December 4, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Sudhir Maudhoo : Je compte revoir les accords de pêche passés par le Parti travailliste au détriment de la population

0 0
Read Time:6 Minute, 48 Second

Il craint une ingérence de l’extérieur
Il avait prédit une victoire sans bavure de l’Alliance Morisien le 07 novembre à Flacq/Bon Accueil. Il avait même ajouté qu’Anil Bachoo sera battu à plate couture. Lui, c’est Sudhir Maudhoo, le tombeur d’Anil Bachoo, considéré comme une terreur des urnes et le roi de l’Est. Le « nouvau roi » de Flacq et des autres agglomérations de l’Est sait de quoi il parle. À cœur ouvert, il nous a livré ses impressions lors d’une rencontre qui a eu lieu mercredi dernier entre lui et l’équipe de Mazavaroo au CAB de Flacq.

Sudhir Maudhoo s’était déjà mis au travail. En ce mercredi du 20 novembre, il était midi quand nous avons rencontré le nouveau ministre de la Pêche, de l’Économie bleue et de la Mauritius Shipping Corporation. À midi, il avait déjà en main les doléances de ses mandants. Entouré de ses proches collaborateurs, il distribuait les papiers pour une survie et il avait déjà donné un aperçu de ce qu’il attend de ses collaborateurs. Sans plus tarder, pour ne pas retarder l’échéance, il nous invita à nous mettre à l’aise et on pouvait se lancer dans l’exercice de questions/réponses.

Comment a débuté le ministership de Sudhir Maudhoo ?
Je suis déjà « on my toes ». Comment vous pouvez constater, mon equipe et moi sommes là depuis ce matin. Les gens, de tous âges, de tous bords et de toutes les communautés sont venus et nous avons été très attentifs à leurs doléances.

Donc, comment s’est passé ce premier contact avec les membres du public ?
Je ne suis pas à mes débuts à ce genre d’exercice. Comme je l’ai dit précédemment, les membres du public et moi, c’est une histoire d’amour qui date depuis belle lurette. Je suis dans mon jardin devant mes mandants et ils savent que Sudhir Maudhoo est un homme de confiance. Je ne pourrai pas accomplir des miracles mais je mettrai tout mon savoir-faire pour aider au mieux mes mandants.

Quelles ont été les premières requêtes que vous avez eu à considérer ?
Je dirai plutôt que beaucoup de jeunes sont venus pour un premier contact avec leur CV en main. On a eu des conversations plus que cordiales. Nous sommes une famille ici. Donc, pas de coups bas ou encore de reproches inutiles. Nous sommes dans le concret et dans la réalité des choses. Le courant passe très bien.

Qu’en-est-il des dossiers de votre ministère. Avez-vous déjà une idée de ce qui vous attend?
J’ai eu une rencontre avec mon chef de cabinet et je peux dire que nous nous sommes fait comprendre. Je suis pour une approche directe et une relation compréhensible. J’attends beaucoup de sincérité de la part de tous au ministère et ensam tou possib.

Quels sont les projets auxquels vous allez accorder une priorité ?
Tous les dossiers qui touchent de près au progrès et au développement du pays et du bien-être des Mauriciens me seront prioritaires. J’attends avoir tous les dossiers bien en ordre devant moi et nous allons nous embarquer dans une croisière vers un futur assurant pour le pays.

Cependant, il y a aussi les accords de pêche qui méritent toute votre attention. Y compris les baleines et les requins ?
Écoutez. Je viens de m’atterrir à ce ministère. J’ai droit à quelques jours pour faire la tournée et ensuite j’agirai en conséquence. Je tiens aussi à vous dire qu’outre le secteur de la Pêche, j’ai aussi le secteur de l’Économie bleue et l’avenir de la Mauritius Shipping Corporation sous la main.

Croyez-vous que vous serez à la hauteur ?
C’est le Premier ministre qui m’a attribué ces dossiers. Il est la personne la plus apte à connaître mes capacités, d’où sa décision de me confier ces trois secteurs importants dans le développement du pays.

