une opération de «controlled delivery». À l’issue de cet exercice, un homme s’est présenté à l’entrée de l’hôtel Saint Georges, Port Louis, pour récupérer la drogue. Il s’agit de Pawankumar Boguban, 45 ans, un résidant de Cassis.

Après un bref interrogatoire, le couple a été placé en détention à Moka alors que le Mauricien a été incarcéré à Vacoas. Les limiers de l’ADSU comptent poursuivre l’interrogatoire des suspects afin de remonter jusqu’au commanditaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.