June 15, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

L’Aapravasi Ghat Trust Fund effectue une étude de reconnaissance des ruines d’Antoinette Phooliyar

Infrastructures historiques

Une étude de reconnaissance des ruines d’Antoinette Phooliyar, à Barlow, a été menée par l’Aapravasi Ghat Trust Fund (AGTF) en collaboration avec l’Université de Stanford, du 19 au 28 juillet 2023. Le projet est conforme au mandat de l’AGTF de réaliser et soutenir la recherche scientifique interdisciplinaire sur l’engagement et les sites liés au système de travail sous contrat.

Les objectifs de l’enquête sont de documenter et d’étudier l’architecture et les infrastructures historiques qui subsistent à l’Ex-Antoinette Sugar Estate, et de fournir un renforcement des capacités dans les études archéologiques de Maurice.

L’équipe d’archéologues chargée de cette étude, qui a également fourni une excellente occasion de renforcer et d’étendre les capacités locales, était dirigée par le Dr Krish Seetah, professeur associé à l’Université de Stanford. Des bénévoles de l’Université de Maurice, de l’École d’études mauriciennes et régionales de l’Institut Mahatma Gandhi, de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes (Maurice) et de Polytechnics Mauritius ont donc été formés à l’application de leurs compétences dans les enquêtes archéologiques.

Les archéologues utilisent des méthodes de reconnaissance pour localiser et enregistrer des sites dans le paysage. C’est une étape importante de la recherche archéologique qui permet de comprendre l’aménagement et l’utilisation du site. L’enquête est effectuée par le biais d’une évaluation préliminaire d’une zone par le biais de levés topographiques, d’inspections de site et de documentation des structures et caractéristiques permanentes. En outre, l’enquête englobe la cartographie culturelle, à laquelle la communauté locale participera activement pour identifier, étudier et cartographier les composantes culturelles tangibles et intangibles qui contribuent au patrimoine local. Certains des derniers habitants du domaine et leurs descendants partageront leurs souvenirs et leurs expériences avec les archéologues pour contribuer à l’identification et à l’enregistrement des biens culturels locaux sur le site.

Antoinette Sugar Estate est l’un des domaines sucriers les plus célèbres de l’histoire de Maurice. Il s’agit du premier domaine sucrier qui employait des travailleurs indiens sous contrat en 1834.

Le domaine d’origine a été fondé en 1782 par Louis Naud sur une superficie de 112 arpents de terre. Après sa mort, le domaine changea de propriétaires, fut agrandi et rebaptisé Belle Alliance en 1828. Il fut racheté en 1832 par Arbuthnot qui représentait Hunter and Arbuthnot Company, une nouvelle société britannique basée à Maurice. Raoul de Maroussem, propriétaire ultérieur, renomma le domaine Antoinette en l’honneur de son épouse décédée lors de la grande épidémie de Paludisme de 1868. 

En septembre 1834, George Charles Arbuthnot de Gillanders-Ogilvie, agissant au nom de Hunter-Arbuthnot & Company, engagea les 36 Hill Coolies pour un contrat de cinq ans rédigé en bengali et comprenant des conditions telles que le salaire mensuel qui était de Rs 10 pour le sirdar; Rs 8 pour l’assistant sirdar ; et Rs 5 pour le reste des hommes. Le contrat prévoyait également la fourniture de nourriture, de vêtements, de logement et de soins médicaux. Ils avaient tous reçu  xmois de salaire d’avance à Calcutta et le voyage à Maurice était payé par Hunter Arbuthnot & Company.

Leave a Reply

Your email address will not be published.