May 21, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Vers la création d’une stroke unit dans les hôpitaux régionaux

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a annoncé la création d’unités d’AVC (stroke unit) dans tous les hôpitaux régionaux à travers le pays lors de son allocution durant un atelier d’une demi-journée présentant le plan d’action contre les AVC 2023-2027 au Rajiv Gandhi Science Center à Bell Village le mercredi 5 avril. Le directeur général du ministère, Devi Chand Anandi Rye Seewooruthun, et d’autres personnalités étaient également présents. Des unités d’AVC composées de groupes de neurologues, de radiologues, d’urgentologues et de psychologues seront mises en place dans les hôpitaux régionaux pour améliorer la santé de la population en réduisant la fréquence, la gravité et les conséquences des AVC.

Le ministre Jagutpal a déclaré que le plan d’action met l’accent sur la nécessité de mettre en place des unités de traitement des AVC dans tous les hôpitaux régionaux. Cette unité sera équipée, entre autres, d’une unité de soins intensifs ou d’une unité de soins à haute dépendance, de lits de soins intensifs, d’un scanner et de ventilateurs. Kailesh Jagutpal a souligné que le ministère de la santé veillera à ce que tout le personnel de l’unité d’AVC reçoive une formation appropriée pour fournir des services médicaux efficaces et opportuns aux patients. L’AVC est un problème social majeur car il est la deuxième cause de décès et d’invalidité dans le monde, avec une moyenne de 15 millions d’AVC par an. À Maurice, le nombre total d’AVC augmente chaque année, passant d’environ 3 100 en 2017 à plus de 3 600 en 2021. Le ministre Jagutpal a noté que l’AVC peut être divisé en deux catégories principales : l’AVC ischémique, qui est un accident vasculaire cérébral causé par l’obstruction d’une artère dans le cerveau, et l’AVC hémorragique, qui est causé par une perte de sang. Il a souligné que la population mauricienne présente un risque élevé d’AVC, principalement en raison du vieillissement de la population, du manque d’activités physiques et de la forte prévalence de maladies non transmissibles.

Concernant le plan d’action, le ministre Jagutpal a noté que cinq objectifs prioritaires ont été identifiés. Cela comprend la réduction de la prévalence des facteurs de risque d’AVC, d’accroître l’efficacité des ambulances du SAMU, d’améliorer la rapidité du traitement et la qualité de la gestion hospitalière, d’améliorer la chaîne en aval des soins aigus et de prévenir les récidives, et de disposer de données fiables et utilisables sur les AVC dans le pays. Le plan d’action souligne également la nécessité d’une meilleure communication, de campagnes de promotion de la santé et de prévention pour différents groupes d’âge. Le ministre de la Santé s’est dit optimiste sur le fait que le plan d’action aiderait les services de santé à réduire plus efficacement le nombre d’AVC, à sauver la vie des victimes d’AVC et à réduire le niveau d’invalidité liée aux AVC dans le pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published.