February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Aspartame: Le ministère de la Santé dans l’expectative

L’aspartame un des édulco- rants les plus utilisés dans le monde sera déclaré cancérigène par l’Organi- sation Mondiale de la Santé (OMS), le 14 juillet prochain. Selon l’agence de presse Reuters, le World Health Organization’s International Agency for Research on Cancer (IARC) va décréter l’aspartame comme “possibly carcinogenic to humans”. L’aspartame est utilisé dans des milliers de produits dont les boissons gazeuses dites «diet», les crèmes glacées, les chewing
gum, les sirops et autres jus. A Maurice, où des dizaines de milliers de personnes souffrant de diabète se jettent sur ces boissons sans sucre, surtout en été, cette annonce, qui circule sur les réseaux sociaux depuis peu, est suivie avec attention. Au ministère de la Santé également on a été informé de cette possible annonce de l’OMS mais on préfère attendre que la chose soit officielle avant de la rendre publique. Quant à savoir si l’aspartame sera banni, personne n’ose se
prononcer à ce stade.
L’agence de recherche sur le cancer de l’OMS a travaillé de concert avec le comité d’experts de la FAO sur les additifs (JECFA) avant d’arriver à cette conclusion. Toutefois, le «ruling» que donnera l’OMS ne fera pas état de la quantité d’aspartame qu’une personne peut consommer sans risque. Cet aspect de la question fera l’objet d’un rapport séparé, annonce Reuters.
L’agence de presse précise que le ruling de l’OMS inter- vient après des années de recherches conflictuelles. L’industrie de l’alimentation aux Etats Unis a exprimé ses inquiétudes face à la décision que l’OMS s’apprête à annoncer. C’est une étude, entreprise l’année dernière et publiée dans la revue spécialisée PLOS Medicine, selon laquelle il existerait un lien entre l’aspartame et des risques accrus d’obésité et de cancer du sein qui a tout déclenché.

Leave a Reply

Your email address will not be published.