January 27, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News Opinion

Vaccinez plutôt contre la corruption!

0 0
Read Time:3 Minute, 9 Second

Incroyable mais vrai : Des fonctionnaires sont menacés de perdre leurs emplois s’ils ne se font pas vacciner. Et dans leurs cas, il n’y a aucune « leniency ».C’est la perte d’emploi direct qui pèse sur leurs têtes. Pourtant, et le rapport de l’Audit en fait foi, des fonctionnaires trouvés coupables d’abus de toutes sortes, sont encore en poste et continuent à toucher leurs salaires. L’Audit cite même le cas de ce policier suspendu pendant huit ans, et qui a touché un pactole de Rs 2.5 millions ! Pourquoi personne en haut lieu n’a jamais trouvé qu’il faut amender les lois pour punir ce genre de fonctionnaires qui font honte au service civil ? Et pourquoi dans le cas de personnes qui ne se sont pas fait vacciner, la pression est mise sur elles ? Il y a des gens qui font cardiaques, qui ont fait une opération, et qui risquent gros si elles se faisaient vacciner. Comment peut-on les forcer à subir cette piqûre ? La Covid-19 a fait ses victimes chez nous, et dans le monde, et au train où vont les choses, il faudra effectivement vivre avec. Et beaucoup de pays ont compris qu’avec ou sans masques, gestes barrières et autres panoplies de sécurité, vaccinés ou pas, il y aura toujours des morts par cette pandémie.

A côté de chez nous, nos voisins Réunionnais ont levé les dernières restrictions liées au Covid. Mais ici, on entretient toujours la peur. Comme si le virus serait toujours caché quelque part et prêt à tuer à toute seconde. Et il est vrai qu’il ne faut pas baisser la garde. Mais, tous les jours, des Mauriciens continuent de prendre le bus et le tram, et ce n’est pas pour autant qu’on tombe comme des mouches. Et d’ailleurs, pour un pays à vocation touristique comme le nôtre,- beaucoup s’attendaient à ce que les restrictions soient assouplies, depuis le temps qu’elles pèsent sur le moral et le mental des Mauriciens. Mais si on a accepté ces sacrifices, on ne comprend pas, surtout dans un contexte où le Mauricien souffre, pourquoi l’Etat ne comprend pas ses priorités ?

N’est-il pas plus urgent de vacciner la fonction publique contre la corruption, les passe-droits et les brebis galeuses ? Plutôt que de mettre une pression inutile sur des fonctionnaires à cause du vaccin, le vrai booster dose à mettre en place serait un mécanisme qui puisse éjecter de facto tout fonctionnaire trouvé coupable dans l’exercice de ses fonctions. Le Premier ministre trouve-t-il normal qu’un policier suspendu ait continué à toucher son salaire, et ce pendant huit ans ?! N’est-il pas temps de trouver un vaccin contre ce virus qui affecte la fonction publique. Dont certains de ses représentants continuent d’aller contre les règlements, sachant qu’ils ne risquent rien ?

Il faut un « shift » dans les priorités du pays. Le budget de Renganaden Padayachy doit, semble-t-il, donner le signal quant à la voie à suivre par le gouvernement. Mais le rapport de l’Audit a déjà donné une piste :Il faut au plus vite éradiquer la pandémie du gaspillage de la fonction publique. Et aux fonctionnaires qui continueraient à violer la loi, il faudrait leur injecter le poison du licenciement. Car, ce sont eux qui donnent une mauvaise image du service civil. Se tromper donc de cible équivaudrait donc à récompenser les brebis galeuses. Et mettre à la porte ceux qui font bien leur travail. C’est un vaccin contre la corruption, et ses séquelles, que le gouvernement doit injecter dans la fonction publique. Cela permettra d’assainir ce secteur. Et lui permettra de mieux lutter contre le Covid de la corruption !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.