April 14, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Local Sports Turf

Saison hippique 2024 – La PTP bien calé à la corde … le MTC dans les cordes

Week-End, l’organe de presse du MTC, est comme le diable dans le bénitier en cette pré-saison hippique 2024. Sachant que le MTC sera hors-piste cette saison encore, Bernard Toilaitre, ShanRocco et compagnie continueront de cracher leur venin chaque semaine sur la People’s Turf PLC (PTP) et comme chaque semaine Mazavaroo ripostera en détruisant leurs arguments bidons. Mais plus important encore, les vraies intentions du MTC et de ses diablotins seront exposées au grand public.

Système d’arrosage automatique

Depuis la semaine dernière, l’hebdomadaire fétide de la rue St Georges critique ouvertement les travaux entrepris par la PTP pour un système d’arrosage automatique de la piste du Champs de Mars. Depuis quand Bernard Toilaitre est-il un expert en système d’arrosage ? Comment sait-il que ce projet sera un ‘flop’ ? En quoi, tracer des sillons à la corde de la piste du Champs de Mars rend l’hippodrome comme un « champ de patate » ? 

Bernard Toilaitre est un raté, un frustré, un IZNOGOUG qui voulait être calife à la place de calife mais qui se retrouve sans rien depuis que le MTC est dans le caniveau. Il n’a aucune compétence sauf peut-être celle d’induire en erreur les esprits faibles, les colonisés de l’esprit et les ‘ti lesprit’. Concernant les sillons, rien de préoccupant car cela fait partie des travaux à être entrepris pour l’installation du nouveau système d’arrosage automatique. On ne peut pas faire d’omelette sans casser des œufs. Si les fouilles le long des barres intérieures ont transformé la piste du Champ de Mars en champ de patate, selon les détracteurs de la PTP, le MTC, lui, a tout simplement laissé mourir ce lieu mythique. Rappelons-le, si aujourd’hui, demain et après-demain il y a des courses de chevaux à Maurice c’est grâce à la People’s Turf PLC et Jean-Michel Lee Shim. Et si Bernard Toilaitre, ‘le bater bis, roder rol, manzer boir pouna dan MTC’ a un petit creux qu’il aille se servir du champ de patate qu’il décrit.

Ineptie : Rs 1 million de stakesmoney par le MTC

Voilà un mot approprié pour décrire les arguments de Week-End. Ineptie n’est pas uniquement ce mot qui a choqué tous les Mauriciens quand Gavin Glover, l’homme-fort du MTC, l’avait utilisé pour décrire la situation entourant le paiement de compensation aux ex-employés du MTC limogés. Ineptie est aussi les rêves de grandeur du MTC, qui aujourd’hui doit faire face à la dure réalité de la faillite. Et la cerise sur le gâteau … l’ineptie de toutes les inepties : d’offrir un stakesmoney de Rs 1 million par journée lors des journées de courses organisées par le MTC. Comment un club qui est en faillite peut offrir Rs 1 million de stakesmoney par journée ? De quel fonds puisera le MTC pour cet argent ? Du fonds d’assurance payé par les ex-employés du MTC, argent escroqué de ces pauvres employés qui ont cru aveuglément dans ‘ban misie la’, peut-être ? Ou l’argent provenant de courses truquées probablement, car M. Ramnarain plus connu comme le président 24 heures avait lui-même avoué « ki deux trwa lekours ti trike par zourne » alors que le MTC était le seul organisateur de courses.

Week-End et Le Mauricien : les idiots utiles

Le MTC, acculé dans les cordes, est prêt à tout, même au pire, pour se refaire une virginité. Mais les turfistes ne sont pas dupes, ils savent fort bien que le MTC qui traîne des casseroles, dont l’escroquerie du fonds de retraite de ses employés, ne changera jamais tant que le clan des fils et petit-fils de colons sévira. Bernard Scooby Doo et ShanRocco le ‘culottionner’ le savent aussi. Mais ces deux nègres de maison du MTC sont plus intéressés par les avantages associés au MTC que l’avenir des courses hippiques à Maurice. Week-End tout comme Le Mauricien sont proches du MTC et le public ne s’étonne guère que ces deux torchons essaient de jeter le discrédit sur la PTP. Eux qui croyaient pouvoir tuer la PTP sont en fait les idiots utiles de la PTP. Leur stratégie de sape s’est retournée contre eux, car à chaque publication Week-End et Le Mauricien attisent l’engouement des turfistes quant au début de la saison hippique.

Petit Gamin

La simple évocation de ce lieu provoque le malaise chez les détracteurs de la PTP et JMLS. L’hippodrome de Petit Gamin marquera l’histoire cette année en accueillant pour la première fois des journées de courses et cela donne des boutons aux proches du MTC, car Jean-Michel Lee Shim a réussi là où le MTC, club bicentenaire, a failli. On peut comprendre que Week-End, pro MTC, voit en la PTP un obstacle voire un ennemi. Mais pourquoi cette haine contre le progrès et à redonner ses lettres de noblesse à l’industrie hippique ? La date du début de la saison est certes importante, mais il est encore plus important d’offrir au public la meilleure expérience de courses possible en toute sécurité. L’hippodrome de Petit Gamin sera fin prêt pour accueillir des courses cette saison, soyez-en sûre. Donc inutile de faire des suppositions chaque semaine quant au début de la saison, messieurs de Week-End pour essayer de mettre une pression inutile sur la PTP. 

Week-End et Le Mauricien sont réduits à des feuilles de choux, pendues aux décisions de la People’s Turf PLC. Les deux journaux proches du MTC sont obligés de faire les poubelles pour pouvoir exister sur la scène hippique. Leurs arguments contre la PTP à la veille du début de la saison reposent uniquement sur des suppositions : « Saison chaotique ? » ou encore « quand débutera la saison ? ». Les deux torchons qui sont ni libre ni indépendant sont devenus la risée des internautes qui ont vu clair dans leur jeu. Raoul Rivet doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu’est devenu Le Mauricien où sévit toujours un certain ‘culottetionner’. 

Le MTC a joué son rôle d’organisateur de course tant bien que mal, mais l’avenir s’écrira en lettres d’or avec la People’s Turf PLC et JMLS.

Leave a Reply

Your email address will not be published.