March 3, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Anne-Claire Antoinette : « Le scrabble comme support pédagogique…»

Association des Scrabbleurs Francophones de Maurice

La Journée internationale du Scrabble a été observée le 13 avril et en 2023, ce jeu de mots a aussi fêté ses 75 ans d’existence sous son nom actuel. Dans les familles nombreuses, on se souvient des soirées de scrabble avec les parents ou les grands-parents et nous sommes, à Maurice, sans doute un peu surpris que cette journée mondiale existe. Pourtant, ce jeu emblématique fait le tour du monde. Nous avons rencontré Anne-Claire Antoinette, secrétaire de l’Association des Scrabbleurs Francophones de Maurice, qui nous parle de son expérience en tant que joueuse professionnelle.

Depuis combien de temps existe l’Association des Scrabbleurs Francophones de Maurice ?

L’association a été créé il y a plus de 30 ans. Au fil du temps, notre famille de joueurs a grandi jusqu’à atteindre les 40 membres soit une vingtaine de membres actifs à ce jour. Les joueurs sont âgés entre 40 et 90 ans voir plus. Il n’y a qu’une et unique association de scrabble à Maurice. Malheureusement nous n’avons pas de locaux pour le moment.

Comment s’organisent les joueurs pour s’entrainer ?

Chacun a son petit groupe qui se rencontre régulièrement. Certains c’est hebdomadaire et pour d’autres, c’est une fois le mois. Ce sont de petits groupes qui se rencontrent de façon informelle. Ils peuvent se retrouver chez un joueur ou dans un club. Par contre, c’est l’association qui organise des tournois durant l’année. Nous organisons 2 championnats nationaux, individuel et par paire. A ce propos, nous avons eu le 15 avril dernier, le championnat par paires qui s’est déroulé à Phoenix où la paire Christine Giraud et Doreen Britter ont remporté la palme devant la paire, Dominique Hitié, la présidente de l’association et Stéphanie Piat. La troisième place est occupée par la paire, Josiane Bellerose et Joceline Daruty. Il y a également des parties qui se jouent partout dans le monde. Nous sommes associés à la Fédération Internationale de Scrabble Francophone et nous participons aux compétitions qui se déroulent partout dans le monde. Nos résultats sont communiqués à la Fédération Internationale et nous avons aussi un classement mondial. Nous avons aussi certains joueurs qui participent au Championnat du Monde.

Maurice a déjà participé à un championnat international ?

Oui, nous participons à plusieurs compétitions internationales durant l’année mais cela se fait de Maurice. Par exemple, il y a un tournoi qui s’appelle les simultanées panafricaines où tous les pays africains jouent les mêmes parties et ensuite nous envoyons nos résultats et nous obtenons nos classements par rapport aux autres pays africains. Il y a aussi d’autres compétitions qui sont mondiales. Il y a donc des simultanées mondiales ouverts à tous les participants qui veulent jouer à travers le monde et ils jouent les mêmes parties et nous envoyons par la suite nos résultats.

Puis, nous avons le championnat du monde une fois par an et nos joueurs sont qualifiés pour y participer. D’ailleurs, il a une année où une de nos joueuses a fait partie des Elites. Chaque meilleur joueur d’un pays participe à ce tournoi et Maurice était fièrement représentée. En juillet 2023, pour les Championnats du Monde, quatre mauriciennes feront le déplacement en Suisse pour y participer.

Quels sont vos critères de sélection ?

Il n’y a pas de sélection. C’est ouvert à celles qui, bien sûr, ont le niveau mais qui veulent y aller mais qui surtout peuvent se permettre ce voyage. Elles voyagent à leurs frais. L’association n’a malheureusement pas les moyens de soutenir financièrement ses joueurs ou de financer les voyages.

Anne-Claire Antoinette, vous jouez au scrabble ?

Joueuse de scrabble depuis 10 ans mais passionnée depuis l’enfance grâce à mes parents qui m’y ont initié. Aujourd’hui, je participe aux tournois. Mes parents sont aussi passionnés par le scrabble. Mes frères et sœurs et moi-même avons appris à jouer relativement tôt au scrabble classique ce qui signifie la partie normale où chacun tire des lettres et essaie de trouver un meilleur mot possible. Il y a une dizaine d’année, ma mère nous a introduit au scrabble duplicate où la formule de jeu est différente où tous les joueurs ont exactement les mêmes lettres et chacun a son board devant lui, et nous devons trouver les meilleurs mots possibles avec les lettres que nous avons. Nous notons par la suite le score que nous avons obtenu pour le meilleur mot que nous avons trouvé. Le tout est d’essayer d’avoir le top. Cette formule est plus attrayante dans le sens où chacun joue en fonction de ses compétences et chaque participant a les mêmes chances de trouver le meilleur mot et il n’y a pas de limite dans le nombre de joueurs. Par exemple, quand on se dispute un tournoi, c’est la formule duplicate qui est adoptée et au championnat du monde, ce sont des milliers de joueurs qui jouent en même temps la même partie. Je trouve cette formule plus fun.

Les jeunes s’intéressent-ils au scrabble ?

Pas vraiment. Je n’en connais pas beaucoup dans mon entourage. J’y joue avec mes frères et sœurs ainsi qu’avec mes cousins et cousines mais hors de notre cercle familial, les autres décrivent le scrabble comme un jeu pour les vieux. En revanche, lors des championnats internationaux, à l’étranger, ce sont des jeunes de 20 à 25 ans qui l’emportent. Les jeunes envahissent les tournois internationaux en Afrique ou même dans les pays francophones. Ils ont des écoles pour former ces jeunes qui iraient jusqu’à apprendre le dictionnaire. C’est très poussé à l’étranger. A Maurice, je ne ressens pas cet engouement. C’est dommage car le scrabble serait un véritable support pédagogique pour enseigner l’orthographe et la grammaire

En France par exemple, le système éducatif inclut le scrabble dans son cursus scolaire et c’est considéré comme un outil formidable pour apprendre le vocabulaire. D’ailleurs, la formule duplicate demande l’implication des mathématiques, à faire des calculs, pour connaitre nos nombres de points. Pour trouver le meilleur mot en 2 minutes, il faut pouvoir faire des calculs rapides. Donc c’est un outil pour, à la fois, apprendre et développer les compétences tant dans le langage que dans les calculs. C’est souvent utilisé dans les écoles françaises ou européennes mais également en Afrique. A Maurice, ce n’est pas très connu.

Le mot de la fin…

Nous rencontrons un gros problème de disponibilité qui nous empêche d’organiser des évènements pour sensibiliser les gens. Pour ceux que le scrabble intéresse, nous sommes joignables sur scrabble.maurice@gmail.com et nous serons ravis d’accueillir les jeunes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.