April 23, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Atteinte d’un handicap physique – Jayranee a besoin d’une colocataire

Jayranee, 60 ans, est atteinte d’un handicap physique aux jambes. Elle vivait autrefois avec sa sœur qui était, elle, atteinte d’un handicap mental. Mais, en dépit de toutes les difficultés, les deux sœurs ont triomphé tous les obstacles que la vie leur réservait. Mais, aujourd’hui Jayranee se retrouve seule. Sa sœur l’a quitté pour l’au-delà et elle est maintenant à la recherche d’une femme qui la remplacera et deviendra sa colocataire.

Jayranee n’a qu’un seul souhait : vivre dans une atmosphère chaleureuse et fraternelle pour le restant de sa vie. L’homme d’affaires, Amédée Darga, qui connait la vielle dame depuis plus de 20 ans, raconte que les deux sœurs vivaient autrefois dans une maison louée à 16e Milles. Cependant, le propriétaire leur rendait la vie amère. Elles ont alors déménagé pour venir vivre dans une autre maison à Eau-Coulée. « Depuis que je les connais, les deux sœurs vivaient toujours seules. Je pense qu’elles ont été rejetées par leur famille en raison de leur handicap. Elles se soutenaient l’une et l’autre et parvenaient à surmonter tous les obstacles de la vie », relate Amédée Darga. Ce dernier poursuit qu’un jour, Jayranee est arrivée chez lui dans une voiture de la police. « J’étais à la maison et j’ai entendu un véhicule s’arrêter devant ma porte. C’était la police. Ensuite, j’ai entendu crier et il s’agissait de Jayranee. Puis, les policiers m’ont raconté que malgré son handicap aux jambes, Jayranee a rampé trois quart kilomètre jusqu’au poste de police et a demandé aux officiers de la conduire chez moi. Elle était en pleur. Sa sœur avait quitté ce monde et elle ne savait à quelle porte frapper. J’ai alors pris la responsabilité d’organiser les funérailles de sa sœur. Puisque Jayranee me considère comme son frère, j’ai tout organisé selon les rites hindous. J’ai même donné le feu à sa défunte sœur », relate notre interlocuteur. 

Après ce drame, Jayranee, ne pouvant vivre seule en raison de son handicap, a été accueillie chez des proches. Cependant, elle a confié à Amédée Darga qu’elle rencontre des difficultés chez cette famille. Selon Jayranee, elle ne reçoit pas un bon traitement. Démarre alors un élan de solidarité pour bâtir une nouvelle maison pour Jayranee. Avec la collaboration de certaines personnes, un terrain a été identifié à Cité Malherbes à Curepipe. Une maison a été construite pour Jayranee. Sauf que celle-ci ne peut aller vivre seule dans une maison dans son état. « Jayranee est très contente d’avoir une maison à elle. Mais elle est consciente qu’elle ne pourra pas y rester seule. De ce fait, elle est à la recherche d’une femme qui est seule comme elle pour être sa colocataire. La personne qu’elle recherche doit être saine d’esprit et en mesure d’apporter son soutien à Jayranee, notamment pour l’aider dans les tâches ménagère et la cuisine. Bien sûr, nous n’autorisons n’importe qui à aller vivre avec Jayranee. Je vais personnellement rencontrer la personne et l’évaluer pour voir si c’est une colocataire idéale pour Jayranee », avance Amédée Darga. 

L’appel est ainsi. La candidate idéale selon Amédée Darga serait une femme qui a un problème de logement et qui envisage d’aller trouver refuge dans un couvent ou maison d’accueil. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.