April 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Une plateforme en opération pour partager les dernières pratiques en vigueur

Formation sur la fertilité

Pendant deux jours, les professionnels de la santé participeront à une formation de base sur les tendances en matière de fertilité. Cette formation a également pour objectif de fournir une plateforme afin de partager les dernières pratiques fondées sur des preuves et basées sur des recommandations internationales.

C’est en présence du ministre de la Santé et du Bien-être, le Dr Kailesh Jagutpal que cette formation a été lancée hier à l’hôpital Dr A.G Jeetoo. Selon le ministre, cette plateforme qui sera mise en œuvre permettra aussi de formuler des recommandations pour améliorer les services de fertilité dans le pays. Il a également avancé que de nombreux sujets seront abordés. « Nous aborderont notamment les sujets sur la pratique éthique de la conception assistée, ainsi que le cadre juridique et l’impact psychologique de l’infertilité et la fécondation in vitro », a-t-il expliqué. Le ministre Jagutpal a, de plus, déclaré que la fertilité touche des millions de personnes et a un impact significatif sur les familles et la communauté. « Environ une personne sur six en âge de procréer souffre d’infertilité », a-t-il souligné, ajoutant que cela peut être attribué à plusieurs facteurs démographiques tels que l’âge, la consommation de tabac et d’alcool, l’obésité et le manque d’exercice physique.

D’ailleurs, selon les données cliniques, l’âge est un facteur déterminant de la fertilité masculine et féminine et il est bien établi que les chances de concevoir diminuent fortement après l’âge de 35 ans. En ce qui concerne l’île Maurice, le ministre Jagutpal a indiqué que le taux de fécondité est tombé à 140 enfants pour 100 couples, ce qui est beaucoup plus bas que dans les pays européens et loin du taux idéal de 210 enfants pour 100 couples. De ce fait, afin d’assurer la productivité nationale, il est essentiel de maintenir nos citoyens en bonne santé et d’encourager les parents à concevoir des enfants. Plusieurs mesures ont été mises en œuvre par le ministère de la santé et du bien-être pour lutter contre la tendance à l’infertilité au sein de notre population. Ces mesures comprennent : une clinique de fertilité à l’hôpital SSRN pour fournir des services spécialisés ; un registre de l’infertilité pour identifier les facteurs de risque ; des soins pré conceptionnels comme nouveau service dans les centres de santé.

Par ailleurs, le ministre Jagutpal a rappelé que le ministère avait également renforcé les services prénatals en mettant à disposition une série d’outils tels que le manuel de santé maternelle et infantile, qui sert de guide pour encourager les parents et mieux enregistrer l’état de santé de la future mère. En outre, il a indiqué qu’un plan d’action national sur l’allaitement maternel a été lancé pour encourager les mères à allaiter leur bébé pendant les six premiers mois.

Au sujet de la formation, le ministre se dit convaincu qu’elle permettra aux participants de suggérer des recommandations visant à améliorer les services de fertilité et à partager des pratiques fondées sur des données probantes, conformément aux normes internationales. La formation sera ultérieurement étendue à d’autres pays, afin qu’un maximum de professionnels soient formés aux bases de la conception assistée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.