Read Time:2 Minute, 41 Second

La Gambling Regulatory Authority, tablant sur la section 30 de la GRA Act – “Licensing Authority for a Horse Racing Organiser Licence” a laissé une dernière chance à la MTC Sports and Leisure Ltd pour qu’elle conserve sa licence pour la saison 2022. Le délai a été étendu au 7 avril et la MTCSL ne peut plus tenir en otage toute une industrie…La balle est dans son camp.

La MTCSL a attendu la veille de la date butoir, soit le 24 mars, pour demander un délai à Horse Racing Division après avoir failli dans sa tâche de soumettre tous les documents nécessaires pour valider sa licence d’organisateur de courses pour la saison 2022. Une application qui avait été déposée le 7 février par la MTCSL, qui avait pris l’engagement de déposer son bilan financier (audited) le 28 février. Cela n’a pas été respecté suite à des problèmes internes. Le 8 mars, la HRD avait officiellement exigé la présentation de tous ces documents avec un premier deadline fixé au 11 mars, étendu ensuite au 25 mars. Dans la lettre envoyée à la HRD, la direction de la MTCSL a clairement indiqué qu’il existe un ‘internal disagreement between the MTCSL and MTC”.

La GRA parle de conduite inacceptable de la part d’une ‘prospective licensee”, qui a voulu imposer ses conditions au Régulateur. Le board de la GRA s’est réuni le 25 mars et a décidé, en vertu de ses ‘statutory powers” sous la section 7(1) (a) et (o) et la section 95, d’accorder un dernier délai à la MTCSL pour soumettre tous les documents exigés soit (a) audited financial statements (b) a certificate of solvency des auditeurs (c) les lease agreements pour permettre à la MTCSL de respecter ses obligations sous la section 31 de la GRA Act (d) des informations sur la MTCSL et ses beneficials owners.

“Les stakes holders doivent avoir une indication claire”

Dans sa lettre envoyée à Denis De Speville, la GRA a bien fait comprendre que ce nouveau délai est final, car les stakes holders doivent avoir une indication claire et nette sur la saison 2022. Et que dans l’éventualité que la MTCSL ne soumet pas ses documents “it will conclusively taken that the MTCSL is not interested to pursue its application for a Horse racing organiser licence and the application will lapse. ”

La GRA informe aussi le chairman de la MTCSL que cette compagnie en sa capacité de ‘public company’ et son shareholder en tant qu’association doivent respecter toutes les lois et les règlements. “They have to operate with the legal parameters and purview of the law as any other law abiding citizen.”

Désormais, Denis de Speville et Jean Michel Giraud, qui est président du MTC sont avertis. Il n’y aura plus de délai et la MTCSL doit venir démontrer si elle peut et si elle veut réellement détenir une licence d’organisateur des courses.

A noter que la lettre adressée à la MTCSL par le Chief Executive de la GRA, A. Ponnusaymy.

Dans une dizaine de jours, on saura si l’organisation des courses à Maurice restera ou pas entre les mains des hommes de la Rue Eugène Laurent.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post
Next post Ivann Bibi dénonce la trahison et l’hypocrisie du diffamateur Valayden
Close