Que représente le secteur de l’Économie bleue à vos yeux ?
En toute sincérité, je vous dirai primo que je ne suis pas le « missié connetout ». Mais ce dossier m’attire. Pour moi, ce sera le dossier challenge de mes premières semaines en tant que ministre. Je compte rencontrer des gens de ce secteur au plus vite pour désigner une road map pour lancer ce secteur. Je ne me priverai pas de vous dire que j’ai déjà établi des contacts avec certains professionnels dans ce domaine. Ils m’ont conquis mais je vais approfondir davantage ma connaissance et j’agirai en conséquence. Je ne compte pas aller vite en besogne pour me cogner la tête devant.

Croyez-vous que vous avec le personnel qu’il vous faut pour mener à bien le rêve que vous caressez déjà pour ce secteur ?
Humblement je dirai qu’on apprend à tout âge. Je ne fais pas exception à la règle. J’ai tout mon temps et je sais que j’ai l’appui du Premier ministre. Sinon, il ne m’aurait pas attribué un tel dossier. Il doit sûrement avoir raison et je ne compte pas le décevoir sur ce dossier. Pour ce qui est de mon personnel, nous irons ensemble vers la connaissance, l’exploration et l’exploitation de ce secteur. Nous sommes condamnés à réussir. Encore une fois, Ensam tou possib.

Et le secteur de la Pêche?
Secundo, je compte revoir les accords de pêche passés avec d’autres pays. Les accords qui seraient à mon avis au détriment de la population mauricienne seront annulés s’il s’avérait nécessaire et on cherchera d’autres avenues de coopération pour toutes les parties concernées. Il est inconcevable que le peuple mauricien soit privé des produits frais venant de sa superficie marine ou qu’il doive les payer à des prix exorbitants.

Toujours est-il qu’il y a cette possibilité qu’on essaiera de vous mettre des bâtons dans les roues et cet état des choses aura une répercussion sur votre ministership ?
Des gens de la sorte, ça existe partout. Je ne vous cache pas que déjà, j’ai eu vent que certaines personnes veulent ma tête à un ministère spécifique. Cependant, je garde la tête bien sur mes épaules. Je ne me laisse pas abattre par des palabres et des peccadilles ou encore par des esprits tordus. Mon Premier ministre m’a fait confiance et je ne compte pas le décevoir. Et moins encore décevoir mes mandants et les Mauriciens. Ma mission est sacrée. Je suis un bosseur et je n’arrêterai pas avant que je serai satisfait.

Qu’en-est-il des reproches que l’on vous avait faits durant la campagne électorale ? Surtout ceux ayant trait à la performance de ceux qui ont été au no. 9 avant vous, de 2014 à 2019 ?
On n’en finira jamais avec les reproches. L’heure est au travail. Tout le monde doit s’y mettre. On réussira. Il suffit de croire en nous-mêmes et en nos compétences. À force de me répéter, je mettrai le paquet car je ne veux pas être un ministre qui fait de la figuration.

Pourquoi pas de meeting de remerciements ?
L’heure est au travail. Nous sommes une équipe qui a donné des résultats et nous serons meilleurs. Pour ce qui est de Flacq/Bon Accueil, nous avons prévu une get- together cet après-midi à Belle Mare. Tous nos agents sont invités. Mercredi prochain, nous aurons l’honneur d’accueillir Lady Jugnauth pour une fête réservée pour les dames, qui se tiendra toujours à Belle Mare à midi. Comme je vous ai dit, nous sommes une famille ici, au no. 9.

Le mot de la fin M. le ministre ?
Ministre ou pas, j’ai toujours été très proche de ma famille de la circonscription no. 9. Maintenant que je suis ministre, je veillerai à ce que personne ne vienne contrarier mes plans pour des lendemains meilleurs pour ma circonscription et pour l’île Maurice entière.

Sen. Krisnah GOOJHA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %