May 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Vincent Allet : ” si finn mett 200 tonnes disab [dans champ de mars] mo rentre LASCAR”


C’est une histoire comme les mauriciens s’en inquiètent, si ce n’est pas qui exacerbe sa colère, son indignation. Et, c’est Vincent Allet, nominator de l’écurie qui porte son nom, qui a remis une couche de la pire façon qui soit. <>. Dans un pays où l’on doit absolument s’interdire de faire allusion à l’identité communautariste de son prochain, d’une manière simpliste, dégradante, injurieuse et insultante, l’ampleur des propos de ce rustre personnage qu’est V. Allet choque, scandalise, donne des frissons dans le dos et blesse toute une communauté.


Certes, on reconnait V. Allet à son odeur et sa puanteur n’atteindra pas les disciples éclairés de la communauté musulmane. Mais, un dirigeant de “Maurice Libre” [M. Rummun], parlant au nom de son organisation islamique, a exigé que la police interpelle V. Allet et que celui-çi présente ses plates excuses aux musulmans. << À une époque où la musulmanophobie a pris racine, il faut remettre à sa place des dévergondés comme M. Allet. Son venin nous remet en mémoire le triste épisode, qui avait outrageusement visé la liberté d’expression religieuse, quand un certain Glover avait tenté de faire museler l’appel à la prière. Une intolérance qui aurait pu faire exploser le tissu social si les musulmans n’avaient pas su supprimer leur colère. V. Allet, de par son allergie et étroitesse d’esprit, s’est emboîté dans le même sentier de l’islamophobie.>>
En fait, quand un type [içi V. Allet] en lançant un défi qui n’a rien à faire avec les musulmans, ose se référer odieusement à cette communauté, en se servant du terme péjoratif de <>, on doit dénoncer l’intention et la nature infectes de cette allégorie. Il n’y a pas d’appellation triviale aussi <> qu’on puisse lancer à un musulman que cette analogie infamante, déshonorante. Autant ignoble que celle de <> que certains se plaisent à assener insidieusement à des hindous.


La réaction de V. Allet résulte, en grande partie, d’une discrimination structurelle découlant de stéréotypes négatifs sur les musulmans et leur religion et en général sur ceux qui sont
différents de ces colons qui ont régné sur le Champ de Mars. Entre leurs discours et la réalité de leur comportement, il n’y a aucune distance. Sans amalgame, ni raccourci, ces gens-là vous balancent leur mépris, dédain frontalement. Parceque vous n’êtes pas du même bord qu’eux.


Donc, si V. Allet s’en prend de façon déraisonnable aux autres, et parcequ’il se croit permis de régler ses comptes, cela s’explique aussi par ses déboires financières et ses dettes. V. Allet, c’est la trajectoire d’un homme vulgaire,
d’un mal-appris, projeté en pleine lumière sans compétences dans l’univers des courses, avant d’être confronté aux dérives et faillites, ce qui le pousse à réveiller en lui les sales démons qu’il avait un temps mises entre parenthèses.


“Adding insult to injury”, V. Allet continue d’affirmer son complèxe de supériorité et son dédain à l’égard des hindous, en vociférant: << …mo piss ar tapossea, Damry ….moi mo pa Narang et Ramdin…>>. Pourtant, M. Damry est propriétaire de 80% des chevaux de son
écurie.
Après avoir démontré que les musulmans ne valent pas plus que <>, il regarde de haut cette communauté hindoue, réputé pour sa tolérance et son esprit pacifique. Il exprime son aversion pour la communauté hindoue avec une telle profondeur, oubliant que les temps ont changé. Monsieur Allet croit vivre à une autre époque et son état d’esprit donne lieu à des réactions très dangereuses de résistance aux nouvelles normes du pays. Culte de la force, orgueil, esprit faux, racisme, voilà certains traits, plus ou moins anormaux, du caractère de notre personnage. Vous devinerez certainement que son attitude aurait été nettement différente, s’il s’agissait des adeptes du Racing et du Dodo.


Le comportement de V. Allet ne surprend guère. Depuis la nuit du temps, la tendance au rejet des autres est, à vrai dire, très répandue, naturelle et, en un sens, normale au Champ de Mars, sous le MTC. La fierté morbide de s’ériger au-dessus des autres, la conviction intime de son excellence sur les autres. oui, le racisme fait, sans aucun doute, partie de la santé normale de cet homme-là.
Quant à nous, nous faisons notre devoir en stigmatisant les références à caractère raciste, de toutes nos forces et en affirmant avec la même détermination qu’il convient de respecter toutes les valeurs socio-religieueses. Nous en appellons à l’esprit de responsabilité de tous ceux qui, comme nous, sont consternés par ce qui s’est produit avec le comportement de V. Allet.


En mauriciens conscencieux, nous devons tous valoriser et encourager le respect, la diversité et l’inclusion afin qu’ensemble, nous puissions construire une société plus juste et équitable.


Malheureusement, en attendant, à cause des irresponsables comme Vincent Allet, une inquiétude légitime grandit dans la population : jusqu’où, et combien de temps encore, ce « cancer » de racisme va-t-il porter atteinte à notre sécurité, au vivre-ensemble dans notre société, à notre démocratie ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.