May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Le gouvernement s’inspira des lois étrangères pour lutter contre l’usage abusif des réseaux sociaux

Le gouvernement s’inspirera des lois étrangères pour lutter contre l’usage abusif des réseaux sociaux

Pas moins de 1308 cas d’uti- lisation abusive des médias sociaux ont été rapportés à la police de janvier 2015 à ce jour. Suite à l’enregistrement de ces cas, 47 personnes ont été arrêtées et provisoirement inculpées pour 42 délits tombant sous l’Information and Commu- nication Technology Act. Pour réduire ce genre de délits, le gouvernement compte apporter de nouvelles législations en s’inspirant de ce qui se fait en Europe et en Inde. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre à l’Assemblée nationale, hier, en réponse à une question parle- mentaire du député travailliste Mahen Gungapersad.
Les principaux médias sociaux utilisés sont Facebook. Instagram, You Tube et Tik Tok, entre autres, et la nature des publications et des commen- taires illégaux qui y sont postés concernent la haine raciale, le chantage, les menaces, le sextorsion, l’infox, le recours à de faux profiles, l’utilisation d’un langage grossier et la mise en danger de l’ordre public, a confié le Premier ministre. Tous ces éléments constituent des délits et les personnes qui s’en rendent coupables sont passibles d’une amende ne dépassant pas un million de roupies et d’une peine n’excédant pas dix ans de servitude pénale sous l’ICTA Act, a-t-il ajouté.
La mauvaise utilisation des réseaux sociaux est un mal qui frappe tous les pays et l’île Maurice n’est pas épargnée, a soutenu Pravind Jugnauth. Il a cité à ce propos l’Union Européenne dont le Conseil a voté, en juillet de l’année dernière, deux textes de lo,i le Digital Services Act et le Digital Marketing Act, pour permettre aux Etats membres de mieux contrôler et de sanctionner les internautes qui font un mauvais usage de l’internet. La Grande Bretagne travaille en ce moment
sur l’élaboration d’un Online Safety Act alors que l’Inde et le Canada s’apprêtent à leur emboîter le pas. De plus, ces pays ont invité les propriétaires des sociétés gérant les réseaux sociaux à ouvrir des bureaux chez eux afin de les aider à mieux combattre l’utilisation abusive de l’internet par des personnes mal intentionnées.
Face à l’ampleur que prend ce problème, le gouvernement compte s’inspirer des lois qui ont été promulguées à l’étranger pour préparer une nouvelle législation afin de renforcer le contrôle sur ceux qui utilisent les réseaux sociaux à mauvais escient. Le Premier ministre a rappelé à ce propos que des officiers du ministère de l’Information, de la Communication, de la Technologie et de l’Innovation ont rencontré, en juillet de l’année dernière, des représentants de Facebook pour discuter de ce problème, suite à quoi ces derniers ont organisé un atelier de travail de deux jours pour sensibiliser les officiels du secteur public et du secteur privé sur les moyens à mettre en place pour contrer ce problème.
De plus, Facebook a recruté des membres de la diaspora mauricienne à l’étranger pour l’aider à déchiffrer le contenu des messages en créole afin d’enlever les messages toxiques sur ses pages. Une demande semblable a été formulée auprès des responsables de Tik Tok et le gouvernement est dans l’attente d’une réponse, a dit le Premier ministre.
A une question supplémen- taire sur l’animateur de la page Facebook Sun TV criti- quant certains journalistes et les accusant d’être proches des barons de la drogue, le Premier ministre a rejeté cette affirmation disant que son parti n’a rien à voir avec cette personne dont l’identité est toujours inconnue

Leave a Reply

Your email address will not be published.