May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Un budget où l’économie et le social font jeu égal avec la modernisation du pays

Un budget équilibré. Ainsi peut se résumer l’exercice auquel s’est livré le ministre des Finances, hier, en présentant le budget 2023-2024 avec un bon dosage entre l’économie et le social, en protégeant le pouvoir d’achat des consommateurs, tout en tenant compte du besoin de modernisation du pays. Un budget qui coûtera à l’Etat Rs 200 milliards et qui rapportera des revenus de Rs 179 milliards. Le déficit de Rs 21 milliards représente 2,9% du Produit Intérieur Brut. Quant au taux de croissance, il est prévu qu’il sera de 8% pour le prochain exercice financier. Le budget 2023-2024 prévoit la création de 40 000 emplois.

Le ministre des Finances fait également preuve de courage en procédant à une réforme complète du système de taxation. L’Income Tax redevient ainsi progressif en fonction du salaire d’un contribuable après avoir été maintenu à 15% pendant des années tandis que, dans le même élan, le « solidarity levy » est aboli. A compter du 1er juillet prochain, le taux d’imposition variera de 0 à 20%. C’est ainsi qu’un salarié touchant Rs 390 000 par an sera exempté du paiement de la taxe. Le premier taux d’imposition commencera à 2% sur les prochains Rs 40 000, soit pour celui touchant entre Rs 390 001 et Rs 430 000. Il passera ensuite à 4 % pour ceux touchant jusqu’à Rs 470 000 et ainsi de suite, jusqu’à 12% pour ceux touchant un million de roupies pour se terminer à 20 % pour ceux dont les salaires dépassent Rs 2,3 millions par an.

Mesures inédites et abolition de la TVA

Le budget 2023-2024 contient aussi des mesures inédites, à l’exemple de l’Independent Scheme du fait que Maurice célèbre cette année le 55ème anniversaire de son indépendance. En vertu de ce « scheme », tout jeune qui fête ses 18 ans, cette année, a droit à un « one off grant » de Rs 20 000 qui lui permettra d’entrer dans la vie d’adulte avec de meilleures chances pour financer ses études, ou pour s’acheter des équipements sportifs ou encore pour lancer une petite entreprise.

Le ministre des Finances a annoncé de nombreuses mesures permettant aux consommateurs de rattraper en partie la perte de leur pouvoir d’achat. C’est ainsi que la TVA a été enlevé sur une quinzaine d’articles notamment les pâtes, la dentifrice, les brosses à dents, les lingettes pour bébés, les couches pour bébés, la poudre et les crèmes pour bébé, les biberons, les cahiers d’écoliers, les crayons, les crayons couleurs, les gommes, les cannes de marche pour les personnes âgées et les couches pour les adultes souffrant d’incontinence.

Parmi les gros projets d’infrastructure, l’extension de la desserte du Metro Express vers St Pierre, dans le centre de l’île, (en attendant Côte D’Or) et vers La Vigie en direction du sud en octobre 2024 mérite d’être mentionnée.

 Les mesures fortes annoncées par le ministre des Finances sont les suivantes :

  • Baisse de Rs 5.10  sur le litre d’essence (le prix du diesel reste inchangé)
  • Le salaire minimum passe à Rs 15000 par mois
  •  Le basic Retirement Pension est augmenté de Rs 1000 mais passe de Rs 10 000 à Rs 12 000 par mois grâce au maintien de l’allocation des Rs 1000 pour les plus de 65 ans
  • Le droit d’accise est augmenté de 10% sur la cigarette et l’alcool
  • Rs 4,7 milliards seront alloués pour le subside sur le riz, la farine et le gaz ménager
  • Une allocation de Rs 2000 par mois sera payée aux parents pour la naissance de chaque enfant et ce, jusqu’à l’âge de trois ans
  • Le traitement, à Maurice ou à l’étranger, de tout jeune âgé de moins de 17 ans et souffrant de cancer sera pris en charge par l’Etat jusqu’à un maximum d’un million de roupies
  • Tout enfant souffrant de cancer sera pris en charge par l’Etat dès que le mal est diagnostiqué jusqu’à la fin de son traitement
  • Le lump sum payable aux pêcheurs âgés de 65 ans passera de Rs 52 500 à Rs 100 000 s’ils retournent leurs cartes de pêcheurs ou s’ils la transfèrent à une autre personne
  • Le seuil de pauvreté est révisé à la hausse et passe de Rs 10 500 à Rs 14 650 par famille
  • Les familles dont les revenus sont plus de Rs 14 650 mais moins Rs 18 660 par mois seront considérées comme vulnérables et pourront être enregistrées sur le SRM (Social Register of Mauritius)
  • L’allocation pour l’achat d’un réservoir d’eau passe de Rs 8000 à Rs 15 000 et est étendue aux familles ayant un revenu mensuel de moins de Rs 60 000 
  • Une allocation de Rs 10 000 sera accordée aux familles ayant un revenu mensuel de moins de Rs 60 000 pour l’achat d’un système de collecte d’eau de pluie
  • Recrutement de 400 enseignants dont 200 pour les écoles primaires et 200 pour le secondaire
  • Recrutement de 1000 policiers additionnels
  • 80 000 élèves garçons et filles âgés de 9 à 15 ans seront vaccinés contre le HPV (Human Papillomavirus)
  • Le temps d’attente pour les opérations de cataracte dans les hôpitaux de l’Etat sera réduit avec la décision du gouvernement de référer certains patients à des cliniques privées et de prendre en charge les frais d’opération.
  • Paiement d’une allocation de 50%, jusqu’à concurrence, de Rs 500 000 pour la construction de deux serres pour la pratique du « sheltered farming » et subventions de 50% pour l’achat de fertilisants et de 75% pour l’achat de semences de pomme de terre aux PME et aux coopératives agricoles

Leave a Reply

Your email address will not be published.